Ligue 1 & 2

USMH : Les dettes s’élèvent à 6 milliards

L’ouverture du capital est une obligation

Auteur : N.R. mardi 26 décembre 2017 12:14

Selon les informations en notre possession, la Commission de résolution des litiges (CRL) a signifié aux dirigeants que les dettes du club arrêtées le 17 octobre dernier s’élèvent à 6 milliards. Cela est intervenu suite à l'étude faite par la CRL sur certains dossiers de joueurs du moins ceux qui ont déjà déposé leurs dossiers. Cette mise en demeure, si l'on peut l'appeler ainsi, faite par les responsables de ladite commission concernant les dettes du club, n'a pas été passée sans choquer les membres du directoire. Cela dit, le montant annoncé a été jugé trop élevé pour que le club puisse éponger ses dettes et se permettre d'effectuer son recrutement dans de bonnes conditions durant cette période des transferts.
Où trouver l’argent pour payer les dettes ?
Suite à cette mise en demeure, le directoire doit s'acquitter de cette dette au risque d'être privé de recrutement durant cette période des transferts. Si elle ne régularise pas sa situation vis-à-vis de ses joueurs d'ici 15 janvier, non seulement elle ne pourra pas recruter, mais elle risque de perdre tous ses joueurs sous contrat qui se retrouveront automatiquement libres de tout engagement conformément aux règlements de la FAF. Le directoire devra trouver près de 6 milliards pour apurer la situation des joueurs qui n'ont toujours pas perçu leurs arriérés. C'est dire que l'USMH se trouve dans une position très délicate. Voilà qui met encore plus de pression sur Laïb et les membres du directoire qui sont en train de faire du porte-à-porte pour réunir l'argent nécessaire au règlement de cette situation embarrassante qui mine la vie du club harrachi. Or, les dépenses sont énormes pour couvrir les frais de l'équipe. L'autre urgence est de verser les salaires impayés des joueurs ayant paraphé leurs contrats l’été dernier.
Attention à la défalcation de trois points !
Dans une discussion récente avec Noureddine Baghdadi, celui-ci n'a pas omis de parler des dettes du club envers les joueurs à qui la direction doit plus de six milliards. Ainsi, les dirigeants, et en particulier le président du club Mohamed Laïb, se trouvent sur une corde raide. Etant engagés dans une course contre la montre pour être en conformité avec les exigences de la LFP qui leur a fixé un ultimatum de seize jours pour régler les dettes des anciens joueurs qui s'élèvent à près de six milliards de centimes. Faute de quoi, leur club sera interdit de recrutement et pourrait même écoper d'une défalcation de trois points. Même si certains joueurs ne veulent pas mettre l'USMH dans l'embarras en acceptant d'être régularisés ultérieurement, la LFP exige des remboursements sans délai.
Le plus dur reste à faire
Les membres du bureau et à leur tête Mohamed Laïb ont déjà enclenché leur plan pour négocier avec certains cadres de l'équipe notamment ceux qui ont déposé leur dossier à la CRL à poursuivre. Une mission extrêmement difficile sachant qu’il devra convaincre au moins six joueurs à poursuivre l'aventure. Le premier responsable du club devra passer aux choses sérieuses dès aujourd'hui, en programmant des rendez-vous avec les joueurs durant cette semaine. La direction devra satisfaire les exigences des joueurs pour les dissuader de répondre aux offres venant de certains clubs parmi les plus huppés de notre championnat qui sont prêts à mettre le paquet pour les attirer.
L’ouverture du capital est une obligation
La situation de l'USMH ne prête pas à l'optimisme et la crise financière qui secoue actuellement le club harrachi n'est qu'une conséquence logique d'une gestion approximative et les divisions au sein de la direction sont à l'origine de cette dégradation. Dans une de ses dernières sorties médiatiques, Noureddine Baghdadi, le porte-parole officiel du club, a avoué que la direction est criblée de dettes : « La vente des actions sera bénéfique pour le club, afin qu'on puisse bénéficier d'un grand apport financier. L'USMH est un club populaire et la mobilisation de tous est obligatoire. On draine un nombre important de supporters sur tout le territoire national, pas uniquement à El Harrach. » Avant de conclure : «Quand on n'a pas un gros budget pour le fonctionnement, on ne doit pas bloquer ceux qui désirent acheter des actions et investir dans la SPA/USMH. Au contraire, on doit leur faciliter la tâche et les orienter vers des notaires du club. À mon avis, la mobilisation de tous est obligatoire. »
 

 

Publié dans : usmh Noureddine Baghdadi

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que le prochain Ballon d’Or sera autre que CR7 ou Messi ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4150 21/07/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir