Dossier

Comment la FAF a chipé Mahrez au Maroc

Raouraoua a pris la FRMF de vitesse, Les médias marocains le regrettent déjà.

Auteur : Saïd F. samedi 10 mai 2014 01:34

Dans l’interview exclusive que nous avait accordée dernièrement Riyad Mahrez, ce dernier a expliqué pourquoi il avait opté pour la sélection algérienne, alors qu’il pouvait bien évoluer sous le maillot des Lions de l’Atlas, en raison de ses origines marocaines. Selon nos informations, c’est justement en raison de sa triple nationalité (Franco-Algéro-Marocain) que la FAF a accéléré les démarches pour le faire venir chez les Verts et devancer les autres prétendants, notamment nos voisins. Mohamed Raouraoua était le premier à prendre attache avec le joueur il y a plus d’un mois pour connaître déjà sa position et le convaincre de choisir l’Algérie, plutôt que le Maroc. Le président de la FAF n’a pas eu beaucoup de difficultés pour le persuader, puisque Riyad avait déjà fait son choix pour le pays d’origine de son père, mais cela n’a pas pour autant contenté Raouraoua, qui est allé ensuite voir Vahid Halilhodzic, lui demandant de le convoquer pour le stage d’avant-Mondial et ainsi le garantir pour les années à venir.

 

Raouraoua a pris la FRMF de vitesse

Suivi par le staff technique des Verts depuis un certain temps, Mahrez n’était pas pour autant une priorité pour Vahid. Son ascension fulgurante avec Leicester n’avait pas laissé indifférent le Bosnien, mais celui-ci refusait de chambouler davantage son effectif, repoussant l’arrivée de l’ancien Havrais à l’après-Mondial. Cependant, et dès que Raouraoua a su que le joueur avait des origines marocaines, les choses se sont accélérées et voilà que Riyad va prendre part à partir d’aujourd’hui à son premier stage avec les Verts. Du côté de la Fédération royale marocaine de football, on ne savait pas ce détail et cela a profité au président de la FAF, qui a su une nouvelle fois se montrer plus rapide que les autres.

 

Les médias marocains le regrettent déjà

Au lendemain de la parution de l’interview de Riyad Mahrez, plusieurs sites et autres médias marocains ont repris les déclarations du joueur concernant son choix de sélection et la raison pour laquelle l’idée de jouer pour le Maroc ne lui avait pas effleuré l’esprit. Le journal spécialisé, Al-Mountakheb, affichait clairement ses regrets de voir cette pépite de 23 ans filer sous le nez de sa sélection.

----------------------------

Alors sélectionneur des U23: Aït Djoudi avait refusé le joueur en 2011

Riyad Mahrez aurait pu porter le maillot algérien bien avant, précisément en 2011, avec la sélection des U23, sauf que le sélectionneur de l’époque, en l’occurrence, Azzedine Aït Djoudi, n’a pas jugé nécessaire de le retenir. En effet, et selon nos informations, le joueur, qui était à sa deuxième année au Havre, avait été proposé par ses proches à l’actuel coach de la JS Kabylie, notamment en prévision du tournoi qualificatif aux Jeux Olympique de Londres 2012, qui s’est tenu en novembre 2011 au Maroc. Cependant, Aït Djoudi, qui ne connaissait pas du tout le joueur, ne s’est pas montré très intéressé et avait confié à ces proches que son groupe était justement ficelé depuis un bon moment déjà et qu’il ne pouvait pas ramener de nouveaux joueurs.

 

«Je n’ai pas le temps pour le voir»

Voulant le convaincre des qualités du joueur, les proches de Mahrez ont invité Aït Djoudi à faire le déplacement au Havre pour ainsi le voir de près et avoir une idée bien plus précise sur son talent. Une invitation déclinée toutefois par le technicien kabyle, qui a expliqué qu’il n’avait pas vraiment du temps devant lui et qu’il était déjà pris par la préparation de ce tournoi olympique. Quand on voit les résultats catastrophiques réalisés par cette équipe des U23 lors de cette phase finale, on se dit que l’apport d’un élément comme Mahrez aurait pu apporter davantage de solutions à Aït Djoudi, d’autant que le joueur faisait en ce temps-là sensation avec l’équipe havraise.

----------------------------

Recalé par le RC Lens en 2010, il a su prendre sa revanche

Tout comme Nabil Bentaleb, le parcours professionnel de Riyad Mahrez n’a pas été tout rose, avec beaucoup de déceptions qui auraient pu à un moment l’amener à tout abandonner. Après des débuts avec le club de son quartier à Sarcelles, le joueur sera repéré ensuite par un recruteur du club breton de Quimper, qui évolue en 4e division, pour le faire signer en 2009. Voyant qu’il n’allait pas faire long feu dans ce modeste club, Riyad part frapper à la porte de quelques grands clubs et s’essaye à des tests un peu partout en France. Il ira à cet effet au RC Lens, où il effectuera des essais qui se révéleront par la suite non concluants. Motif évoqué par le responsable du centre de formation de l’époque : bon techniquement, mais trop frêle. Cette décision n’a pas abattu le moral du joueur pour autant, puisqu’il est parti ensuite faire d’autres essais chez les réserves du PSG et de l’OM.

 

Nobelo le ramène au Havre et lui donne sa chance

Ces essais effectués au PSG et à l’OM ont été assez concluants, puisque les dirigeants de ses deux clubs étaient prêts à accueillir le joueur avec la réserve, sauf qu’au dernier moment, le Havre s’est manifesté, et le responsable du centre de formation de l’époque, qui n’est autre que Jean-Marc Nobilo, l’ancien coach des U20 de l’EN, a su comment le convaincre de signer et lui donner sa chance. Une occasion que le joueur a su idéalement saisir, puisque six mois plus tard, il intégrait déjà l’équipe première, avec un contrat professionnel de 1 an + 2 signé au début de la saison 2011/2012.

 

Montpellier, Nice, Reims et le Torino le voulaient l’hiver dernier

Alors qu’il arrivait en fin de contrat à l’issue de cette saison, les dirigeants du Havre ont voulu prolonger Mahrez, sauf que celui-ci n’a pas répondu favorablement à cette proposition, car il voulait être libre lors du mois de juin afin de choisir seul sa destination. Néanmoins, et voulant récupérer de l’argent avant qu’il ne parte gratuitement, le Havre s’est dit disposé à le laisser partir à l’occasion du dernier mercato hivernal. Montpellier, Nice et Reims en France se sont montrés très intéressants, sauf qu’ils ne sont pas passés aux choses sérieuses à temps. Le Torino était entré en contact avec le joueur vers la fin du mercato, sauf que celui-ci avait pris la décision d’aller en Angleterre. 

 

Leicester le suivait depuis un an et demi et a mis le paquet pour l’avoir

Ce qu’il faut savoir, c’est que Leicester City suivait de près les performances de Riyad depuis un certain temps déjà, exactement une année et demie. Tous ses matchs avec le Havre était suivis et scrutés. Très convaincus par son talent, les dirigeants anglais ont mis du coup le paquet pour l’avoir et le chiper au Torino, lequel s’était montré très intéressé lui aussi. Le joueur a bénéficié d’un très bon salaire et pas mal d’avantages. Maintenant qu’il est international, son statut va changer et sa cote va grimper encore plus.

 

 

 

 

Parisien de naissance, mais Marseillais de cœur !

Bien qu’il soit né et ait grandi dans la région parisienne, il n’empêche que le cœur de Riyad Mahrez bat plus pour le célèbre club du sud et pas moins rival, l’Olympique de Marseille. Le néo-international algérien a toujours rêvé de jouer pour le club phocéen. Il aurait pu concrétiser ce rêve lorsqu’en 2010 il avait fait des essais plutôt concluants avec la réserve du club, sauf qu’au final, il a choisi d’opter pour le Havre, qui lui offrait plus d’occasions de jouer et du coup, de briller et d’intégrer l’équipe première.

 

Alors que Riyad ne voulait pas quitter la France

Abdoun l’a convaincu de venir jouer en Championship

Bien que l’offre de Leicester ait été très intéressante et supérieure aux autres, Riyad Mahrez a bien failli ne jamais le rejoindre, lui qui ne souhaitait pas du tout quitter la France, jugeant qu’il devait tout d’abord rejoindre un club de Ligue 1 avant de tenter une expérience à l’étranger. Néanmoins, un coup de fil de l’ancien international algérien, Djamel Abdoun, a changé les choses. Ce dernier, qui évolue depuis l’été dernier à Nottingham Forest, l’a convaincu d’accepter cette proposition de Leicester, lui assurant qu’il n’allait pas regretter et que le football anglais conviendrait à son style de jeu. Il faut croire que Riyad a suivi le conseil de Djamel, et il ne regrette aucunement son choix à présent.

 

Le Buteur lui a offert le nouveau maillot de l’EN

À la fin de l’interview que nous a accordée Mahrez chez lui dernièrement, l’envoyé spécial du Buteur a tenu à lui remettre un présent ; en l’occurrence, le nouveau maillot qu’arborera la sélection nationale lors du prochain Mondial brésilien. Un cadeau que le joueur a beaucoup apprécié, souhaitant qu’il lui portera chance et qu’il pourra être du voyage au Brésil.

 

 

 

 

 

Publié dans : algerie en maroc Mahrez

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Opposés à Liverpool en 8e de finale de la LDC, Brahimi et le FC Porto vont-ils se qualifier pour les quarts ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3935 14/12/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir