Interview

Gassama : «Toutes les équipes nous craignent y compris l’Algérie !»

« Mahrez n’a pas volé son trophée de meilleur joueur africain, c’est la fierté du continent en Europe »

Auteur : jeudi 15 décembre 2016 12:30

Titulaire indiscutable dans l’échiquier du sélectionneur des Lions de la Teranga, le défenseur latéral droit, Lamine Gassama, affirme dans cette interview accordée au Buteur que ses camarades et lui n’ont pas envie de revivre le cauchemar face à l’Algérie lors de la CAN 2015, éliminés lors d’un troisième match décisif face aux camarades de Feghouli à Malabo en Guinée Equatoriale. L’ancien Lorientais, qui évolue à Alanyaspor en Super Ligue turque, estime que l’équipe qui parviendra à s’extraire du groupe de la mort, ira loin dans cette CAN 2017. Entretien !

Tout d’abord, le Sénégal retrouve l’Algérie dans un groupe composé aussi de la Tunisie et le Zimbabwe, quelle est votre réaction après ce tirage au sort ?
Je trouve que c’est un groupe relativement difficile, je sais que ça va être indécis pour toutes les équipes de notre groupe. Que ça soit pour nous ou pour les autres adversaires du groupe, il va falloir batailler dès le premier match de cette phase finale.
On parle beaucoup du derby maghrébin entre la Tunisie et l’Algérie, où situez-vous le Sénégal dans cette poule ?
Je pense que les chances de toutes les équipes de notre groupe sont les mêmes. Chaque équipe est capable de finir premier de son groupe. Je ne vous apprendrais rien si vous disais que nous possédons un groupe de qualité, c’est le cas aussi de l’Algérie et de la Tunisie avec de très bons joueurs qu’on connait très bien donc voilà ça va être ouvert pour les trois sélections sans bien sûr oublier le Zimbabwe qui reste un sérieux concurrent.
D’aucuns pensent que l’Algérie fait peur à ses adversaires, vous le croyez, vous aussi ?
Je sais aussi que toutes les équipes nous craignent, n’oubliez pas qu’on a enchainé pas mal de matchs sans défaite, mis à part les deux derniers comptants pour les éliminatoires CM 2018. Si on revient sur notre parcours des éliminatoires de la CAN, nous avons aligné 6 victoires de suite donc pour cette compétition on sera très attendus. On est une équipe qui a pas mal d’atouts à faire valoir, on sait jouer avec nos armes et à partir de là on sait que nos adversaires ne vont pas nous prendre à la légère.
Vous connaissez beaucoup de joueurs algériens, les Brahimi, Mahrez, Slimani et les autres vous font peur ?
Peur non, on n’a peur de personne mais on sait qu’il s’agit de joueurs de grande qualité. Vous avez vu notre défense ? Ce sont de très bons attaquants effectivement mais le Sénégal a aussi de très bons défenseurs qui jouent dans de grands clubs aussi. Donc voilà, se mesurer aux Brahimi, Mahrez ou Slimani qu’on connait très bien pour les avoir déjà joués est bénéfique pour nous. On sait que c’est dans des matchs comme ça qu’on va progresser et montrer de quoi on est capables.
Vous allez affronter l’Algérie dans un troisième match du groupe qui peut être comme une petite finale du groupe, souhaitez-vous une revanche après la défaite lors de la CAN 2015 ?
Si vous me demandez une revanche uniquement sur l’Algérie, je répondrai par non, parce que notre objectif est bien plus grand, on veut se qualifier au second tour et aller le plus loin possible. Après, bien sûr on sait que l’Algérie est une très belle équipe, donc il va falloir faire le maximum pour gagner les deux premiers matchs et essayer d’éviter cette petite finale qui nous a coûté cher en 2015 face à cette même équipe d’Algérie. Pourtant on était premiers avant ce match qu’on avait perdu contre votre équipe.
Sadyou Mané a été devancé par Riyad Mahrez, dans le trophée de meilleur joueur africain de l’année décerné par la BBC, une réaction ?
Mahrez est un grand joueur, son parcours montre qu’il a énormément de talent et de volonté. Il est parti du Havre à Leicester sans faire de bruit, et s’est imposé comme le meilleur joueur du championnat anglais avec un titre de champion. Sadyou est un joueur de classe mondiale mais Riyad n’a  pas volé son trophée même si je pense que Mané le mérite aussi.
Ils seront aussi en course pour le titre de joueur de l’année avec une concurrence plus rude en la présence d’Aubameyang et Slimani et Mohamed Salah, avez-vous un favori ?
En toute honnêteté, j’aimerais bien que Mané le remporte. De toute façon il a été aussi décisif avec Liverpool. Après, aujourd’hui il est en concurrence avec de très grands joueurs. Cela dit, je suis content de ne pas faire vraiment un choix, heureusement que c’est aux autres de le faire (rires). Je serai très content pour le lauréat, que ce soit Riyad ou Sadyou, ce sont deux potes que j’apprécie. Une chose est sûre, je féliciterai le vainqueur.
 Mahrez est dans le top 10 des meilleurs joueurs au Monde dans ce classement du Ballon d’Or France Football, remporté par Ronaldo, une petite réaction ?
Cela prouve que le football africain se porte bien, Mahrez est la fierté de tout un continent dans ce classement, c’est clair. C’est aussi une confirmation du fait qu’on est capables de briller dans les meilleurs clubs des championnats au Monde, comme l’a fait Riyad en Premier League. C’est aussi révélateur que ce trophée peut un jour revenir à un Africain.
Votre ancien camarade à Lorient, Walid Mesloub, pourrait bien rater la CAN malgré le fait qu’il ait été régulier lors des éliminatoires avec l’Algérie, l’avez-vous eu au téléphone à ce sujet ?
Oui, bien sûr, on est toujours amis, on se parle beaucoup par téléphone et je pense que cette fois c’est très mal parti pour lui. Ça va être dur parce qu’il ne joue pas trop avec Lorient même s’il revient fort ces derniers jours. Maintenant, je sais que c’est un très bon joueur avec un mental d’acier, et qu’il va revenir avec l’Algérie.
Revenons à la CAN, le Sénégal et l’Algérie sont cités comme des favoris potentiels pour le sacre final, ressentez-vous de la pression ?
Non, on ne ressent pas de pression parce qu’on sait maintenant que cela ne veut absolument rien dire. On l’a été lors de la dernière CAN et on s’est fait éliminer dès le premier tour (rires). Voilà, en Afrique, on ne peut jurer de rien, il y a plein d’équipes capables d’aller au bout et aussi capables de créer la surprise. Le meilleur exemple est la Zambie qui a remporté le titre africain alors que personne ne les voyait au bout. Aujourd’hui il faut se méfier de toutes les équipes, il peut y avoir des surprises. L’expérience nous a appris qu’avoir les meilleurs joueurs ne garantit pas une bonne CAN.
Pour finir, le FC Lorient traverse une situation délicate, voyez-vous votre ancien club sauver sa saison ?
C’est vrai que le FC Lorient est habitué à cette situation mais cette année ça s’annonce très délicat. On n’a jamais, connu un aussi mauvais départ mais je pense que Lorient est bien capable de sortir la tête de l’eau.

Publié dans : Gassama

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3909 18/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir