Interview

Le Roy : «Vous n’êtes pas invincibles à Tchaker, votre dernière sortie n’a pas été une réussite»

«Je garde vraiment le même respect et la même admiration pour cette grande équipe algérienne.»

Auteur : Moumen Ait Kaci Ali mercredi 31 mai 2017 01:00

Le sélectionneur du Togo, premier adversaire des Verts en éliminatoires CAN 2019, estime que les Eperviers n’auront rien  à perdre et  tout  à gagner    contre l’Equipe nationale algérienne qu’il qualifie de favori en  puissance pour l’unique billet qualificatif à la Coupe d’Afrique des nations. Abordé à  propos de la nomination d’un entraineur espagnol à la tête d’une sélection composée essentiellement de joueurs franco-algériens, Claude Le Roy pense qu’Alcaraz a de la chance de prendre une équipe composée d’éléments de valeur comme l’Algérie même si cette dernière sort d’une campagne africaine décevante au Gabon. Entretien !

L’Algérie vient de nommer un nouvel entraineur, êtes-vous au courant ?
Oui, bien sûr, je suis très bien l’évolution la situation de l’équipe d’Algérie, vous êtes notre  premier adversaire dans les prochaines éliminatoires CAN 2019 que nous espérons bien débuter.  Donc je sais que vous avez engagé l’Espagnol Alcaraz, c’était l’ex-coach de Granade et je crois qu’il a déjà commencé sa mission en Algérie.  
Vous êtes bien informé Monsieur Le Roy, donc cela ne changera en rien votre idée  sur cette sélection algérienne…
Non, pas du tout, je garde vraiment le même respect et la même admiration pour cette grande équipe algérienne. Comme vous devez le savoir, j’en avais fait mon favori de la dernière Coupe d’Afrique des nations. Donc pour moi, cette équipe d’Algérie reste, avec son énorme potentiel qui existe en Europe, l’une des meilleures équipes du continent. Devant l’Algérie, le Togo est une jeune équipe en pleine reconstruction. De toute façon, on sera là pour apprendre. Il est vrai que le coach espagnol ne connait pas  bien l’Algérie mais cela ne sera  pas compliqué pour lui car diriger une telle équipe   ne demande qu’à convoquer les joueurs pour une semaine de stage  afin de passer directement au boulot, je veux dire qu’il a déjà en place une ossature de qualité sur laquelle il peut s’appuyer.
On évoque le problème de la langue qui pourrait constituer une barrière avec les joueurs qui sont issus de l’école française…
Je ne  pense pas qu’il va y avoir un problème de langue.  Le football est un langage universel, les entraineurs s’adaptent très vite à une situation pareille. Alcaraz va trouver vite la meilleure façon pour diriger l’équipe et puis il y a pas mal de joueurs  algériens sur place qui ont joué en Espagne.  Ils peuvent lui servir dans un premier temps de relais dans un groupe assez fourni techniquement.  Tant qu’il y a de la qualité, n’importe quel entraineur peut réussir avec l’Algérie.
Justement, certains appréhendent l’inexpérience d’Alcaraz sur le plan africain en évoquant le cas Gourcuff  qui s’est retiré pour retrouver le travail quotidien du club…
Vous savez, dans notre métier, le travail est quotidien. Que ce soit en sélection ou en club, il faut être à cheval sur la forme  des joueurs, et les suivre de manière régulière. Maintenant, pour revenir à votre sélection, un bon entraineur est un bon entraineur partout. La pression des résultats et des objectifs est la  même, donc je ne pense pas que cela diminuera de sa motivation à prendre une sélection, et rien ne l’empêchera d’avoir de bons résultats en sélection.
Le coach Alcaraz pense que ce premier match contre votre équipe sera déterminant et que le Togo sera l’adversaire  direct de l’Algérie dans ce groupe des éliminatoires CAN 2019 ; qu’en pensez-vous ?
Je dirai que la Gambie, le Bénin et le Togo sont bien loin derrière l’Algérie. Autrement dit, les Fennecs sont les favoris de notre groupe surtout qu’il n'y a qu’une seule place qualificative. Après, ce qui est  bien pour  une équipe comme nous, c’est de commencer ces éliminatoires contre   l’Algérie en déplacement.  
 A Blida l’Algérie ne perd jamais, des appréhensions par rapport à cela ?
Non, surtout que la dernière sortie de votre sélection à Blida n’a pas été comme vous l’aviez souhaité. Vous restez sur un nul contre le Cameroun. Je connais aussi le stade  du 5-Juillet donc on  n’a pas de préférences, on fera comme d’habitude, on se préparera pour le meilleur résultat  possible.
Elle se présente  comment pour vous la préparation de ce match ?
On a déjà commencé la préparation. On jouera deux matchs amicaux le 2 et le 6 juin, on a une confirmation pour le premier match face aux Comores et on devrait  jouer le  Nigeria,  pour évaluer le travail avant le match de l’Algérie.

Publié dans : Le Roy

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3908 17/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir