Interview

Matthäus : "Ramenez le titre en Allemagne !"

Le recordman du nombre de matches en Coupe du Monde (25),Lothar Matthäus analyse les premiers matches de ses compatriotes, parle de la confrontation à venir avec le pays hôte et donne les raisons de son optimisme.

Auteur : lundi 07 juillet 2014 19:23

Lothar, que pensez-vous des premières prestations livrées par l'Allemagne dans cette Coupe du Monde ?
L'Allemagne n'a pas pratiqué jusque-là le beau football qu'elle avait proposé lors des deux dernières Coupes du Monde. Mais Joachim Löw a retenu la leçon : ce n'est pas avec du beau football qu'on gagne des titres. Et l'objectif de l'Allemagne est précisément de remporter le titre au Brésil. C'est pour cette raison que nous voyons cette année un football un peu plus prudent. Il suffit de voir les quatre membres expérimentés de la défense en ligne à quatre et Philipp Lahm au poste de numéro six. La Nationalmannschaft a eu quelques problèmes pendant sa préparation. Des joueurs importants ont longtemps été blessés, comme Bastian Schweinsteiger, Sami Khedira et Miroslav Klose. Löw a donc probablement été obligé d'essayer quelque chose de différent et si l'on en croit les résultats, ça a très bien fonctionné.

En Allemagne, l'équipe nationale a pourtant été beaucoup critiquée pour sa manière de jouer, surtout après le match contre l'Algérie. À quoi est-ce dû ?
Les fans étaient gâtés jusque-là, puisque l'équipe a très bien joué ces dernières années et qu'elle possède de grandes qualités. Mais tous les matches qu'elle a disputés dans cette Coupe du Monde ont été très serrés et les joueurs se sont certainement dit : "Est-ce qu'on veut proposer du beau jeu et rentrer rapidement chez nous, ou est-ce qu'on veut jouer sept matches et ramener le trophée ?" La réponse est évidente : il faut qu'ils ramènent le titre en Allemagne ! Ce qui veut dire qu'il ne faut pas seulement proposer du beau jeu, mais jouer efficacement !

Que pensez-vous du fait que pour le quart de finale contre la France, Löw ait fait jouer Lahm en défense et ainsi changé de tactique ?
Löw est intelligent. Il s'est bien sûr adapté à la situation. Il a vu que Schweinsteiger et Khedira retrouvaient la forme et étaient de plus en plus capables de tenir le rythme. Il devait en tout cas en être convaincu pour refaire jouer Lahm en défense.

Qu'est-ce que l'Allemagne devrait changer dans son jeu pour pouvoir aller jusqu'en finale ?
Elle doit gagner contre le Brésil, peu importe comment. Certains joueurs ne jouent pas au poste auquel ils sont habitués en club, surtout du côté gauche. Ça se voit clairement chez Mesut Özil. Il évolue normalement dans l'axe et actuellement, il joue sur l'aile gauche. Son jeu ne donne pas l'impression qu'il prenne autant de plaisir à jouer que d'habitude. Mais il est obligé d'être à ce poste s'il veut pouvoir jouer et il fait de son mieux. Benedikt Höwedes, lui non plus, n'est pas un arrière gauche mais un défenseur central. Je constate que l'Allemagne a des difficultés avec ces postes-là. Mais à part ça, l'équipe fonctionne, elle forme un groupe compact, les joueurs ont gardé une bonne fraîcheur physique et sont capables de tenir un rythme élevé pendant 90 minutes. Tout cela pourrait être déterminant pour la suite.

En demi-finale, l'Allemagne sera confrontée au pays hôte. Lors de chaque match de la Seleção, les supporters ont assuré une ambiance de feu. Cela peut-il intimider les Allemands ?
Les Allemands sont habitués à ce qu'il y ait beaucoup d'ambiance. En Bundesliga, ils jouent presque chaque semaine dans des stades pleins, qui sont pratiquement aussi grands que ceux du Brésil. À chaque match à l'extérieur, ils ressentent la pression liée au fait que le stade entier soit contre eux. C'est la même chose qui va se passer face au Brésil. Mais on peut aussi considérer qu'il y a beaucoup de pression qui pèse sur le pays hôte et que c'est un avantage pour l'Allemagne. On a pu voir que les Brésiliens étaient très sensibles, ils ont beaucoup pleuré depuis le début de la Coupe du Monde. Pas seulement de tristesse, mais aussi de joie. Ils laissent parler leurs émotions. On voit ainsi la vulnérabilité de cette équipe. Reste à savoir comment elle parviendra à gérer toute cette pression. Le Brésil a l'avantage de jouer à domicile, mais l'Allemagne a l'avantage d'être une équipe solide.

Löw dispose de joueurs qui disputent cette année leur deuxième ou leur troisième Coupe du Monde, voire la quatrième dans le cas de Klose. Est-ce un atout ?
Face à la France, le gros point fort de l'Allemagne était certainement l'expérience. Les Français forment une jeune équipe qui n'a pas encore une grande expérience des tournois internationaux, alors que la Nationalmannschaft compte quelques joueurs qui ont déjà 80, 90 ou 100 sélections à leur actif et qui ont déjà pris part à plusieurs grandes compétitions. Ce ne peut être qu'un atout de disputer un tournoi en s'appuyant sur son expérience et ce sera sûrement encore un avantage pour l'Allemagne face au Brésil.

Comment les joueurs se préparent-ils pour disputer une demi-finale ?
Ce qui est important, c'est de faire autre chose, de ne pas se focaliser que sur le match. Mais évidemment, ils y pensent, peut-être plus encore qu'avant la rencontre avec la France, parce qu'ils savent qu'ils vont maintenant jouer contre le grand favori, le pays hôte. On est souvent confronté à ce type de situation. Le joueur doit essayer de s'en libérer.

Quelle sera l'issue du duel contre le Brésil ?
Je suis un patriote… Je crois que personne ne m'en voudra. Nous savons en tout cas que ce sera un match serré et que nous ne partons pas favoris. Mais je pense que nous gagnerons 2:1. Quand je dis nous, je parle bien sûr de l'Allemagne !

Qu'est-ce qui vous permet de penser que l'Allemagne décrochera le titre ?
Nous ne devons pas devenir champions du monde, nous le voulons et nous le pouvons. Je crois que c'est une nuance importante. Notre équipe est déjà allée loin. Elle fait partie du dernier carré et à ce stade, ce sont les détails qui font la différence. Jusqu'à présent, elle m'a donné l'impression d'être une équipe solide. Elle a confiance en elle. Les joueurs sont pleins d'assurance. En attaque, ils ont sans doute encore un ou deux points à améliorer, mais ils ne veulent qu'une chose : le titre !

                                                                 IN FIFA.com

Publié dans : Allemagne Lothar Matthäus

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3910 19/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir