Ligue 1 & 2

CSC 2 - ESS 1 : Les Constantinois reviennent de loin et dictent leur loi

Amrani : «Grand bravo aux joueurs et aux Sanafir !»

Auteur : Hamza S.­ mardi 17 octobre 2017 22:23

Stade : Hamlaoui (Constantine)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Halalchi, Azrine et Bounoua
Buts : Abid (89’), Zerara (90’+1) (CSC) ; Benayada (55’ csc) (ESS)
Avertissements : Saâd (41’) (ESS)
CSC : Rahmani, Benayada, Bencherifa (Zerguine 79’), Zalani, Aroussi, Zerara, Lamri, Bezzaz (Belameiri 61’), Belkheir, Cissé (Dehar 68’), Abid
Entraîneur : Amrani
ESS : Zeghba, Ziti, Nessakh, Rebiai, Saâd, Bedrane, Aiboud, Djahnit (Sidhoum 71’), Djabou, Haddouche, Bakir (Amokrane 86’)
Entraîneur : Madoui

 

Le CS Constantine continue dans sa belle série de victoires, et cette fois la victime est son dauphin et son voisin l’ES Sétif. Dans un derby suivi par un public nombreux au stade Hamlaoui de Constantine, les poulains d’Abdelkader Amrani sont revenus de loin en réussissant une victoire inespérée, alors qu’ils étaient menés au score 1 à 0 sur une bourde de Benayada qui marque contre son camp à la 55’. Une victoire importante qui permet au CSC de consolider son fauteuil de leader et de creuser l’écart de l’ESS à quatre points.
Une première mi-temps serrée et dominée par les locaux
Le premier half a été dominé par les poulains d’Abdelkader Amrani, qui se sont procuré plusieurs occasions de but, mais sans qu’ils ne parviennent à marquer ce but tant recherché. Les tentatives de Zerara, Belkheir, Cissé, Abid et compagnie n’ont rien changé au tableau d’affichage qui est resté comme allumé avec ce 0 à 0. Les Sétifiens qui opéraient par des contres se sont procuré une seule occasion par Haddouche d’un tir lointain, mais le cuir passe en dehors du cadre. Sur un score vierge que s’achève la première mi-temps.
Benyada surprend Rahmani et offre le premier but à l’Entente
De retour des vestiaires, les camarades de Bezzaz essayent de porter le danger à nouveau dans le camp des Sétifiens, pour trouver la faille, mais en vain. Et contre toute attente, ce sont les gars d’Ain Fouara qui ouvrent la marque à la grande surprise générale. En effet sur une chevauchée sur le côté droit par l’omniprésent Djabou Abdelmoumène, ce dernier effectue un centre à ras de terre, Benayada intercepte le ballon pour le dégager, mais il l’envoie au fond des filets en prenant à contre-pied son gardien de but Chemseddine Rahmani à la 55’. Les poulains de Madoui auraient même pu doubler la mise par l’intermédiaire de Djabou, puis par Aiboud et aussi par Haddouche d’un coup franc direct, mais Rahmani était à la parade.
Sur une bourde de Zeghba, Abid égalise
Le coach Abdelkader Amrani opère des changements en incorporant Belameiri, Dehar et Zerguine en attaque, tout en faisant sortir Bezzaz, Cissé et Bencherifa. Ces remaniements ont été fructueux, puisque les Constantinois n’ont pas abdiqué et sont parvenus à remettre les pendules à l’heure. On jouait la 89’ sur une remise de Saâd au gardien de but Zeghba effectue un mauvais contrôle, dont Abid en profite et parvient à égaliser, au grand bonheur des milliers de Sanafir qui sont restés optimistes.
Zerara offre le but de la victoire aux Sanafir et fait exploser le stade
Auréolés par ce but d’égalisation signé à la 89’, les camarades de Benayada ne lâchent pas prise et parviennent à rajouter un second but celui de la victoire. En effet, sur un corner bien botté, la défense de l’ESS dégage le cuir, le ballon revient à Zerara qui était en dehors de la surface et d’un tir puissant signe la deuxième réalisation du CSC et fait exploser le stade Hamlaoui à la 90+1’. Une victoire importante qui confirme le statut de leader du Chabab de Constantine qui continue son ascension et qui affiche de plus en plus ses ambitions de jouer les premiers rôles. Quant aux Sétifiens, c’est une défaite amère et inattendue, car ils avaient les trois points en leur possession avant de sombrer dans les dernières minutes de la partie.

Amrani : «Grand bravo aux joueurs et aux Sanafir !»
«Je suis très heureux de cette victoire acquise haut la main. Un grand bravo aux joueurs qui ont cru jusqu’au bout en ne baissant pas les bras. C’est vrai on était menés au score, mais on a cru et on n’a pas perdu espoir. Grâce aussi au soutien de nos fidèles supporters, on est parvenus à égaliser dans les derniers instants de la partie avant de rajouter ce deuxième but synonyme de victoire. On doit garder les pieds sur terre, et le plus dur reste à faire.»

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3910 19/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir