Equipe d'Algérie

Mahrez confirme : «Raouraoua m’a appelé et dit de me tenir prêt pour le prochain stage»

«Je n’ai pas eu encore Halilhodzic, mais c’est prévu qu’il me contacte incessamment» «Je suis originaire de Tlemcen, du village Beni Snous précisément»

Auteur : Saïd Fellak jeudi 10 avril 2014 20:34

Dans notre édition d’hier, nous révélions en exclusivité l’information selon laquelle Vahid Halilhodzic allait faire appel au jeune milieu de terrain de Leicester City, Riyad Mahrez, pour le prochain stage des Verts prévu à la mi-mai. Contacté par nos soins, hier en début d’après-midi, le joueur nous a confirmé l’information, affirmant qu’il a été contacté par Mohamed Raouraoua en personne et qui lui a fait savoir de se tenir prêt, en prévision du prochain regroupement précédant le Mondial.

Entrons directement dans le vif du sujet. Selon nos informations, vous allez être convoqué pour le prochain stage de l’EN précédant le Mondial. Vous confirmez ?
Tout à fait.
On suppose que la Fédération algérienne de football vous a contacté à ce propos ?
(Il réfléchit un peu…) Oui, le président de la fédération, Mohamed Raouraoua, m’a appelé.
Il vous a dit quoi ?
Rien de spécial. On a parlé de la sélection, de ma saison. Il m’a félicité pour mon accession avec Leicester City.
On imagine que son appel vous a fait plaisir ?
Evidemment. J’étais très content, surtout que c’est le président lui-même qui m’a appelé.
Il vous a dit que vous serez convoqué, alors pour le stage précédant le Mondial ?
Il m’a dit «Tiens-toi prêt !»
Et vous avez eu le sélectionneur national au téléphone ?
Non, pas encore, mais normalement, ça se fera ces jours-ci. Je sais que ses adjoints ont discuté avec mon agent et qu’ils suivent mes performances en club.
Ça semble s’accélérer pour vous…
Je ne vous cache pas que je suis sur un nuage en ce moment. Je suis heureux, mais je sais que je le serai davantage au moment où je recevrai ma convocation.
Au départ, votre arrivée en sélection était prévue pour l’après- Mondial, mais les choses ont vite évolué depuis, notamment après vos excellentes performances en Angleterre. Vous vous attendiez à tout ça ?
Pour ne rien vous cacher, je ne m’attendais à rien du tout. Comme je vous l’ai toujours déclaré lors de mes précédentes interviews, je caresse un rêve, celui de jouer pour la sélection de mon pays, sans plus. Je ne me mets pas du tout la pression, ni d’ailleurs sur le sélectionneur national. Moi, je fais mes matchs tranquillement et au coach bien sûr de prendre ses décisions. Je sais en tout cas que je peux faire partie de cette Equipe nationale.
Etre appelé en sélection, juste avant le Mondial, serait une véritable consécration pour vous, après un transfert déjà très réussi à Leicester, n’est-ce pas ?
Vous savez, on n’a jamais rien sans rien. Si je suis appelé en sélection, c’est que quelque part, je le mérite. Je me mets à la disposition du sélectionneur et je serai très honoré de figurer dans sa prochaine liste.
Parlez-nous un peu de vous, de vos qualités…
A vrai dire, je ne suis pas trop quelqu’un qui parle beaucoup de moi et de mes qualités. Je laisse le soin aux gens qui me suivent à travers la télévision d’avoir leur propre idée sur moi.
On sait que vous êtes un milieu de terrain offensif et que vous jouez des deux pieds. On dit aussi que vous êtes un joueur assez explosif…
Oui, tout à fait. Je vais toujours vers l’avant. J’accélère tout le temps et la vitesse d’exécution est pour ainsi dire ma qualité première.
Vous connaissez des joueurs actuels de la sélection ?
Personnellement, non. Un peu Rafik Djebbour, vu qu’on s’est parlé l’autre fois vite fait.
Jouer une Coupe du monde serait quelque chose de formidable pour vous, n’est-ce pas ?
Et comment ! Un rêve qui deviendra réalité. Ça me fera énormément plaisir à moi, mais aussi à l’ensemble de ma famille qui se trouve au bled.
Vous êtes de quelle région en Algérie ?
Je suis de Tlemcen, plus précisément du village Beni Snous.
Vous êtes né et avez grandi en France, mais est-ce que vous parlez l’arabe ?
Oui, je parle assez bien l’arabe.
Votre nom c’est bien Mahrez et non Riyad ?
Oui, mon prénom est Riyad, tandis que mon nom, c’est Mahrez.
On constate que vous vous êtes rapidement adapté au championnat anglais, sachant que votre profil convient parfaitement au jeu anglais…
Beaucoup de gens pensaient que j’allais prendre beaucoup de temps pour m’adapter au championnat anglais. La Ligue 2 n’a rien à voir avec la Championship, mais el hamdoulilah, je n’ai pas rencontré d’énormes difficultés. Je travaille très dur à l’entraînement et le coach est satisfait de moi. Lui-même était surpris par mon adaptation rapide, dans ce championnat réputé être rugueux et très physique.
La saison prochaine, vous allez jouer en Premier League…
Oui, et j’ai déjà hâte d’y être. Affronter de grands clubs anglais, c’est très excitant et c’est pour ce genre de confrontations qu’on aime jouer au foot.
Déjà assuré de son accession, Leicester se relâche désormais en championnat, en témoigne votre lourde défaite concédée mardi dernier face à Brighton (1-4). Vous concernant et vu que vous serez en principe retenu pour le prochain stage de l’EN, vous ne devez en aucun cas lever le pied durant la période qui va venir…
Même si nous n’avions pas déjà validé notre accession, on jouerait de la même façon. Certes, on a concédé une défaite mardi, mais cela ne veut pas dire qu’on a joué facile. Pour ma part, je vais tout faire pour jouer le maximum de matchs afin de garder le rythme de la compétition et arriver au stage de la sélection totalement prêt. Je tâcherai de marquer encore plus de buts.
Avez-vous discuté avec votre coach sur l’éventualité de prendre part au prochain Mondial ?
Non, pas encore. Il n’est pas présent avec nous en ce moment. Je lui en parlerai samedi prochain.
 

Publié dans : Halilhodzic Djebbour Mahrez.

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3908 17/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir