Ligue 1 & 2

ESS: Priorité à la défense

Zeghlache «Nous n’avons pas l’effectif qu’il faut, c’est une réalité»

Auteur : Khalil L. mardi 03 décembre 2019 14:04

La défaite contre le CS Constantine, tout en mettant à nues les carences de l’effectif sétifien, vient d’obliger les responsables de l’Entente à revoir leur stratégie en matière de recrutement à l’approche du mercato d’hiver qui s’ouvrira dans deux semaines. Dans un premier temps, comme l’a déjà indiqué Nabil Kouki, on a prévu de recruter trois nouveaux joueurs, un défenseur central, un milieu récupérateur et un attaquant de pointe, soit un élément par compartiment. Mais aujourd’hui, compte tenu des grandes lacunes défensives constatées depuis un certain temps et qui se sont confirmées samedi passé à Hamlaoui, on a décidé de recruter un défenseur supplémentaire, soit deux en tout.
L’Entente demande une quatrième licence
Et à ce sujet, on apprend que la direction de l’ESS, par le biais du président du directoire Djaber Zeghlache, a fait une demande à la Fédération algérienne de football dans laquelle elle sollicite une quatrième licence pour remplacer celle de Ferhani à qui la commission médicale de la FAF a ordonné d’arrêter toute activité sportive pour des raisons de santé. Le latéral gauche de l’ESS est au repos depuis le début de la saison, et suite au dernier contrôle médical, sa convalescence a été prolongée pour trois mois supplémentaires sans aucune garantie pour qu’il puisse reprendre le service. L’Entente a donc décidé de prendre ses devants et demander une nouvelle licence pour remplacer celle de Ferhani, d’autant que la défection du défenseur sétifien constitue une grosse perte pour l’équipe. Cette quatrième licence sera réservée à deuxième défenseur selon la nouvelle stratégie.
Benyahia contacté
En tout cas, les dirigeants de l’ESS, conscients de la nécessité de renforcer leur effectif, s’activent déjà afin de dénicher les profils recherchés. Et puisque la défense constitue la priorité, et c’est à ce niveau qu’on est en train de concentrer les efforts. Et on apprend que l’ex-défenseur de l’USMA Benyahia vient d’être contacté. L’idée semble intéresser le joueur qui aurait donné son accord en attendant les négociations. De son côté, Nabil Kouki, à qui on a dit beaucoup de bien de l’ex-défenseur usmiste aurait lui aussi donné son accord. Cela dit, le joueur qui avait résilié son contrat l’été dernier avec l’USMA est à l’arrêt. Donc, son état de forme risque de poser problème, mais selon ses proches, Benyahia ne s’est pas arrêté de s’entrainer depuis le mois d’aout.
Keniche rappelé
Par ailleurs, Ryad Keniche, qui a quitté l’Entente la semaine passée, vient d’être rappelé par les dirigeants qui lui ont demandé de réintégrer le groupe à partir de la séance de la reprise qui était prévue hier. Le joueur, qui avait espéré signer à l’Entente en ce mercato, a quitté les entrainements de l’ESS la semaine passée lorsqu’il a appris que la direction comptait engager Naamani. Apparemment, la quatrième licence que l’ESS a demandée lui sera destinée.
Un attaquant ivoirien pisté
S’agissant du milieu de terrain récupérateur, Halfaia a confié à ses proches qu’il est sur la piste d’un bon récupérateur, sauf que sa situation est compliquée. Le joueur en question doit se charger lui-même de sa lettre de libération, ce qui n’est pas évident. Pour l’attaquant, on est sur une piste d’un attaquant ivoirien, nous dit-on. Les statistiques de ce dernier et son profil seraient intéressants. Le coach sétifien aurait même donné son OK pour qu’on puisse accélérer les négociations entre les deux parties.
Faut-il compter sur le mercato ?
Comme on vient de le voir, les dirigeants de l’ESS et le staff technique misent beaucoup sur ce mercato hivernal pour renforcer leur effectif, mais ils risquent de déchanter. En effet, nous savons tous qu’il est très difficile de trouver un élément valable, celui qui répond aux attentes, en cette période de la saison. Aucune équipe ne voudra se séparer d’un joueur valable pour le libérer au profit d’une autre équipe, même contre un pont d’or, ça ne se fait pas chez nous. On sera contraint alors de se rabattre sur des joueurs qui n’ont pas trouvé de clubs preneurs en début de saison et qui sont à l’arrêt depuis six mois, comme c’est le cas de Benyahia ou de Naamani. D’ailleurs, on ne comprend pas pourquoi on a abandonné la piste Naamani pour sauter sur celle de Benyahia alors qu’il s’agit de deux cas presque similaires.
 

Zeghlache «Nous n’avons pas l’effectif qu’il faut, c’est une réalité»

Dans une déclaration à la chaine El Heddaf TV, le président du directoire de l’ESS Djaber Zeghlache avoue que la situation est extrêmement difficile et que la crise des résultats a un lien direct avec la qualité de l’effectif qui, selon lui, est très moyen. Il est revenu d’abord sur cette dernière défaite contre le CSC pour dire : « La défaite nous a fait beaucoup de mal, c’est difficile de la digérer. On est passés complètement à côté, et ce qui fait encore plus mal, c’est que l’adversaire n’était pas dans son jour non plus. On aurait pu gagner ce match si on avait joué comme les fois précédentes avec tous mes respects au CSC. L’équipe est sous pression et on doit retrouver le calme pour sortir de cette crise. »
« Des joueurs ont montré leurs limites, l’ancienne direction s’est trompée dans le recrutement » »
S’agissant des solutions, le président du directoire de l’Entente a été on ne peut plus clair. « Il ne faut pas se leurrer, nous n’avons pas l’effectif qu’il faut. Il y a des joueurs qui n’ont pas le niveau de l’Entente, ils ont montré leurs limites. Peut-être que des gens ont floué l’ancienne direction ou c’est peut-être cette même direction qui s’est lourdement trompée dans le recrutement. Je crois que nous n’avons pas d’autre choix que d’attendre le mercato pour se renforcer et se séparer à l’amiable des services de certains éléments », a-t-il fait savoir.
« Ce n’est pas nous qui avons fait signer des joueurs à raison de 200 millions par mois »
Zeghlache ajoute : « Nous vivons une crise financière à cause de la masse salariale des joueurs, elle est peut-être la plus importante après celle du MCA. Ce n’est pas nous qui avons fait signer des joueurs à raisons de 200 millions par mois alors que certains d’entre eux ne jouent même pas, ce n’est pas normal », a-t-il souligné.
« A l’Entente, on ne parle pas de relégation »
« L’Entente est dans une position très délicate, la situation est compliquée mais je refuse de parler de relégation. Certes, nous sommes en difficulté en championnat, mais nous ne sommes pas l’équipe la plus faible, on peut faire beaucoup mieux. Nous sommes venus pour sauver le club et le mener à bon port et nous allons le faire. Il faut savoir que notre travail sur le terrain n’a commencé que récemment et il nous faut un peut de temps pour remettre les choses en ordre », répond Zeghlache à ceux qui ont insulté les dirigeants et remis en question leur bonne foi.
 

Ghacha «On doit se serrer les coudes pour s’en sortir»
L’attaquant de l’Entente Housam Ghacha dit qu’il faut se serrer les coudes dans ces moments difficiles. « La défaite nous a profondément affectés, elle fait très mal, car nous avons bien préparé ce match, nous étions optimistes et en confiance, mais au final, on est passés à côté. Je ne veux pas trouver des excuses, mais je pense que le penalty qui a été sifflé contre nous a été pour beaucoup dans la suite des évènements. On a été perturbés et déstabilisés par cette décision injuste de l’arbitre. Cela dit, on ne doit pas rester là, ce sont des moments difficiles et on doit de serrer les coudes pour nous en

 

 

Publié dans : ess Keniche Kouki Zeghlache

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que Messi va quitter le Barça cet été ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4695 26/02/2020

Archive

Année
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir