Ligue 1 & 2

USMA : Meftah fait durer le suspense

«Benchikhoune a les qualités pour me remplacer, il faut juste l’encourager»

Auteur : M. Z. mardi 07 novembre 2017 23:41

La participation du latéral droit et capitaine des Rouge et Noir Mohamed Meftah face au CSC samedi prochain à Bologhine n’est pas encore acquise, après deux semaines d’arrêt suite à une blessure. Le joueur est en train d’attendre le feu vert du staff médical pour être édifié une fois pour toutes sur sa participation à ladite rencontre. L’ex-joueur de la JSMB doit patienter jusqu’à jeudi prochain pour avoir le rapport du médecin qui décidera de son retour à la compétition ou non. Pour rappel, les Rouge et Noir seront aussi privés des services de Hamza Koudri suspendu, alors que le trio Saayoud, Hamzaoui et Beldjilali vient juste de reprendre, après avoir raté le derby face au Chabab et le déplacement à Médéa.

Son retour fera du bien à l’équipe et à l’entraîneur
L’entraîneur de l’USMA, Paul Put, attend avec impatience le retour de son latéral droit à la compétition pour se rassurer, lui qui s’est absenté lors des deux dernières confrontations en championnat, car blessé à la cuisse. D’autre part, si le médecin du club accorde le feu vert au joueur, son entraîneur verra d’un très bon œil ce retour et sera soulagé à plus d’un titre concernant cette question d’arrière droit, surtout que l’infirmerie affiche complet.

Benchikhoune pourrait constituer la solution
En revanche, si Mohamed Meftah n’est pas apte à prendre part à la rencontre de samedi face au CSC, le technicien des Rouge et Noir sera contraint de faire avec le jeune Benchikhoune qui brille de mille feux avec sa catégorie depuis l’entame de la saison. Selon ceux qui sont au fait des affaires usmistes, le jeune Benchikhoune saura prendre sa chance et que son entraîneur ne trouvera pas mieux que ce jeune pour pallier une éventuelle absence de son capitaine.

La composition du duo axial sera-elle plus compliquée pour Put ?
Si l’absence de Meftah constitue un gros souci pour le coach, alors que ce dernier a déjà vécu ce genre de mésaventure, il se trouve que le vrai problème réside dans l’axe central des Rouge et Noir. En effet, en l’absence de Benguit, Abdellaoui et Chafai qui se trouvent en regroupement avec l’Equipe nationale, il faut aussi savoir que le côté droit pourrait être occupé par le jeune Benchikhoune, alors que lors des deux précédentes rencontres, c’est l’émigré Benyahia qui a fait le travail sur ce couloir. Or cette fois, la donne est autre, et le coach usmiste guette la moindre bonne information de son infirmerie, sachant qu’il aura besoin de ses joueurs titulaires pour affronter le CSC. Toutefois, on se dirige droit vers la titularisation de Khouled et Benyahia dans l’axe défensif usmiste, même si ces deux joueurs ont été longtemps absents de la compétition officielle, surtout l’enfant de Biskra. Les deux joueurs, qui sont passés par des moments difficiles à cause de leur mésentente avec le président, en été, manquent visiblement de compétition, surtout pour Khoualed qui tarde à revenir. Toutefois, bien qu’il ne soit pas compétitif, Khoualed a de l’expérience pour tenir son rôle, lui qui a joué jusque-là une seule mi-temps face à l’USMBA. En tout état de cause, on se dirige droit vers l’utilisation de Khoualed et Benyahia au centre de l’arrière-garde usmiste face au CSC, au vu des absences.

Sidibé et Benkhemassa à la récupération
A la récupération, le technicien des Rouge et Noir devra compter sur le duo Benkhemassa-Sidibé pour annihiler les assauts des Constantinois et relancer les offensives usmistes. Pour sa part, le Malien Sidibé devra effectuer son entrée en tant que titulaire, pour la première fois depuis sa venue à l’USMA, et pallier l’absence de Benguit aux côtés de son jeune coéquipier Benkhemassa, l’une des pièces maîtresses de l’échiquier de Paul Put.

Le quatuor offensif reste le même
Quant au quatuor offensif, le driver Paul Put devra aligner Yaya et Hammar sur le côté droit de l’attaque de l’USMA, au moment où Meziane se contentera de faire le travail dans l’entrejeu seul sur le côté gauche, et assurer le relais entre le milieu de terrain et l’attaque. Enfin, le poste de centre avant sera assuré par l’enfant de Boussaâda Oussama Darfalou qui semble indétrônable dans ce registre.
----------------------------------------------------------

«Benchikhoune a les qualités pour me remplacer, il faut juste l’encourager»

Le capitaine des Rouge et Noir, Mohamed Meftah, parle de sa blessure, et affirme qu’il doit attendre le feu vert du médecin, ce jeudi. L’ex-joueur de la JSMB et la JSK évoque par la suite l’élimination en Ligue des Champions et révèle sa frustration. D’autre part, il parle de son remplaçant ce samedi face au CSC, et nomme le jeune Benchikhoune qui, selon lui, s’en sortira, avec des encouragements de la part des supporters.   

D’abord, où en est votre blessure ?
Je peux dire que je suis guér, car j’ai repris l’entraînement avec les camarades, mais il est certain que mon retour va se faire progressivement car je ne peux effectuer des exercices pénibles pour éviter de rechuter. Le staff médical m’a tracé un programme à suivre, sinon dans l’ensemble je me sens bien.
Allez-vous être de la prochaine rencontre face au CSC ?
Je ne sais pas encore, car tout sera clair lors des deux séances d’entraînement de jeudi et mercredi. Je vais poursuivre ma préparation, et si je vois que je ne peux pas jouer, et bien pas de risque, sinon je serai bon pour le service. On en saura plus d’ici à jeudi prochain.
Vous ne voulez donc pas prendre de risque...
Voilà, c’est pour cela que je ne veux pas me précipiter et dire n’importe quoi, avant de confirmer avec le staff médical. Si les douleurs reviennent, je vais éprouver les pires difficultés à revenir et je serai contraint au repos durant plusieurs jours, on va voir.
Disons que vous n’allez pas jouer, à qui songeriez-vous pour vous remplacer ?
Lors des deux dernières rencontres, c’est Benyahia qui m’a remplacé, et comme cette fois il y aura des absents dans l’axe de la défense, je pense au jeune Benchikhoune pour me remplacer le plus normalement du monde.
Sera-t-il à la hauteur, selon vous ?
Je pense que c’est un jeune qui a des qualités. Pour preuve, sa promotion en équipe seniors cette saison. Donc, je ne vois pas de raison valable pour qu’il ne réussisse pas face aux supporters qui vont le booster.
Mais en face il y aura le leader, d’où la pression…
S’il joue, je conseille aux supporters de le soutenir et l’encourager, il a des qualités et il doit être soutenu pour qu’il puisse se donner à fond. Quant à nous, on voit qu’il peut faire le travail sans aucun problème.
Comment avez-vous trouvé Benyahia dans ce registre ?
Je pense qu’il a fait son travail convenablement, en plus il a fait un sans-faute. Il était bon à plus d’un titre.
Autre chose, comment est l’ambiance dans le groupe ?
Il fait très bon vivre, après notre élimination en Ligue des Champions, on a enregistré trois bons résultats, avec deux victoires à domicile face à l’USMH et au CRB, et un nul hors nos bases face à Médéa. Nous sommes sur le bon chemin.
Peut-on dire que l’USMA a digéré son élimination ?
On peut dire ça, car même si cette élimination fut amère, on s’est dit qu’on doit impérativement continuer notre route. On ne va pas s’arrêter de jouer après notre sortie de la C1. Voyons, on doit savoir passer à autre chose et arrêter de se lamenter sur notre sort, au risque de se retrouver dans les problèmes.
Revenons au match de samedi, comment voyez-vous cette rencontre face au leader ?
Toutes les rencontres sont difficiles, et samedi ce sera encore plus difficile car on aura à faire à une équipe qui a le vent en poupe depuis le début de la saison. Quant à nous, on doit gagner et conforter notre position, nous ne voulons plus perdre de points à domicile, plutôt enchaîner avec un autre bon résultat.
Maintenant que la C1 est ratée, quels sont vos objectifs pour cette saison ?
Pour le moment, on est appelés à terminer la phase aller parmi les trois premiers, et je ne vais rien vous apprendre. Si je disais qu’on va chercher la première place, l’USMA est une équipe de titres, et on ne doit pas changer notre vision. Si on veut revenir à la compétition africaine, on doit d’abord gagner nos paris ici en national.
Voulez-vous dire, jouer la C1 chaque saison ?
Oui, c’est ça en fait, l’USMA doit réapprendre à retrouver sa culture de jouer sur le plan continental chaque saison, car y prendre part chaque saison les joueurs gagneront en expérience et en savoir-faire. Vous vous rappelez après la dernière finale de l’USMA en Ligue des Champions, on avait échoué en championnat la saison d’après, d’où notre absence en 2016. Cette absence a cassé le rythme et les habitudes du club, et cette année on jouera la Coupe de la CAF, c’est mieux que de ne pas y être du tout, et ce sera bénéfique pour l’ensemble du groupe.
Autre chose qui vous inspire, le fait de figurer dans la liste des meilleurs joueurs locaux qui postulent au titre de meilleur joueur...
Ce n’est pas nouveau pour moi, j’y étais en 2015, et j’ai postulé pour ce titre. Sincèrement, c’est bon pour le moral du joueur, mais la vérité, c’est que cela me chiffonne d’avoir raté le trophée continental à deux reprises.
La LNF vient de publier le reste du championnat de la phase aller sur son site, qu’en pensez-vous ?
Je pense que l’USMA est capable de jouer ses rencontres, on a 25 joueurs avec quelques jeunes qui commencent à s’illustrer. Le staff technique peut donc effectuer un turn-over pour laisser au repos certains joueurs.
 

 

Publié dans : USMA meftah

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3910 19/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir