Coupe d'Algérie

USB 1 - USMH 0 : Les Harrachis avaient la tête ailleurs

Bechouche : «C’est l’arbitre qui nous a éliminés» Leknaoui : «C’est notre esprit de guerrier qui a fait la différence»

Auteur : H. A. dimanche 14 janvier 2018 08:32

Stade : 18-Février (Biskra)
Affluence : moyenne
Arbitres : Saïdi, Hadj Saïd et Meraoui
Avertissements : Farhi (90’+2) (USB), Mazari (86’) (USMH)
But : Anabi (39’) (USB)
USB : Belkerouch, Hamoudi, Kherifi, Mebarki, Benamara, Farhi, Benaniba, Gourari (Djeghma 64’), Ogbi (Benaï 90’), Maansar, Annabi
Entraîneur : Leknaoui
USMH : Mazouzi, Belhoucine (Medane 46’), Bouguèche, Belarbi, Benarkia (Aït Abdelmalek 66’), Mellal, Daoud (Baitèche 77’), Khelili, Nemdil, Mazari, Benaldjia
Entraîneur : Daou

L’US Biskra est parvenue, hier, à faire oublier, un tant soit peu, ses déboires en championnat en décrochant une qualification historique aux huitièmes de finale de Dame coupe aux dépens des Harrrachis qui avaient pourtant eu le plus grand nombre d’occasions et plus de maîtrise, surtout en deuxième mi-temps, mais à l’image de ce qui se passe dans le club banlieusard, les esprits étaient ailleurs. Pour revenir au match, on a eu droit à un petit round d’observation, de six minutes seulement, avant que les locaux ne lancent les hostilités par l’intermédiaire de Maansar dont la reprise de la tête passe légèrement à côté du poteau. La réaction des Harrrachis ne se fait pas attendre, puisque juste après, Mellal sollicite Belkerouche des 25 mètres sans que cela ne constitue un danger pour le portier biskri. On a assisté par la suite à des attaques de part et d’autre, mais aucune des deux équipes n’est parvenue à trouver le chemin des filets. La meilleure occasion fut celle de Mellal qui, à hauteur des six mètres, trouve le moyen de rater le cadre (33’). Et c’est à l’image du but de l’USB qui est survenu à la 39’ lorsque Maansa a armé son tir qui n’était pas cadré, mais la balle fut touchée et déviée par Annabi, trompant Mazouzi qui n’a pu que constater les dégâts. C’est sur ce petit avantage en faveur des Zibans que s’achève cette première période. A la reprise, les Harrachis se montrent plus volontaires et plus entreprenants, mais ils vont manquer terriblement d’efficacité. Et c’est encore Mellal qui va se distinguer à la 52’ d’une frappe qui s’en ira dans les décors, sans oublier Benarkia qui, après avoir été servi par Bouguèche, s’est retrouvé seul face à Belkerouche, mais encore une fois, on ne sait trop comment son tir est passé à côté (56’). Par la suite, c’est Mazouzi qui va se mettre en évidence en savant deux buts certains, d’abord en sortant en corner une tête de son coéquipier Mazari qui a failli marquer contre son camp, suite à un centre de Kherif (73’), puis en s’interposant devant Maansar en dégageant en touche (75’). Les Harrrachis vont exercer par la suite un grand pressing dans la camp des Zibans, mais comme depuis le début de la rencontre, la concentration et la lucidité va leur faire défaut et ne parviendront jamais à rétablir l’équilibre jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre.
-----------------------------------------------------

Bechouche : «C’est l’arbitre qui nous a éliminés»
«Je pense que le match était équilibré dans son ensemble. Nous ne sommes pas bien rentrés dans le match en première mi-temps, mais les joueurs ont repris confiance en seconde période et ont appliqué nos consignes et c’est ce qui explique notre domination en deuxième mi-temps où nous méritions au moins d’égaliser, car l’arbitre nous a privés d’un penalty valable dans les dernières minutes. Je dois même dire que c’est lui qui nous éliminés, on le laisse à conscience.»

Mazouzi : «On n’a pas à rougir de cette défaite»
“On aurait voulu poursuivre l’aventure en coupe, même si ce n’est pas notre objectif, car nous étions venus avec l’intention de décrocher la qualification, mais le destin en a voulu autrement. Je pense que nous avons fait un bon match, mais nous n’avons pas su exploiter les nombreuses occasions qu’on a eues. Mais on n’a pas à rougir de cette défaite dans la mesure où on a été éliminés par une équipe de Ligue 1. Maintenant, on doit axer toute notre concentration sur le championnat où on doit faire en sorte d’assurer le maintien le plus tôt possible.»
 

Leknaoui : «C’est notre esprit de guerrier qui a fait la différence»
«Nous avons bien débuté le match, nous avons exercé un pressing continu sur notre adversaire jusqu’à inscrire un but à un moment crucial de la partie, un but qui nous a motivés encore plus. En seconde mi-temps, nous avons demandé aux joueurs de renforcer l’entrejeu et d’être vigilants derrière, tout en cherchant le break. Nous avons eu des occasions d’ajouter d’autres buts, mais on s’est contentés de ce but qui a été suffisant. Je dirais que globalement, c’est notre esprit de guerrier qui a fait la différence aujourd’hui, on voulait cette qualification et on l’a eue. Maintenant, le plus important nous attend en championnat.»

Kherifi : «Cette qualification est un cadeau à nos supporters»
«Nous avons su comment négocier le match et le gérer, en réalisant l’essentiel et le plus important, à savoir la qualification. Nous sommes très contents bien sûr, car cette qualification va redonner vie à l’équipe, elle va nous motiver à réagir en championnat où on doit tout faire pour remonter la pente. Je le dis aujourd’hui, désormais, chaque équipe qui viendra à Biskra doit renoncer aux trois points qui ne seront plus négociables sur notre terrain. Je veux ajouter une chose, cette qualification est un cadeau à nos supporters.»
 H. A.

 

 

Publié dans : Leknaoui usb-usmh

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Mahrez va-t-il finir par rejoindre Manchester City cet été ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4098 28/05/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir