Equipe d'Algérie

Zetchi : «Après le Nigeria, on se réunira pour décider du sort d’Alcaraz»

Sur sa relation avec Ould Ali : «Le ministre a le droit de donner son avis et je suis là pour le respecter»

Auteur : Saïd F. vendredi 29 septembre 2017 21:33

Le président de la Fédération algérienne de football était l’invité hier matin de la radio Chaîne III où il est revenu longuement sur plusieurs sujets relatifs au football national, plus particulièrement la sélection nationale. Bien évidemment, la question sur l’avenir de l’actuel sélectionneur national, Lucas Alcaraz, lui a été posée. Pour l’ancien président du Paradou, l’avenir du technicien espagnol se décidera après le match face au Nigeria : «Nous allons tenir une réunion après le match du Nigeria pour prendre la bonne décision concernant Alcaraz. Nous ne sommes pas contents bien évidemment des résultats enregistrés jusque-là et on ne doit pas le cacher. On aurait voulu gagner les deux matchs face à la Zambie, mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Le peuple est mécontent, nous aussi.»

«Le jour où on décidera de se séparer de lui, ça sera à l’amiable ou bien on lui donnera un chèque»
Comme rapporté sur ces mêmes colonnes il y a quelques jours, si la FAF veut se séparer d’Alcaraz de manière unilatérale, elle devra lui verser la totalité de son contrat, ce qui représente la somme de plus de 20 milliards de centimes. Cela ne semble pas effrayer Zetchi, qui ne comprend pas pourquoi ça choque autant de monde. «Vous savez, il y a trois façons de se séparer d’un entraîneur. Il y a le limogeage, la séparation à l’amiable et la démission du concerné. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi on fait tout un plat sur ça. Dans le monde, quand on se sépare d’un entraîneur, il part avec un chèque. C’est normal. Mais ici, apparemment, ça choque tout le monde. Qu’on arrête alors d’inventer des choses. Le jour où on décidera de se séparer d’Alcaraz, on essayera d’abord de procéder à une résiliation à l’amiable, sinon d’autres moyens existent et on n’est pas dérangés par ça.»

«Il y a des clauses dans le contrat qui pourront nous aider à nous séparer de lui sans lui verser la totalité de son dû»
Alors qu’il a assuré que le sort de Lucas Alcaraz sera décidé une fois le match du Nigeria disputé, il n’empêche qu’a priori, du côté de Zetchi, on commence à envisager une séparation dès maintenant, en témoigne sa déclaration : «Vous savez, il y a des clauses dans le contrat du coach qui peuvent nous aider à nous séparer de lui sans lui verser la totalité de ses mensualités. C’est partout pareil, pas que chez nous.»

«Le contrat d’Alcaraz est un contrat type de la fédération, ses prédécesseurs ont eu pareils privilèges»
Comme tout le monde le sait, le contenu du contrat d’Alcaraz signé avec la FAF a été divulgué durant la semaine dans la presse. L’Espagnol dispose d’un contrat en béton et bénéficie de pas mal de privilèges. Beaucoup ont critiqué Zetchi à ce sujet. Ce dernier a tenu à se défendre : «Le contrat d’Alcaraz est un contrat type de la Fédération algérienne de football. Ses prédécesseurs ont eu pareils avantages. C’est le même contrat, on a fait que changer le nom du sélectionneur et certains détails. Alors qu’on ne vienne pas me tirer dessus.»

«Celui qui a sorti le contrat d’Alcaraz dans les médias sera démasqué»
Et d’enchaîner : «Il est anormal qu’un contrat confidentiel à la fédération se retrouve dans les médias. Et pourtant, j’avais révélé au grand jour son salaire. Il y a des fuites au niveau de la fédération et sachez que nous allons porter l’affaire devant la juridiction. On va mettre la main sur le coupable.»

«Ramener un coach de renom n’était pas chose facile pour moi après la CAN complétement ratée de l’EN»
«Je tiens une nouvelle fois à préciser que le choix d’Alcaraz a eu l’aval du bureau fédéral. Ce n’est pas le choix du président tout seul. Il est donc important qu’on soit tous derrière ce choix. Maintenant, pour revenir sur ce choix, il fallait trouver un sélectionneur pour une équipe qui sortait d’une CAN complétement ratée. Le moral du groupe était au plus bas. Cela a rendu ma mission très compliquée. On n’était pas en position favorable pour ramener un coach de renommée mondiale.»

«On ne doit pas incriminer qu’Alcaraz uniquement»
Et d’ajouter : «Qu’on le veuille ou non, Alcaraz est un coach qui a activé dans un championnat majeur. Maintenant, c’est difficile d’arriver et d’avoir tout de suite les résultats escomptés. Il faut du temps. Alcaraz n’a pas de baguette magique pour gagner tous nos matchs. On ne doit pas l’incriminer uniquement lui.»  

«Pourtant, Halilhodzic avait raté la CAN 2013 et on l’a laissé travailler»
Kheïreddine Zetchi assure qu’il y a une campagne qui vise à le déstabiliser et le discréditer aux yeux de l’opinion publique. Il n’a pas manqué à ce propos de prendre l’exemple de Halilhodzic. «Halilhodzic, on lui a laissé le temps de travailler malgré le ratage de la CAN 2013 où l’Algérie est sortie au 1er tour. On se rappelle tous qu’il était venu après la débâcle du Maroc en 2011. Il a eu du temps pour faire sa révolution.»

 

Sur sa relation avec Ould Ali : «Le ministre a le droit de donner son avis et je suis là pour le respecter»

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould Ali, n’avait pas manqué lors de ses multiples sorties médiatiques d’égratigner Zetchi. Ce dernier a tenu à dire qu’il n’a aucun problème avec lui. «Le ministre de la Jeunesse et des Sports est avant tout un Algérien, qui a le droit de donner son avis. Je respecte totalement son avis et il n’y a pas de problèmes là-dessus.»

«Qu’on ne convoque pas tel ou tel joueur n’est pas une faute grave»
Et d’enchaîner : «Après, je dois dire que le fait de ne pas convoquer tel ou tel joueur ce n’est pas une faute grave. Les joueurs qui n’ont pas été appelés pour le prochain stage sont des éléments importants de la sélection, oui, mais tous les joueurs doivent se remettre en cause.»

«La désignation de Ould Zmirli à la tête de la commission chargée de la gestion de l’EN ne signifie pas qu’il assure mes responsabilités»
«La sélection reste toujours sous la coupe du président de la fédération et du BF. Je ne me suis pas déchargé de la sélection, mais étant donné que Zefzef est en retrait ces dernières semaines en raison de ses préoccupations professionnelles, nous avons été contraints de désigner Bachir Ould Zmirli à la tête de cette commission chargée de la gestion de la sélection. C’est la personne idoine pour gérer cette sélection en compagnie bien évidemment de Medane. Les tâches sont justement partagées.»  

«On veut diviser le bureau fédéral»
«Des personnes malveillantes essayent de diviser les membres du bureau fédéral, mais je tiens à leur dire qu’on est unis, malgré les divergences qu’on peut avoir. C’est ça la démocratie. Des débats, il doit y avoir.»  
 

Il répond à Kerbadj : «Programmer des matchs de championnat le jour où la sélection joue n’est pas normal»
Sur sa relation avec Kerbadj, Zetchi dira : «Je n’ai pas de relation conflictuelle avec Kerbadj. On a des différences d’opinion, c’est tout. Après, programmer des matchs de championnat le jour où la sélection joue n’est pas normal. Il faut que les gens sachent qu’on a notre droit de regard sur le travail de la Ligue et on doit intervenir quand il le faut.»

«Notre avertissement à l’adresse de la Ligue était justifié»
«Pour ce qui est du joueur Badni, son dossier n’a jamais été soumis au médecin fédéral. On lui a annulé sa licence, alors qu’il avait une simple lésion. La preuve, six mois plus tard, il a signé à Aïn Ouessara. Ce genre de choses ne doit plus arriver. C’est pour cette raison que nous avons infligé un avertissement à la Ligue.»
 
«Amalou se chargera de la désignation des
arbitres et Koussa doit lui apporter son expérience»
«La désignation des arbitres pour les matchs des différents championnats reviendra à Mokhtar Amalou. Koussa doit lui apporter toute son expérience. Il faut souligner que cette saison, les arbitres sont globalement à la hauteur.»

«La DNCG sera présidée par Gasmi»
«Si on veut sauver notre football, il va falloir de la rigueur financière. Il faut assainir la situation financière des clubs. La DNCG sera mise en place prochainement et sera présidée par Rachid Gasmi.»

 

Il revient sur la mise à l’écart de certains joueurs  : «J’ai assisté à deux stages et beaucoup de choses m’ont choqué !»
Zetchi a expliqué les raisons qui l’ont poussé à lancer une révolution au sein de la sélection. «Avec du recul et après les deux défaites enregistrées face à la Zambie, j’ai été amené à faire ma propre analyse. J’ai assisté à deux stages jusque-là et je dois dire que beaucoup de choses m’ont choqué. Les choses doivent changer par rapport à la prise en charge de cette sélection et cela, à tous les niveaux.»

«À ce que je sache, ce sont les joueurs qui sont sur le terrain»
Le président défend la position du coach national de mettre à l’écart quelques cadres de la sélection. «Ce sont les joueurs qui jouent sur le terrain. Ces joueurs ne nous ont pas fait plaisir au Gabon. Nous étions tous déçus par la production de l’équipe à cette CAN. La déception s’est ensuite poursuivie avec ces deux matchs perdus face à la Zambie. C’est facile de désigner des boucs émissaires et tirer sur le coach ou le président de la FAF, mais la décision, ce sont les joueurs qui la font sur le terrain.» 

 

«La semaine prochaine on va nommer un directeur technique des sélections nationales et qui sera algérien»
Zetchi a révélé que la FAF n’est pas pressée pour désigner le remplaçant de Tikanouine, mais a assuré qu’un directeur technique des sélections nationales sera nommé la semaine prochaine. «Aujourd’hui, il y a plus important que la DTN et les hommes qui la forment. On a décidé de nommer la semaine prochaine un directeur technique des sélections nationales. Ça sera un Algérien. Il est déjà en train de travailler d’ailleurs.»  

«Pour le poste de DTN, nous avons des noms mais nous donnons la priorité aux techniciens locaux»
«Nous avons des noms pour le poste de DTN, mais on n’a pas encore tranché. Je peux juste vous dire que nous donnons la priorité aux techniciens locaux, qui pourront compter sur les expertises de certains étrangers.»

Publié dans : Halilhodzic faf Zetchi Ould Ali. Bachir Ould Zmirli Alcaraz

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que le Napoli va reporter la Série A cette saison ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3884 24/10/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir