Equipe d'Algérie

Smaïl Khabatou, une grande légende s’éteint

Ammi Smaïl, le premier diplômé des entraîneurs algériens

Auteur : Moumen A. lundi 15 septembre 2014 22:32

L’Algérie du football est en deuil et pour cause, ammi Smaïl Khabatou, l’une des grandes figures emblématiques du football algérien, nous a quittés hier à l’âge de 94 ans. Ce Monsieur a laissé derrière lui un parcours immense en tant que joueur ensuite en tant qu’entraîneur de football. Il aura été sans contexte l’un des pionniers du football national. Khabatou aura aussi marqué son époque avant et après l’Indépendance avec comme palmarès des titres gagnés avec le Mouloudia d’Alger et des matchs légendaires réussis avec la sélection nationale en tant que technicien. 
L’itinéraire d’un grand monument du football national 
Il n’aura pas été peut-être le plus médiatisé des joueurs de son époque, mais Smaïl Khabatou était un joueur exemplaire et dévoué aux couleurs du Mouloudia où il a passé la majeure partie de sa grande et riche carrière. Né le 8 septembre 1920, Khabatou a entamé sa carrière de footballeur à l'âge de 15 ans en minimes au Stade Algérien de Belcourt en 1935, club avec qui il décroche le titre de champion d’Alger en 1938, alors qu’il n’avait pas encore bouclé ses 18 ans. Repéré par les dirigeants du Mouloudia d’Alger, il est engagé par le doyen des clubs algériens où il participe à des sacres grandioses de cette équipe. Suite à un différend avec le DTS de l’époque, il quitte le MC Alger avec une grande amertume pour rejoindre l’UM Blida en 1951 où il évolue pendant quelques années en tant qu’entraîneur-joueur. Connu pour sa rigueur, son honnêteté dans le travail, le nom de Khabatou était lié au succès. Après un bref passage à la tête de l’Equipe nationale en 1963, il dirige des grandes équipes des années 60 et 70, à l’image du MCA, de l’USMB, de l’OMR et du WAB 
Le sacre africain du MCA en 76, c’est aussi lui 
Pour ceux qui ne l’ont pas connu, Smaïl Khabatou a contribué grandement à la construction du grand MCA de 1976. C’est sous sa coupe que le club algérois a vu naître des grands noms du football, à l’instar de Bachta, Bachi, Batrouni, Benchikh, Zenir et les autres. Son travail de sape a fini par payer sous la houlette de l’autre figure du football algérien, toujours en vie, Hamid Zouba. D’aucuns estiment que le triplé historique du Mouloudia, jamais égalé en Algérie, était son œuvre du moment qu’il était derrière la formation de cette grande équipe conduite par Zouba au sacre africain en 1976. 
Ammi Smaïl, le premier diplômé des entraîneurs algériens
Ammi Smaïl, comme aiment l’appeler très respectueusement ses admirateurs, était écouté dans le monde du football. L’histoire retiendra que ce grand homme aura été le premier entraîneur algérien diplômé en la matière. Il compte plusieurs stages d’entraîneurs dont celui d'entraîneur-instructeur (équivalent de 3e degré actuellement) qu’il avait réussi en 1948 avec brio à Reims. Khabatou a devancé des grands noms du football. Il s’est classé à cette époque 6e sur 153 candidats parmi lesquels on citera le célèbre italien Helléno Herrera, et les Français Boulogne, Batteux, Leduc et Snella qui ont exercé au même temps que lui ici en Algérie. 
Il a battu la RFA en 1963 
Les passages de Smaïl Khabatou à la tête de la sélection nationale n’ont pas été remarquables en matière de résultats mais il a toujours était là pour former et mettre en place une équipe à même de rivaliser et d’aller récolter des résultats à l’avenir. L’un de ses grands matchs dirigés à la tête de l’EN, c’est ce succès retentissant arraché contre la RFA, 2 but à 0, le 1er janvier 1963, au stade municipal d’Alger. 
L’enterrement aura lieu aujourd’hui au cimetière de Sidi Yahia 
C’est aujourd’hui que ammi Smaïl Khabatou sera enterré au cimetière de Sidi Yahia avec sa défunte femme décédée il y 4 ans et demi et enterrée dans ce même cimetière. La levée du corps est prévue ce mardi de son domicile familial sis au quartier Les Sources de Bir Mourad Rais. 
Il est parti sans avoir vu son jubilé 
Les amis du défunt Smaïl Khabatou étaient très émus hier. D’aucuns parmi eux évoquaient des souvenirs mémorables avec cet homme qui a formé des grands noms du football algérien. Ils étaient tous fortement touchés du fait qu’une personnalité comme ammi Khabatou n’ait pas eu son jubilé. «Il est parti sans avoir vu son jubilé», n’ont-ils eu de cesse de répéter. 
Le Buteur présente ses sincères condoléances à la famille Khabatou 
Attristé par le décès de Smaïl Khabatou, survenu hier à l’âge de 94 ans, la rédaction du journal Le Buteur présente ses sincères condoléances à la famille du défunt et l’assure en cette pénible circonstance de sa profonde sympathie. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.» 
 

 

Publié dans : Smaïl Khabato

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Sans Ronaldo, le Real Madrid peut-il remporter un titre cette saison ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4262 12/11/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir