Interview

Doudane : «Le jour de la finale, je serai entre deux feux»

«En 1999 j’ai ressenti une sentiment spécial, mais je me devais d’honorer les couleurs du MCA»

Auteur : dimanche 20 avril 2014 01:09

L’ex-milieu de terrain de la JSK, Karim Doudene, très apprécié par les milliers de supporters kabyles, s’est exprimé à travers l’entretien qu’il nous a accordé, sur la finale JSK-MCA qui aura lieu le 1er mai prochain à Blida. Pour un joueur qui a passé une bonne partie de sa carrière à la JSK et porté les couleurs du MCA saisons 97/98, 98/99 avec à la clé plusieurs titres avec les Canaris et le titre de champion avec le MCA en 1999, il y a bien des choses à raconter et à faire connaître à cette jeune génération, notamment la rivalité dans son propre sens sportif, entre les deux grandes équipes de notre championnat. Doudane estime en toute franchise que cette finale est le plus beau cadeau en matière de spectacle, qui puisse être offert aux deux galeries en cette fin de saison.

En dépit de votre recul de poste de dirigeant, il va sans dire que vous suivez de très près l’actualité sportive nationale notamment celle de votre ancienne formation la JSK, n’est-ce pas ?
Bien évidemment que je suis au fait de toute l’actualité sportive nationale, notamment ce qui concerne la JSK. Je profite justement pour dire que cette saison, la JSK a vraiment progressé et elle a offert au public tout ce qu’il attendait. Je trouve que c’est une très bonne chose que le club puisse retrouver toute sa santé et reprenne avec les résultats positifs. Je ne peux qu’exprimer ma satisfaction, car il ne faut pas oublier qu’en plus d’avoir joué pour ce club et eu l’insigne honneur d’occuper le poste de dirigeant, je reste toujours un fidèle supporter de la JSK qu’est ma deuxième famille.
La JSK retrouve sa lancée en championnat, classée à la 2e position à quelques journées de la fin de cet exercice, elle est aussi en finale de la coupe après quelques saisons de disette, comment expliquez-vous ce retour en force ?
J’estime que c’est un résultat très positif de voir aujourd’hui la JSK occuper une place sur le podium, une position qui a toujours été la sienne. Et si elle est qualifiée aussi en finale de la coupe, il faut souligner qu’un travail de fond a été mené et on doit féliciter les acteurs qui sont derrière tout ça. Je pense que si la JSK a connu quelques moments difficiles auparavant, à mon avis c’était prévisible.
Comment cela ?
Vous savez qu’après cette brillante participation à la Ligue des Champions d’Afrique durant laquelle on a atteint l’avant dernier tour de cette compétition, de nombreux joueurs considérés comme cadres de l’équipe l’ont quittée pour rejoindre d’autres formations. Autrement dit, l’effectif a été remanié dans sa plus grande majorité et il fallait du temps pour reprendre les choses en main. Aujourd’hui, la situation est très positive, il faut garder la dynamique et continuer d’aller de l’avant. Je pense que revenir en haut du tableau et jouer une finale de la coupe ce n’est pas rien, les joueurs me semblent libérés sur le plan psychologique, c’est très important.
Comment trouvez-vous l’effectif actuel de la JSK ?
Je n’aime pas trop parler des individualités, le football est un sport collectif et je pense que cette saison le collectif à la JSK constitue sa principale force. Toutefois et sans citer de noms, deux à trois joueurs sont vraiment sortis du lot. Aujourd’hui, on constate avec satisfaction qu’il y a un groupe soudé, homogène, des joueurs libérés psychologiquement et techniquement. Aussi, la JSK revient en force en cette fin de saison, ce qui explique que la touche du staff technique est présente.
Alors on comprend que vous êtes optimiste de voir la JSK terminer 2e et retrouver la LDC ?
Tout à fait. La JSK possède cette année les moyens de retrouver l’Afrique. C’est une tradition qu’il faut perpétuer.
Revenant à cette finale de la Coupe d’Algérie JSK-MCA qui est le sujet qui domine l’actualité sportive à présent, comment l’apercevez-vous en tant qu’ancien joueur de la JSK et du MCA ?
Pour moi, cette finale de la Coupe d’Algérie entre la JSK et le MCA, la première dans cette épreuve, est le meilleur cadeau à offrir aux supporters en cette fin de saison. En tant qu’ancien, je vous informe que ça va être un grand match entre deux grandes équipes et qui, de part sa nature et son cachet de clasico, va se jouer sur un petit détail. Ce que les gens doivent savoir, c’est qu’entre les deux équipes, elle a toujours existé cette rivalité, mais j’insiste à le dire, une rivalité qui n’a jamais dépassé le cadre sportif. On ne doit surtout pas omettre de signaler et de le rappeler, plusieurs fois s’il le faut.
En tant qu’ancien joueur qui a porté les couleurs des deux formations, quelle sera la clé de la finale ?
Connaissant bien la nature du clasico pour l’avoir joué plusieurs fois, je peux vous dire qu’il sera bien entendu difficile et très serré et ce, pour les deux camps. Le match se jouera sur un simple détail. Personnellement, je peux ajouter que pour cette finale très attendue par la famille sportive nationale et dans les fiefs de la JSK et du MCA, l’aspect psychologique sera très déterminant.
Justement, à votre avis, qu’est-ce qui caractérise spécialement la préparation de ce genre de rendez-vous ?
A ce stade de la compétition, les deux équipes vont chercher bien entendu à s’offrir les meilleurs moyens et les conditions pour préparer le match. La JSK et le MCA voudront gagner le trophée. A l’approche du jour j, une bonne préparation psychologique est très importante, les joueurs doivent être éloignés de la pression et vont se concentrer uniquement sur leur mission. A la JSK, Ait Djoudi est tous les autres membres du staff sont en train d’accomplir un bon travail. Sur le plan technique, je confirme qu’on enregistre des satisfactions et cela augure un bel avenir pour le club.
De nombreux observateurs attestent que le MCA, battu lourdement à Tizi au mach retour du championnat, se présentera avec un sentiment revanchard, quelle est votre analyse ?
Il n’y aura aucune ressemblance entre les deux matchs. A Tizi, la JSK a battu le MCA en championnat et ce résultat, les joueurs ne doivent pas le prendre comme données de base ou une référence pour préparer la finale. C’est une page tournée, la finale se jouera avec d’autres motivations et un match de coupe a son cachet particulier. Je conseille aux Kabyles d’oublier le 3 à 0 réalisé à Tizi il y a quelques semaines et préparer une nouvelle rencontre.
En 1999, vous avez fait partie de l’effectif du MCA qui a remporté le titre de champion face à la JSK, quelles ont été vos sensations en battant votre ancienne équipe ?
Exactement, j’ai remporté le titre de champion de 99 aux dépens de la JSK. Un sentiment spécial en fin de match, ce qui était tout naturel comme je vous l’ai expliqué face à l’équipe de cœur, toutefois, j’étais sous le maillot du MCA que je devais honorer mes engagements en tant que professionnel. J’espère que cette finale de la coupe répondra aux attentes et sera à la hauteur du rendez-vous.
Allez-vous être présent à Tchaker le 1er mai prochain ?
Non, je ne le pense pas. Je suis invité sur le plateau de Canal foot comme consultant. Ayant joué pour les deux équipes, j’espère qu’on aura droit à une finale des grands jours et que le meilleur gagne. Mon cœur sera effectivement partagé, néanmoins et en vue de tout le travail accompli par Ait Djoudi et tout son staff pendant cette saison, franchement, la JSK mérite de gagner la coupe, les supporters sont avides de retrouver ces moments.
Tout le monde reconnaît tout ce que vous avez toujours apporté pour la JSK en tant que joueur et dirigeant, seriez-vous disponible pour revenir si jamais vous seriez sollicité ?
Je n’ai jamais coupé contact avec la JSK qui est ma seconde famille et je n’ai jamais hésité à donner un coup de main lorsqu’on a besoin de moi. La JSK c’est notre maison, le club qui nous a permis de vivre une carrière riche en expérience et jamais je ne lui tournerai le dos.
On vous laisse le soin de conclure…
Je profite pour m’adresser aux supporters de la JSK et du MCA pour leur demander de garantir le fair-play total. La rivalité entre les deux équipes ne doit pas franchir le cadre purement sportif. Le football est un sport de spectacle et on doit apprécier cette belle finale. Je souhaite que la fête soit totale et que le meilleur gagne.

Publié dans : mca JSK Doudane

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3910 19/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir