Interview

Bougherra : «Cette 15e place mondiale est le fruit d’un travail entamé depuis 2004»

«Slimani et Soudani ont marqué l’année 2014. Brahimi, Djabou et Feghouli sont talentueux. Difficile de les départager pour le Ballon d‘Or»

Auteur : Moumen Ait Kaci Ali jeudi 30 octobre 2014 09:11

Madjid Bougherra, le plus capé des actuels joueurs de l’EN, nous livre ses impressions sur cette 15e place historique occupée par les Verts au dernier classement FIFA. Madjid, qui a passé plus de 10 ans en sélection, revient sur les différentes étapes connues avant d’arriver à la plus haute marge du podium sur le plan continental et arabe.   

Vous avez été critiqué la semaine d’avant et voilà que vous sortez un match plein contre Al Kalba. Un petit mot sur votre forme actuelle ?
Ça se passe plutôt bien maintenant. Vous savez, après l’enchaînement des matchs les choses se sont nettement améliorées. Comme on dit, rien ne remplace la compétition. On est ensemble, on se prend du plaisir et Hamdoulillah, tout marche pour nous.
Votre entraîneur a été très élogieux envers vous après votre rendement de ce mercredi.
Sincèrement, ici je suis bien considéré. On m’a accepté rapidement. L’entraîneur et les dirigeants me respectent beaucoup. Donc, voilà, Il règne une relation de confiance mutuelle entre les deux parties. On demande mon avis sur beaucoup de choses. Je ressens qu’on compte vraiment sur moi ici à Al Fujaïrah. Les jeunes aussi sont très à l’écoute, un coach sage et pieux me fait confiance. C’est pour vous dire que je travaille dans un cadre agréable.
Madjid, il reste deux matchs à jouer pour aller à la CAN-2015. Maintenant que la qualif’ est acquise, on imagine que vous allez effectuer votre retour dans l’équipe type ?
Je ne sais pas encore. L’important maintenant c’est de travailler dur pour rester performant et pour aussi pouvoir répondre présent au cas où le coach déciderait de me faire jouer.
Comment allez-vous les prendre, alors, ces deux matchs contre l’Éthiopie et le Mali ?
Il faut les jouer à fond pour gagner et continuer à progresser. Après, cela dépendra des objectifs du coach lors de ces deux confrontations. On en jouera une chez nous et une autre à l’extérieur, donc ça va être de bons tests avant la CAN.
L’info ou plutôt l’événement de ce jeudi c’est cette 15e place occupée par l’Algérie au classement FIFA. En tant que doyen des internationaux algériens, quel commentaire faites-vous à ce sujet ?
On est partis de très loin. Lorsque je suis venu en sélection, je crois qu’on était presque 200e au classement. En 2004, je pense qu’on a avancé un petit peu en parvenant à remonter dans le top 100 et après les choses se sont nettement améliorées.
Cette position au classement FIFA représente quoi pour vous ?
15e mondial devant l’Angleterre et d’autres grandes nations du football est quelque chose d’exceptionnel. C’est historique. On sent que l’Algérie est en train de se faire respecter en Europe et un peu partout dans le monde.
C’est dû à ce parcours en Coupe du monde, selon vous ?
Je dirais que le travail a été entamé en 2004 et bien avant même. Maintenant, après notre bonne Coupe du monde, on a franchi un palier, c’est clair ! Il faut dire aussi qu’on possède maintenant une génération de joueurs talentueux qui n’y sont pas pour rien dans cet excellent classement. Je pense à Brahimi, Feghouli, Bentaleb, Slimani et d’autres éléments qui évoluent au plus haut niveau. Hamdoulillah, maintenant avec cette génération, nous avons un ambassadeur dans chaque pays d’Europe.  
Deux fois Ballon d’Or algérien, vous attendez toujours cette cérémonie ?
Bien sûr, c’est l’événement footballistique le plus attendu, je pense. Personnellement, j’ai connu des moments inoubliables en le remportant deux fois de suite. Sincèrement, gagner le Ballon d’Or de son pays est quelque chose de magnifique, c’est la meilleure des reconnaissances. Mais j’avoue que celui de 2010 reste le meilleur moment de ma vie. Le remporter quelques semaines après notre qualification historique contre l’Égypte était quelque chose d’extraordinaire pour moi.
En tant qu’ancien lauréat, qui pressentez vous pour le remporter ?
C’est difficile, franchement, de se prononcer. Wallah ! Il y a tellement de critères différents que c’est presque impossible de les départager. Il y a Soudani et Slimani qui ont mis beaucoup de buts  dans des matchs importants en cette année 2014. Il y a Brahimi, Djabou et Feghouli qui sont des joueurs talentueux. Je pense que c’est vraiment délicat de faire un choix. Wallah, à l’heure actuelle, je ne sais pas pour qui voter.
Madjid, sommes-nous capables de remporter la CAN-2015 ?
On ne sait pas déjà où ça va se jouer, mais on ne focalise pas sur ça. Je crois que pour un ancien comme moi qui se dirige vers la retraite internationale, remporter cette CAN serait l’apothéose. Donc, voilà, je pense que nous avons le talent pour réaliser un tel objectif, mais comme je l’ai dit, en Afrique la logique n’est pas toujours respectée. Il faut forcer le destin et surtout travailler dur et je pense que les résultats vont venir, inch’Allah.

Publié dans : madjid Bougherra

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour le match MCA - JSK?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3881 21/10/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir