Ligue 1 & 2

MCO : Aouadj«Pour battre le PAC, il faut sortir le grand jeu»

Un casse-tête nommé Paradou !

Auteur : Amine L. jeudi 07 février 2019 12:09

Le milieu offensif des Hamraoua, Sid-Ahmed Aouadj, pense que l’équipe a réussi à ramener un précieux point de son déplacement de Aïn M’lila. Il estime que ce match contre le PAC s’annonce difficile.

En votre absence, l’équipe a réussi à ramener un point de Aïn M’lila. Comment trouvez-vous ce résultat ?
C’est un résultat positif que mes équipiers ont pu arracher à Aïn M’lila. Vu les absences et la difficulté du match, je pense que c’est une bonne performance qui a été réalisée par le groupe. Cela nous donne le moral en prévision des prochains matches du championnat.

L’entraîneur espère en prévision du match de vendredi récupérer certains blessés. Allez-vous être prêt pour ce match ?
Je dois reprendre l’entraînement avec le groupe demain (NDLR : entretien réalisé mardi soir) Donc, je serai en principe prêt pour le match face à Paradou.

Qu’est-ce qui vous a empêché de jouer contre l’ASAM ?
J’avais pris un coup au dos. Je ne pouvais même pas bouger après le match de la Coupe d’Algérie. Le médecin m’a prescrit un repos de quelques jours. Maintenant, je me sens bien et apte à reprendre l’entraînement. Je serai à 100% de mes moyens contre le Paradou vendredi prochain.

Comment s’annonce cette rencontre ?
Personnellement, je pense que ce sera le match le plus difficile de cette phase aller au stade Zabana. Le Paradou est l’équipe qui produit actuellement le meilleur football en championnat. Il faut qu’on arrive à sortir le grand jeu pour espérer les battre.

Justement, comment comptez-vous vous y prendre pour les battre ?
Cette équipe ne doit pas gagner la bataille du milieu du terrain car c’est à partir de là qu’elle pourrait être dangereuse. Il ne faut pas les laisser jouer pendant les 90’. Autre chose, il faut qu’on profite au maximum des balles arrêtées, c’est comme ça qu’on avait l’habitude de les battre lorsque j’étais au MCA.

Avez-vous vu leur match contre la JSK ?
Oui, c’est la raison pour laquelle je suis averti. La JSK n’a commis qu’une seule erreur de marquage pour qu’elle le paie cash et perde ce match. Donc, la moindre erreur de notre part risque d’avoir des conséquences fâcheuses au cours de cette rencontre. C’est pourquoi on doit être vigilants et les priver du ballon.

La saison passée, le Mouloudia a eu le meilleur contre le PAC tactiquement…
Je sais que le MCO a pu battre le Paradou la saison passée malgré la difficulté du match. Mais je dois encore dire que le Paradou a encore progressé et semble plus mûr dans le jeu avec de l’efficacité en prime. Donc, on doit bien négocier cette rencontre.  

Le MCO a connu l’arrivée d’un nouvel entraîneur qui est Jean-Michel Cavalli. Le connaissez-vous ?
Je le connais par réputation car il a entraîné le MCO à deux reprises et a réalisé des résultats positifs comme en témoigne cette place au podium en 2015. J’ai joué contre le MCO sous sa coupe. L’équipe était difficile à manier. De notre part, on va tout donner pour l’aider dans sa tâche en respectant bien évidemment ses consignes sur le terrain. Cavalli donne l’impression de quelqu’un qui maîtrise bien son sujet.

Un casse-tête nommé Paradou !

Les Rouge et Blanc du Mouloudia n’auront pas suffisamment le temps de savourer ce nul ramené de Aïn M’lila compte tenu qu’ils vont défier le Paradou Athlétique Club dans un match qui s’annonce extrêmement compliqué. Il faut dire que les Oranais à l’instar des observateurs de cette Ligue 1 Mobilis ont été impressionnés par l’état de forme de cette équipe chère à la famille Zetchi. La façon avec laquelle le Paradou a pris le meilleur face à la JS Kabylie n’a laissé personne indifférent. Les Oranais savent mieux que quiconque qu’ils auront besoin d’un match référence pour battre le Paradou qui est en état de grâce ces derniers jours.

On compte sur Cavalli
Les Hamraoua comptent sur l’ingéniosité du nouvel entraîneur, Jean-Michel Cavalli, qui semble avoir plus d’un tour dans son sac. En effet, le coach corse qui a réussi à arracher un point de Aïn M’lila en jouant la défense à outrance bloquant toutes les issues aux locaux est désormais appelé à trouver de réelles solutions pour espérer battre le Paradou Athlétique Club qui a fait forte impression mardi passé contre la JS Kabylie. Donc cette fois c’est différent. Pour espérer battre le Paradou il faut que le Mouloudia sorte le match référence. En d’autres termes, l’équipe doit répondre présente sur tous les aspects que ce soit tactique, mental ou physique. Cavalli sait très bien que pour gagner, il faut aussi oser en attaque ou plutôt jouer l’offensive à outrance mais ne pas se découvrir aussi derrière car les joueurs du PAC peuvent exploiter la moindre erreur de la part des Oranais. Bien que ce match arrive très tôt pour lui, le coach corse veut imposer sa touche.

On espère la présence de tout le monde
Pour réaliser ce match référence, il faut que tout le monde soit présent demain au stade Ahmed-Zabana. Ainsi, la présence des Boudebouda, Aouadj et Heriat sera plus que jamais indispensable. Si Nadji est aussi présent ce sera la cerise sur le gâteau. Les Oranais ont besoin d’expériences pour pouvoir venir à bout de cette équipe de Paradou qui est en train de monter en puissance en cette seconde moitié de la saison.
 

Boudebouda et Aouadj reprennent
La reprise des entraînements d’hier matin qui a eu lieu au stade Ahmed-Zabana a été marquée par la présence de quelques absents face à l’AS Aïn M’lila. Il s’agit en effet de Brahim Boudebouda et Sid-Ahmed Aouadj. Si ce dernier a repris après un mal de dos qui l’a empêché de prendre part au déplacement de l’est du pays, Boudebouda pour sa part a récupéré ses forces après une grippe carabinée qui l’a cloué au lit.

Nadji de retour
La bonne nouvelle pour cette reprise a été la présence de l’avant-centre, Rachid Nadji qui a repris le travail avec le groupe hier. Absent depuis le match contre le MO Béjaïa suite à une blessure aux ischio-jambiers, l’ancien avant-centre de l’Entente de Sétif, qui est resté sans compétition pendant vingt jours déjà, devra commencer le travail d’une manière progressive. L’on ne sait pas encore s’il sera retenu ou pas par le staff technique en prévision de cette rencontre face au Paradou AC.

Heriat toujours absent
En revanche, le milieu de terrain Hamza Heriat n’a pas encore repris le travail. Une absence qui risque d’hypothéquer ses chances de jouer ce prochain match face au Paradou. Le joueur a été d’ailleurs ausculté par le médecin de l’équipe avant-hier. Il demeure très incertain pour cette rencontre de vendredi. Il faut dire qu’il vaudrait mieux le ménager pour ce match et l’avoir prêt pour la double confrontation face au CS Constantine en Coupe d’Algérie.

Exercices supplémentaires pour Nadji, Boudebouda et Aouadj
Les éléments qui reviennent de blessure à savoir Rachid Nadji, Brahim Boudebouda et Sid-Ahmed Aouadj n’ont pas quitté le terrain en même temps que leurs équipiers. Ce trio en compagnie de Bendjelloul, Benamara et Blaha ont pris part à des exercices supplémentaires par rapport à leurs équipiers. En effet, ces joueurs ont disputé un mini-match de dix minutes sous le regard de l’entraîneur Cavalli.

La liste des 18 sera établie aujourd’hui
Sachant que certains joueurs reviennent juste de blessure, l’entraîneur Jean-Michel Cavalli attendra la dernière séance qui va avoir lieu aujourd’hui avant de dévoiler la liste des dix-huit joueurs qui seront retenus pour cette rencontre face au Paradou. Les éléments qui seront convoqués pour cette confrontation rejoindront directement leur lieu de mise au vert.

Publié dans : mco Cavali Boudebouda et Aouadj

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Eliminatoires Mondial 2022 (2ème tour) : Votre pronostic pour le match des Verts face à Djibouti ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4665 22/01/2020

Archive

Année
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir