Coupe d'Algérie

ASMO 1 - USMA 0: Dziri jette l’éponge !

«C’est bon, je pars !»

Auteur : M. Z. samedi 15 février 2020 11:05

Stade : Habib-Bouakeul
Affluence : Moyenne
Arbitre : Touabti, Benlamri, Benghenna
Avertissements : Belaribi 1 (51’), Ali Larbi (88’) (ASMO) ; Koudri (33’), Benhammouda (86’) (USMA)
But : Belaribi 2 (52’) (ASMO)
ASMO

Hennane, Bencheikh, Ali Larbi, Saci, Belaha, Belaribi 1, Berremla (Kerroum 74’), Belaribi 2 (Sayah 84’), Benrokia, Hettala (Boudouh 90’+5’), El Hendi.
Entraîneur : Laoufi

USMA
Zemmamouche, Meftah, Khemaissia, Alilet, Cherifi, Chita (Benhammouda 63’), Benkhelifa, Koudri, Ellafi, Mahious, Yaïche (Boumechra 75’).
Entraîneur : Dziri

Ce n’est pas une surprise, puisqu’il fallait tout simplement s’y attendre. L’élimination amère de l’USMA en coupe d’Algérie face à l’ASMO, a tout simplement provoqué un séisme chez les Rouge et Noir. L’entraîneur Dziri Billel a pris la décision de rendre le tablier. Après sept mois à la barre technique des gars de Soustara, l’ex-chouchou du virage de Bologhine décide de mettre un terme à cette expérience, lui qui a accepté de prendre en main l’équipe dans les pires moments que traverse le club depuis sa création.  
Il en a informé les joueurs et ses assistants après l’élimination…
Ainsi, Dziri était catégorique juste après le match. Dans sa tête, il ne pouvait plus continuer sa mission. Une élimination face à l’ASMO, une équipe sans moyens et dont les joueurs étaient en grève pendant une semaine, était la goutte qui a fait déborder le vase. Pour lui, il faut un changement pour provoquer le déclic et sortir de ce passage à vide. Le club en est à cinq matchs sans le moindre succès. Vu son expérience et son passé glorieux en tant que joueur, Dziri n’a pas hésité un seul instant à annoncer son départ. Une fois au vestiaire, Dziri en a informé ses assistants. Immédiatement, il a pris la parole et s’est adressé aux joueurs, les informant, eux aussi, de son départ du club. Il remercie par la suite tout le monde, que ce soit joueurs ou membres du staff ou même de l’encadrement en général.
... puis l’annonce à Dbichi
Dziri quitte par la suite le vestiaire et rencontre le représentant de la direction, le secrétaire général, Mounir Dbichi. Dziri l’informe immédiatement de sa décision. Le SG du club tente ainsi de le raisonner, mais pas possible. La décision était irrévocable, même si Dbichi a tenté de le convaincre de ne pas prendre une décision à chaud.
Zemiti et Belmellat dirigeront l’équipe face à l’ASAM
Une fois que Dbichi et les autres membres de la direction ont compris que la décision de Dziri Billel était irrévocable, il a été décidé de trouver une solution rapide pour le match de ce lundi au stade Zoubir-Khelifi de Aïn Mlila face à l’ASAM pour le compte de la 17e journée de Ligue 1. A l’unanimité, il a été décidé que Farid Zemiti, qui était l’adjoint de Dziri, coache l’équipe en compagnie du préparateur physique, Adel Laâbni ainsi que l’entraîneur des gardiens de but, Farid Belmellat. Le temps ne permet pas en effet de trouver rapidement un entraîneur.
La direction doit trouver un entraîneur avant le grand derby
Mais après cette rencontre ASAM-USMA, la direction du club doit trouver rapidement une solution. C’est-à-dire soit nommer Zemiti avec les deux autres assistants pour terminer la saison, sinon ramener rapidement un nouvel entraîneur avant le grand derby algérois face au Mouloudia, prévu le 22 février au stade du 5-Juillet.
 

«C’est bon, je pars !»

Dziri Billel a confirmé son départ du club. L’ancienne coqueluche de la galerie usmiste, que nous avons eue au téléphone, s’est exprimé après la rencontre. Il a confirmé son départ et a accepté d’en parler. Sa première impression : «Je vous confirme que je suis démissionnaire. J’ai décidé de ne pas poursuivre l’aventure. Juste après cette élimination en Coupe d’Algérie, j’ai annoncé ma démission. Je ne peux plus poursuivre l’aventure. Lorsqu’il y a un enchaînement des mauvais résultats, c’est toujours l’entraîneur qui doit partir pour provoquer le déclic. Du coup, j’ai pris cette décision et je ne suis pas prêt à faire machine arrière.»
«Je n’ai pas tourné le dos au club dans les moments difficiles»
Dziri Billel affirme sa grande satisfaction du fait qu’il n’a pas tourné le dos au club, dans les moments difficiles : «Dieu merci, je n’ai pas tourné le dos au club dans les moments difficiles. Tout le monde avait peur d’accepter une telle responsabilité, mais moi, je n’avais pas peur. Je me considère comme un enfant du club et je ne pouvais pas lui tourner le dos. Dieu merci, ça a bien marché après les efforts des dirigeants, joueurs, supporters et tous ceux qui sont proches du club.»
«Je pars avec l’esprit tranquille»
Pour l’ancien international, l’arrivée de la société étatique Serport est un grand soulagement quant à l’avenir du club : «Maintenant qu’il y a une société étatique qui a pris en main les destinées du club, je peux partir la conscience tranquille pour l’avenir du club du cœur car sauf ceux qui ont vécu avec nous les sept derniers mois, savent ce que nous avons enduré.»  
«Ma décision est irrévocable !»
Pour revenir à sa décision de partir, Dziri a déclaré qu’elle est irrévocable et qu’il ne reviendra jamais sur cette décision : «La décision de partir est irrévocable. Je ne peux plus continuer ma mission, il faut du sang neuf dans le club. Et même si les nouveaux repreneurs me demandent de rester, je ne resterai pas. C’est une décision mûrement réfléchie.»
«C’est grâce à l’actuelle direction que le club est resté debout»
Dziri Billel n’a pas tari d’éloges sur l’actuelle direction qui, selon lui, a permis au club d’exister toujours, malgré les fortes critiques : «Je pense que c’est grâce à l’actuelle direction que le club existe toujours et qu’il est resté debout. Malgré les critiques jour et nuit, l’actuelle direction a fait un recrutement de joueurs, le club a entamé sa préparation et nous avons entamé la saison.»
«Dans ma tête, l’USMA totalise 27 points »
Pour le désormais ex-coach de l’USMA, le club peut largement jouer les premiers rôles, vu les résultats réalisés depuis l’entame de la saison : «Pour moi, le parcours est moyen en général, mais en championnat, nous avons réalisé un très bon parcours. Sur le terrain, nous avons 27 points sur seize rencontres disputées. Donc, on peut finir sur le podium. L’USMA peut facilement jouer les premiers rôles.»
«Le changement des dates de la Ligue des champions a chamboulé nos calculs»
Il évoque aussi le changement des dates des matchs de phase de poules de la Ligue des champions, qui, selon lui, ont été un grand handicap. Les joueurs n’ont pas bénéficié de repos à cause justement du changement des dates, mais aussi par rapport à l’enchaînement des matchs en retard. A ce propos, il a déclaré : «Le changement des dates des matchs de phase de poules de la Ligue des champions a carrément chamboulé nos calculs. Ça ne nous a pas aidés. Puis, il y a eu l’enchaînement des matchs et la programmation des matchs en retard. La ligue ne nous a pas aidés et, du coup, les joueurs n’ont pas pris de repos. C’est pénalisant et le club paye aujourd’hui cela par le passage à vide qu’il traverse.»  
«L’élimination en coupe est amère, il faut du changement»
Avant de clore son intervention, Dziri Billel a déclaré : «L’élimination en coupe est vraiment amère. Lorsqu’il y a ce genre d’échec, il est évident qu’il y a des changements au sein du club. C’est pour cette raison que j’ai pris la décision de quitter le club.»
 

 

Publié dans : ASMO 1 - USMA 0 : Dziri Zemiti et Belmellat

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que Messi va quitter le Barça cet été ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4527 01/04/2020

Archive

Année
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir