Nostalgie

Matthäus, le Torminator allemand

Lothar Herbert Matthäus voit le jour en mars 1961 à Erlangen. Il débute à l'âge de neuf ans son parcours dans le monde du football, un long voyage jalonné de succès, qui n'est encore achevé à ce jour.

Auteur : lundi 17 novembre 2014 12:03

Loddar, comme le nomment aujourd'hui certains médias, s'inscrit dans le club de football local de la petite ville de Herzogenaurach, connue pour accueillir sur son territoire le siège de l'entreprise adidas. Qui pourrait alors se douter que le jeune garçon deviendra l'un des meilleurs joueurs au monde ? Lui-même ne s'y attend sûrement pas, puisqu'à l'issue de sa scolarité, Matthäus entame une formation de tapissier-décorateur, qu'il mène à bien tout en accordant une grande partie de son attention au football. Il devient vite évident que l'avenir du jeune homme se situe sur les pelouses et non dans l'ameublement et la décoration...

A 18 ans, Matthäus est appelé pour la première fois en équipe junior d'Allemagne et attire ainsi l'attention des clubs de Bundesliga. L'été 1979, le milieu de terrain rejoint le Borussia Mönchengladbach, l'une des équipes les plus titrées des années 70. Matthäus, jeune joueur sûr de lui, ne se laisse pas impressionner par les grands noms du football qui évoluent autour de lui et convainc d'emblée son entraîneur Jupp Heynckes. Le milieu de terrain décroche une place de titulaire dès sa première saison sous le maillot des Poulains de Mönchengladbach, qui atteignent alors la finale de la Coupe de l'UEFA, où ils s'inclinent face à l'Eintracht Francfort.

Qualité et constance
Les bonnes prestations qu'il livre régulièrement en milieu de terrain lui valent d'être retenu pour le Championnat d'Europe 1980, dans le cadre duquel il dispute son premier match en équipe nationale, face aux Pays-Bas (3:2). Il fête à l'issue du tournoi son premier grand titre avec la R.F.A. Dix ans plus tard, il soulèvera un autre trophée international, le plus prestigieux qui soit sur la planète football.

Les années qui suivent le triomphe sur la scène européenne, Matthäus se distingue par ses performances aussi bien à Mönchengladbach qu'en équipe nationale. Si son club n'obtient pas le succès escompté en Bundesliga, il est néanmoins régulièrement appelé en sélection par Jupp Derwall. Il dispute ainsi la Coupe du Monde de la FIFA 1982 en Espagne. Mais comme avec Bernd Schuster en 1980, le sélectionneur dispose d'un joueur bien plus expérimenté que lui en la personne de Paul Breitner, si bien que Matthäus doit se contenter d'un rôle de remplaçant.

Les heures les plus glorieuses de Matthäus commencent en 1984 avec son transfert au Bayern Munich. Sous la direction du légendaire entraîneur Udo Lattek, le joueur marche sur les traces de Breitner. Dès sa première année en Bavière, il conduit son club au titre de champion d'Allemagne. De saison en saison, le jeune milieu de terrain s'avère être un joueur précieux. Au niveau international, il devient un élément phare du groupe et en club, il réussit le doublé championnat-Coupe d'Allemagne lors de sa deuxième saison sous le maillot du Bayern.

La même année, Matthäus fait partie des titulaires de la sélection qui dispute l'épreuve suprême au Mexique. Sous la direction de Franz Beckenbauer, il s'illustre en milieu de terrain aux côtés de Felix Magath et conduit la Mannschaft jusqu'en finale. Matthäus et ses coéquipiers manquent le titre de peu en s'inclinant 2:3 face l'Argentine. Comme lors de la précédente édition, ils doivent se contenter de la deuxième marche du podium.

Pluie de trophées en Italie
C'est en mars 1987 que Matthäus, aujourd'hui membre d'honneur de la Fédération allemande de football (DFB), porte pour la première fois le brassard de capitaine de l'Allemagne. Beckenbauer accorde toute sa confiance à Matthäus, qui livre en retour de brillantes prestations.

Après avoir décroché sa troisième couronne nationale avec le Bayern Munich en 1987, le joueur quitte l'Allemagne pour la Serie A, qui est alors le plus grand championnat du monde, sous les couleurs de l'Inter Milan, dirigé à l'époque par le grand Giovanni Trapattoni. Grâce aux conseils avisés du technicien italien, l'Allemand devient vite une star mondiale. Comme à Munich, Lothar Matthäus remporte le championnat dès sa première saison dans son nouveau club. L'international allemand vit le plus grand moment de sa carrière un an plus tard.

Lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Italie 1990, le capitaine et meneur de jeu mène l'Allemagne jusqu'au titre mondial. Après la compétition, il reçoit l'honneur exceptionnel d'être sacré à la fois Footballeur allemand de l'année, Footballeur européen de l'année et Ballon d'Or. Un an plus tard, il est le premier à recevoir le trophée de Joueur Mondial de la FIFA.

Après une longue pause due à une rupture des ligaments croisés, Matthäus revient au Bayern. Il fête en septembre 1992 son grand retour en Bundesliga. En club comme en équipe nationale, il doit s'adapter à un nouveau poste : l'ancien milieu devient libéro. C'est donc en tant que défenseur qu'il remporte une nouvelle fois le championnat d'Allemagne en 1994, sous la direction de son ancien mentor Beckenbauer. Le grand rendez-vous du ballon rond aux Etats-Unis est cependant une déception : Matthäus et ses coéquipiers de la Mannschaft sont éliminés en quart de finale par la Bulgarie.

Une volonté de fer
En 1995, à 34 ans, Matthäus est de nouveau confronté à une grave blessure : une rupture du tendon d'Achille le rend indisponible pendant plusieurs mois. Beaucoup croient y voir la fin de sa carrière, mais loin s'en faut. Grâce à une incroyable discipline et à une volonté de fer, l'international allemand retrouve la forme. En 1996, il contribue largement au triomphe du Bayern Munich en Coupe de l'UEFA.

Néanmoins, brouillé avec le sélectionneur de l'Allemagne Berti Vogts, Matthäus ne dispute pas l'UEFA EURO en Angleterre. Deux ans plus tard, à 37 ans, le joueur aujourd'hui devenu technicien participe tout de même à la compétition reine en France. En quart de finale, il joue contre la Croatie (0:3) son dernier match dans le cadre de ce tournoi, battant à cette occasion le record du plus grand nombre de rencontres disputées en phase finale de la Coupe du Monde de la FIFA (25 matches).

Son dernier grand tournoi, en 2000, s'achève sur une déception. Lors du Championnat d'Europe en Belgique et aux Pays-Bas, Matthäus et ses coéquipiers sont éliminés dès le premier tour. Le dernier match de groupe de l'Allemagne contre le Portugal (0:3) marque la fin d'un parcours de 20 ans en équipe nationale, au cours duquel il a été sélectionné à 150 reprises et a participé à cinq éditions de la Coupe du Monde de la FIFA.

En septembre 2000, après un dernier épisode aux Etats-Unis sous les couleurs des New York/New Jersey Metro Stars, Matthäus met finalement un terme à sa carrière de joueur.

Une nouvelle carrière
Lors de la saison 2001/02, Matthäus fait ses débuts au poste d'entraîneur. Il tient les rênes du Rapid Vienne, puis du Partizan Belgrade, qui décroche le titre de champion de Serbie et se qualifie pour la Ligue des champions de l'UEFA. A partir de janvier 2004, il entraîne pour la première fois une équipe nationale, la Hongrie. Mais comme sa sélection ne parvient pas à décrocher son billet pour la Coupe du Monde de la FIFA 2006, son contrat n'est pas prolongé.

                                                                         IN FIFA.com

Publié dans : Matthäus Allemange

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3916 25/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir