Interview

Tacchinardi : «Si l’Algérie réédite le même jeu proposé au Mondial, elle gagnera la prochaine CAN»

«Zidane est une personnalité exceptionnelle, il ne dit que du bien de l’Algérie» «Les Verts ont laissé une bonne impression au Brésil, c’est une équipe de classe mondiale»

Auteur : Brahim Hanifi jeudi 13 novembre 2014 21:52

Alessio Tacchinardi est une icône incontournable de la Juventus où il a fait l’essentiel de sa carrière. Après deux ans passés avec l’équipe première d’Atlanta, le club où il a fait ses classes en jeunes catégories, «Takky» a rejoint la Vieille dame en 1994 où il a joué pendant 11 saisons pleines de réussite tant au niveau local qu’européen. En 2005, Tacchinardi a rallié le championnat espagnol en s’engageant avec le Villareal, club avec lequel il a disputé le demi-finale de la Ligue des champions européenne. Une première pour les Sous-marins jaunes. L’ancien international italien a disputé 45 matchs et marqué 3 buts en Liga. Deux ans après, il est retourné en Italie, à Brescia plus précisément, où il mettra un terme à sa riche carrière, en 2008. 

 

On tient d’abord à vous remercier de nous accorder un peu de votre temps...
Merci à vous.
Après une riche expérience avec la Juventus, que fait actuellement Tacchinardi ?
Après la Juve, je suis allé en Espagne où j’ai joué pour le Villareal, avant de retourner en Italie pour jouer sous les couleurs de Brescia. J’étais pendant plusieurs années sous la pression et des voyages sans arrêt. J’étais entraîneur des jeunes catégories également pendant quatre années. C’était une belle expérience pour moi, j’ai beaucoup progressé dans ce métier. J’ai réussi aussi dans mes débuts avec l’équipe première, mais les problèmes avec les présidents de club en Italie poussent malheureusement les entraîneurs au départ. Par la suite,j’ai travaillé à la chaîne Sky Sport comme consultant. Actuellement, je bosse chez Media Sat pour analyser les matchs du Calcio, surtout ceux de la Juventus, l’équipe de coeur. Franchement, c’est en tant que coach que je me sens le mieux. 
Plusieurs de vos anciens camarades à la Juventus sont dans la direction du club, contrairement à vous…
Mes rapports sont exceptionnels avec Andrea Agnelli (président de la Juventus, ndlr) et tous les autres responsables du club. Même si je suis en contact permanent avec la direction concernant plusieurs projets d’avenir, mon souhait actuellement est de rester auprès de ma famille. Dans le cas où je retourne vivre à Turin, je suis persuadé que la Juventus me tendra les bras. Mes rapports avec Agnelli sont excellents, c’est un gars exceptionnel.
Que pensez-vous de la nomination d’Allegri à la place de Conte à la barre technique ?
C’est très difficile pour Allegri, quand on voitce qu’a réalisé Conte. C’est un entraîneur de gros calibre, les résultats plaident pour lui. Il a ramené cette envie de gagner chez les joueurs. Conte est un très bon entraîneur, idem pour Zidane et Inzaghi, ce qui prouve que les joueurs de la Vieille dame sont des gagneurs et possèdent de bonnes idées dans le foot. Conte a laissé un groupe exceptionnel, Allegri a hérité de joueurs prêts pour la bataille du Calcio et la Ligue des champions. Il saura comment transmettre aux joueurs cette envie de jouer pour gagner. Les premières journées du championnat ont prouvé que la Juve est présente et qu’elle reste l’un des favoris pour le sacre final.
Que pensez-vous du mercato effectué par la Juventus ?
Je suis vraiment impressionné par le travail effectué par Marotta (directeur général du club, ndlr). Il a réussi à ramener des jeunes joueurs exceptionnels, à l’instar de Pogba et Vidal. Malheureusement, le championnat italien souffre de cette crise financière qui l’empêche d’attirer les stars, comme il le faisait avant. Personnellement, je préfère évoluer avec des jeunes joueurs capables de progresser à une vitesse vertigineuse, comme Vidal qui a coûté 11 millions et Pogba qui a été acquis quasiment gratuitement. Idem pour Tevez qui est un grand joueur mais qui a coûté 10 millions au club. J’ai suivi la nouvelle recrue également Coman, j’ai été impressionné par son haut niveau. Il me rappelle Zidane qui pratiquait un football à part. Coman est talentueux qui a un potentiel qui fera de lui un grand joueur. La direction de la Juventus a réussi son mercato, mais ce que je n’ai pas compris, c’est qu’on n’ait pas enrôlé Cuadrado, un joueur capable de vous faire gagner un match à tout moment. 
A votre avis, qui est le favori pour remporter le titre de champion cette saison ?
La course pour le titre sera difficile. La Roma est favorite grâce à la qualité de son effectif, idem pour la Juventus. Je suis impressionné par la Roma qui possède un effectif européen et pratique du beau football. Si l’AS Rome réussit à bien défendre, elle sera au niveau de la Juventus et la course sera serrée entre ces deux équipes. Les autres viennent derrière ces deux clubs.
En Ligue des champions, par contre, ça se passe très mal pour la Roma…
Affronter de grands clubs en Ligue des champions est parfois une bonne chose. Napoli a affronté Arsenal et Dortmund la saison passée et a réussi à récolter 12 points. Il a d’ailleurs été éliminé au goal-average. La mission de la Roma est difficile, certes, mais pas impossible. C’est une équipe qui pratique du beau jeu et qui joue pour gagner sans faire de calcul, contrairement aux autres clubs italiens. Le niveau du football italien a régressé sur le plan européen, mais je dirais que la Roma est capable de créer la surprise et passer devant City et le Bayern. 
Revenons à la dernière Coupe du monde, comment expliquez-vous l’élimination de l’Italie au premier tour ?
Le problème ne se situe pas au niveau de l’entraîneur ou du groupe, mais au niveau de la qualité des joueurs. L’Italie ne possède pas actuellement des joueurs comme Totti, Del Piero, Cannavaro, Nesta et Materazzi. Et Pirlo n’est pas le Pirlo d’il y a quatre ans. C’est le niveau de l’Italie actuellement. C’est tout ce qu’elle peut donner avec les joueurs qu’elle possède pour le moment. L’équipe italienne n’est plus la meilleure du monde. 
L’Algérie a réussi à se qualifier au second tour dans un groupe composé de la Belgique, la Russie et la Corée du Sud, avez-vous suivi les matches de l’équipe d’Algérie ?
Effectivement, j’ai vu tous les matchs de l’équipe algérienne. J’étais très ravi par le niveau présenté par cette équipe. Ce qui m’a plu, c’est la volonté et l’état d’esprit qui régnaient dans le groupe. Mais ce qui a attiré plus mon attention, c’est la ferveur avec laquelle les supporters algériens, qui sont des mordus du foot, ont soutenu leur équipe. Je n’ai pas vu un public pareil. L’équipe d’Algérie a innové en Coupe du monde, elle a du potentiel technique et physique. Elle a laissé une bonne impression et une belle image lors de ce Mondial. C’est une équipe de niveau mondial tout simplement.
Que pensez-vous du niveau de jeu présenté contre l’équipe d’Allemagne en huitièmes de finale ?
A mon avis, le match le plus dur qu’a disputé l’Allemagne lors de cette Coupe du monde est celui contre l’Algérie. C’est une fierté pour votre équipe. La Mannschaft a éliminé le Brésil, pays organisateur, en lui infligeant une leçon de football avec sept buts marqués, après avoir éliminé la France. L’Allemagne a imposé son jeu et sa puissance lors de tous les matchs qu’elle a disputés, ce qui n’était pas le cas contre l’Algérie. Ce qui prouve que vous possédez une équipe forte. On ne peut jouer et inquiéter une équipe comme l’Allemagne par pur hasard. C’est le fruit d’un travail de longue haleine. Comme je vous l’ai déjà dit, j’ai été impressionné par l’équipe algérienne lors du dernier Mondial, y compris le public algérien qui est fier de son équipe. L’entraîneur de l’équipe italienne, Antonio Conti, devra s’inspirer de l’Algérie et de la ferveur avec laquelle ses joueurs ont joué pour les couleurs nationales pour la transmettre à ses poulains. C’est ce qui a manqué à l’Italie en Coupe du monde. Je sais que le peuple algérien est fier et très content du niveau de jeu présenté par leurs joueurs qui ont pratiqué du beau football à tous les niveaux.
Le niveau de l’Algérie a-t-il progressé grâce aux joueurs ou à l’entraîneur ?
Je crois que les joueurs algériens ont prouvé, lors du dernier Mondial, qu’ils ont de grandes qualités techniques et physiques. Même l’entraîneur a fait du bon boulot. Le football algérien a beaucoup progressé. La preuve, les joueurs algériens évoluent dans différents championnats européens. Quand vous jouez au Portugal, en Italie et un peu partout dans l’Europe, vous ne pouvez que progresser et apprendre beaucoup. Les Algériens pratiquent un football complet, beau et rapide. Et c’est grâce aussi à l’entraîneur qui a eu des idées exceptionnelles. Tenir tête à l’Allemagne en est la meilleure preuve.
L’entraîneur Halilhodzic a été remplacé juste après le Mondial par un sélectionneur français. Que pensez-vous de ce changement procédé à quelques mois du déroulement de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations ?
Lorsque j’étais joueur, je pensais que le coachétait inutile, mais quand tu es entraîneur, tu te rends compte que ce dernier pèse lourd et a un rôle important à jouer. Il faut avoir aussi dans l’effectif des joueurs responsables et un capitaine exemplaire. Et l’Algérie possède tout ça. Le changement opéré au niveau de votre équipe me rappelle ce qui s’est passé à la Juventus avec le départ de Conte et l’arrivée d’Allegri. C’est une chose difficile. Mais le niveau présenté par l’Algérie en Coupe du Monde donnera des idées au nouvel entraîneur qui héritera d’une mission semblable à celle d’Allegri à la tête de la Juve et qui a trouvé un groupe prêt. Le nouveau sélectionneur d’Algérie devra suivre la même voie qui a permis à l’équipe de se distinguer lors du dernier Mondial. Il est certain qu’il poursuivra le même travail effectué par son prédécesseur et qui a porté ses fruits.
Se distinguer en Coupe du monde puis entamer juste après les éliminatoires de la CAN pourrait-il affecter les joueurs sur le plan mental ?
Le mental des joueurs est important, ils sont naturellement plus motivés lorsqu’il s’agitd’une phase finale de Coupe du monde. Certaines sélections ont du mal à enchaîner les performances, après s’être distinguées en Coupe du monde. L’équipe d’Algérie doit éviter de tomber dans ce piège lors des éliminatoires de la CAN (entretien réalisé avant les matchs contre l’Ethiopie et le Mali, ndlr).
Pensez-vous que l’équipe d’Algérie fera honneur à son statut de favori lors de la prochaine Coupe d’Afrique ?
Certains joueurs aiment cette situation d’être sous pression. Plus la pression monte, plus ils sont capables de se transcender. Etre favori pour le sacre de la CAN, comme l’est l’équipe d’Algérie, est fabuleux. Les joueurs doivent affronter ce test avec fierté et dignité. Mais dans le cas où vos joueurs n’acceptent pas les défis et ne supportent la pression, ce sera un problème pour l’équipe en Coupe d’Afrique. L’entraîneur sera appelé à gérer cette situation avec beaucoup de tact. 
La prochaine Coupe d’Afrique se déroulera au Maroc, un pays limitrophe de l’Algérie. Les Algériens seront nombreux à soutenir leur équipe, qu’en pensez-vous ?
Le Mondial du Brésil a beaucoup emballé les supporters algériens et a donné une autre dimension aux joueurs qui ont montré force, ferveur et amour pour les couleurs de leur patrie. Il est donc certain que les supportersse déplaceront en nombre pour soutenir les Verts. Si les joueurs algériens jouent avec la même force et le même tempérament qu’au Brésil, ils seront sacrés champions d’Afrique. 
L’Algérie a contacté Trapattoni pour prendre la sélection, avant la Coupe du monde, ce choix aurait-il été judicieux, selon vous ?
Trapattoni est un grand entraîneur qui a fait ses preuves partout où il est passé. En dépit de son âge, 75 ans, il peut toujours apporter un plus à n’importe quelle équipe. Personnellement, je préfère Trapattoni à un entraîneur qui s’intéresse plus à ses apparences et sorties médiatiques. 
Vous avez côtoyé Zinédine Zidane à la Juventus, l’avez-vous entendu parler de son pays d’origine, l’Algérie ?
Zidane est un grand joueur, une personnalité exceptionnelle sur et en dehors des terrains. On a joué des années ensemble, j’ai de bons rapports avec lui. Je me souviens des bonnes choses qu’il disait de son pays d’origine l’Algérie, malgré sa distinction avec l’équipe de France avec laquelle il a gagné plusieurs titres. C’est une personne merveilleuse qui a aidé beaucoup de gens dans le besoin. J’ai joué avec beaucoup de grands joueurs, mais pas de l’envergure de Zizou.
Parlons d’autres joueurs algériens, que pensez-vous du parcours de Belfodil dans le championnat italien ?
Je misais beaucoup sur lui, il y a de cela deux ans, car il avait toutes les qualités techniques et physiques pour réussir. Il a rejoint l’Inter. Certains joueurs se distinguent dans de petits clubs, mais qui n’arrivent pas à s’imposer, une fois qu’ils sont dans de grands clubs où la concurrence est plus rude pour une place de titulaire. Regardez Inzaghi par exemple, à chaque fois qu’un autre joueur qui joue dans son poste arrive, il explose et montre son vrai visage. C’est un joueur mûr mentalement qui accepte la concurrence. Ces qualités manquent à Belfodil. Ce qui est regrettable pour un joueur doté d’un tel potentiel. Il est encore jeune, j’espère qu’il rebondira à Parme et qu’il retrouve son meilleur niveau. Il doit travailler dur et avoir cette rage de réaliser ses objectifs pour qu’il puisse réussir.
Qu’en est-il de Taïder qui a quitté lui aussi l’Inter pour revenir à... Sassuolo
Oui, à Sassuolo...Taïder est un joueur qui me plaît beaucoup et qui n’était mauvais à l’Inter. Lui demander de marquer 10 buts dans la saison est impossible, car il n’a pas les qualités de Pogba ou Vidal. Mais il récupère beaucoup de ballons et se bat au milieu du terrain. Il est jeune, il fera parler de lui dans un avenir proche. 
Quelle est la meilleure équipe de tous les temps pour Tacchinardi ?
C’est une question difficile, il y a plusieurs clubs qui ont marqué l’histoire du football sur la scène internationale. La Juventus a dominé pendant une dizaine d’années, Manchester United était aussi fort durant une certaine période. Mais si vous analysez bien le club qui a changé l’histoire et le jeu, c’est le FC Barcelone sous la houlette de Louis van Gaal, Rijkaard et Guardiola par la suite. Ils ont pratiqué un football moderne et offensif, ce qui a changé complètement l’histoire du football.
Chaque club a donc eu sa période faste…
Effectivement, chaque équipe a eu sa sa période. Lorsque j’étais joueur, le football avait une philosophie différente qui consistait à avancer et aller vers le but. Maintenant, il est basé plus sur la possession de la balle et la construction de jeu à partir de derrière. Peut-être que la méthode changera dans dix ans. Il y a des entraîneurs qui essayent de ramener de nouveaux schémas tactiques et de changer complètement le football et le jeu offensif particulièrement. Van Gaal a apporté des choses avec l’équipe de la Hollande. Conte a, de son côté, proposé de nouvelles idées avec la Juventus. Le football est en progression constante, ce qui est une bonne chose. Il est intéressant de voir des entraîneurs apporter au football des idées différentes. Guardiola a marqué l’histoire avec le Barça, Ferguson avec Manchester United, Mourinho et Lippi avant eux…
Qui est le joueur le plus fort avec qui vous avez joué évolué ?
En Italie, le meilleur joueur était Zinédine Zidane qui m’a fait aimer le football. Je ne peux pas vous décrire mes sentiments lorsque je le vois en train de jouer au foot. Permettez-moi d’évoquer un autre joueur qui a été lésé sur le plan médiatique par rapport à d’autres. C’est Juan Roman Riquelme qui faisait la même chose que Zidane avec le ballon. J’ai joué avec lui au Villareal, il aurait pu réussir une meilleure carrière. Totti aussi était un grand joueur. Idem pour Del Piero. Mais si mon fils me demandait de lui expliquer le foot, je lui demanderais d’aller voir un joueur sur Youtube qui s’appelle Zidane. 
Qui est le plus fort, Messi ou Ronaldo ?
C’est très difficile de répondre à cette question. Toutefois, je dirai que le meilleur est Ronaldo, puisque Messi a bénéficié du beau jeu du FC Barcelone. Messi a prouvé sa supériorité en Espagne, mais en sélection d’Argentine, il n’a pas pu s’imposer comme un patron. Je préfère Ronaldo qui a réussi à faire la différence avec l’équipe du Portugal lorsqu’il était joueur du Sporting, de Manchester et du Real. Messi a joué avec des joueurs exceptionnels, comme Iniesta, et je pense qu’il a perdu l’envie de jouer au foot ces dernières années. 
Il avait cette soif de marquer toujours plus et de fêter chaque but, ce qui n’est pas le cas actuellement...
Je crois qu’il n’est pas heureux actuellement. Sur le rectangle vert, il ne donne pas l’impression d’aimer le football et de se donner à fond, comme il le faisait. A mon avis, Ronaldo est meilleur actuellement. Si j’étais entraîneur, je le prendrai lui, car je suis sûr qu’il peut rendre service sur le côté gauche, sur le côté droit ou en pointe. C’est un joueur complet et fort physiquement. A Barcelone, si vous enlevez Iniesta et Xavi, Messi ne pourra rien faire. 
Qui est le meilleur entraîneur de tous les temps ?
Il n’existe pas de meilleur entraîneur de tous les temps. L’entraîneur a besoin des joueurs, et vice-versa. Il a besoin de certains facteurs pour réussir. Il est vrai que l’entraîneur est capable de changer le cours d’un match, à condition d’avoir des joueurs de l’envergure de Zidane, Ronaldo, Del Piero, Di Maria, Bale, Sergio Ramos. Un bon entraîneur est celui qui est capable de relever le niveau de son équipe. Il n’y a pas d’entraîneur meilleur qu’un autre,  il y a plusieurs grands entraîneurs et chacun a ses idées qui le distinguent del’autre. Mourinho est un grand entraîneur, Ferguson l’était aussi, Guardiola est un grand technicien, ils sont tous importants pour une équipe de football. 
Quel est le plat préféré de Tacchinardi ?
Mon plat préféré est la Pizza, je suis italien. J’aime plusieurs autres plats, mais pas autant que la Pizza italienne. 
Quelle est la musique que vous écoutez ?
Ma musique préférée est la Pop. J’aime écouter cette musique, surtout avant les matchs. On écoutait la même musique avec Del Piero. La musique italienne aussi est belle, elle progresse plus que le football qui est en recul (rire).
Vous jouez certainement au golf, lorsque vous avez du temps libre…
Oui, quand on était à la Juventus, on subissait beaucoup de pression. Je jouais au golf pour me détendre et évacuer le stress. C’est très important d’avoir des moments de détente. Je jouais avec Del Piero et la plupart des joueurs.
Avez-vous déjà visité l’Algérie ?
Non, je ne me suis jamais rendu en Algérie.
Avez-vous une idée sur ce pays ?
Non, avec la Juventus, on a joué en Tunisie et au Maroc, mais pas en Algérie.
Chaque année, les journaux El Heddaf et Le Buteur organisent une cérémonie grandiose pour la remise du Ballon d’Or algérien avec la présence de stars du foot, comme Zanetti et Cannavaro entre autres. Seriez-vous intéressé à venir visiter l’Algérie à cette occasion ?
Pourquoi pas ? Ce sont de grands noms que vous venez de citer. Ce sera un honneur pour moi d’assister à cette cérémonie qui se déroule en Algérie, à condition que mon agenda me le permette.
Merci infiniment Monsieur Tacchinardi...
Merci à vous !

Publié dans : algerie Zidane taider gourcuff tacchinardi belfodile

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous qu’il faut laisser du temps à Lucas Alcaraz à la tête de la barre technique de l’EN ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3878 18/10/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir