Equipe d'Algérie

Tom Saintfiet (sélectionneur de la Gambie) : «J’ai entraîné Belmadi à Al Gharrafa, je suis sûr qu’il va réussir»

«Son parcours au Qatar plaide pour lui»

Auteur : Hamza Rahmouni vendredi 24 août 2018 09:14

En juillet dernier, la Fédération gambienne de football a désigné Tom Saintfiet nouveau sélectionneur des Scorpions. Satisfaits de l’expérience de Paul Put, les Gambiens ont fait appel à l’école belge. Tom Saintfiet s’exprime sur les colonnes du Buteur sur le match Gambie-Algérie prévu le 8 septembre à Banjul.

Comment préparez-vous le match contre l’Algérie ?
Je prépare le match le plus normalement du monde. J’ai pris en main cette équipe de Gambie en juillet dernier. Comme vous le savez, il n’y avait pas de date FIFA pour pouvoir préparer la rencontre. Je n’ai pas effectué le moindre stage. Mais j’ai pu superviser mes joueurs ainsi que mon prochain adversaire, l’Algérie.
C’est quoi le programme de préparation pour ce match ?
Ce sera une préparation ordinaire. Comme nous n’avons pas effectué de stage auparavant, je vais regrouper mes joueurs pour le 3 septembre et on commencera la préparation officielle du match face à l’Algérie. Il y aura presque une vingtaine de joueurs professionnels. On est en train de superviser certains joueurs locaux en ce moment. Ce n’est pas un stage pour les locaux car nous n’avons pas assez de moyens financiers. On les regarde chaque jour dans le but de trouver de bons joueurs, selon les postes qui nous manquent.
Après la défaite de la Gambie face au Bénin, peut-on dire que le match face à l’Algérie est décisif ?
C’est vrai que notre défaite face au Bénin lors du premier match est amère. C’est regrettable, même si je n’étais pas en poste. La rencontre s’est déroulée, il y a une année de cela. Ce sera un match important, certes, mais pas décisif. Il ne faut pas oublier que le changement du système de compétition nous arrange beaucoup. Ce ne sera pas un seul pays qualifié pour la phase finale. Désormais, nous avons plus de chance de nous qualifier car deux équipes de chaque groupe se iront à la phase finale. On essayera de réaliser un bon résultat face à l’équipe d’Algérie. Pour se qualifier, il est très important de faire le plein à domicile et c’est ce que nous allons tenter de faire.
Le groupe de la Gambie sera-t-il au complet ?
En principe nous serons au complet. Pour l’instant, il n’y a pas de blessés. C’est une bonne nouvelle pour moi afin de compter sur tous les joueurs.
Depuis votre arrivée en juillet, qu’est-ce qui a changé ?
Sincèrement, je ne peux pas vous répondre à cette question. Moi, j’ai une certaine expérience en Afrique. J’ai essayé de mettre en place une stratégie de travail. J’ai voulu donner leur chance aux meilleurs footballeurs locaux, mais le problème qui se pose ici, c’est que le championnat n’a pas encore débuté, contrairement à l’Algérie. Je rencontre des difficultés, mais j’essaye tout de même de faire de mon mieux pour bien préparer ce match face à l’Algérie.  
Quels seront vos atouts pour battre l’Algérie ?
Notre principal atout, c’est notre public et la volonté. Après, il faut avouer que ce sera très difficile pour nous de battre une solide équipe comme l’Algérie, l’une des meilleures formations d’Afrique. Elle renferme dans ses rangs de très bons joueurs qui ont une réputation mondiale, comme Ghoulam, Brahimi, Mahrez et d’autres…Il y a aussi une différence énorme entre les deux équipes au niveau du classement mondial FIFA. Je pense que le fait que les Algériens ne connaissent pas bien notre équipe ainsi que ma stratégie de jeu est un avantage pour nous, ça nous permettra de jouer à fond face à un adversaire connu. Je vais miser sur certains joueurs comme Sané, notamment Assan Ceesay qui est l’attaquant du FC Lugano, un jeune joueur qui possède beaucoup de qualités.    
Avez-vous commencé à superviser l’Algérie et qu’est-ce que vous avez constaté ?
Oui, j’ai suivi les derniers matchs de l’équipe d’Algérie et j’ai constaté qu’il y a beaucoup de changements. L’équipe d’Algérie a régressé en matière de résultat et ce n’est pas un secret, mais elle possède du potentiel. Il y a de bons joueurs dans cette équipe. Je vais demander à mes joueurs d’être vigilants sur le terrain et ne pas trop laisser d’espaces.  
L’arrivée de Djamel Belmadi à la tête des Fennecs pourrait-il arranger les choses ?
J’espère que Djamel Belmadi va réussir. Sincèrement, j’ai beaucoup d’admiration pour lui. C’est un grand monsieur qui possède une très forte personnalité. Moi, je le connais bien puisque j’ai eu l’occasion de travailler avec lui à Al Gharrafa. Lorsqu’il a rejoint ce club, moi j’étais entraîneur-adjoint. Il connaît bien le football et j’espère qu’il va réussir, même si je pense que le problème de l’Algérie n’est pas un problème d’entraîneur. J’ai vu les matchs des Fennecs lorsque Madjer était sélectionneur et ça n’avait pas marché. Maintenant, Belmadi va sans aucun doute miser sur les mêmes joueurs, il doit changer certaines choses pour améliorer la situation. Je lui souhaite bonne chance.
Puisque vous connaissez Belmadi, pourriez-vous nous parler de l’homme ?
Ecoutez, ce sont ses résultats qui parlent pour lui. C’est un jeune entraîneur qui a réussi un début extraordinaire. Il a gagné pas mal de titres au Qatar. Maintenant, il est venu le moment pour lui de connaître un autre niveau, plus difficile. Je suis persuadé qu’il va réussir car c’est un entraîneur ambitieux.  
Redoutez-vous l’équipe d’Algérie ?
Evidemment, je vous ai dit que l’équipe d’Algérie est difficile à manier. C’est difficile de battre une telle équipe surtout pour nous dans les circonstances actuelles, mais nous allons tout faire pour réussir un bon résultat. Dans le football, il n’y a pas de mission impossible. Ce sera difficile mais pas impossible.
Quels sont vos objectifs avec la Gambie ?
J’ai signé un contrat de neuf mois avec la fédération et mon objectif principal est de qualifier la Gambie à la phase finale de la CAN. Cela fait longtemps que la Gambie n’a pas remporté de matchs officiels. On va tenter de faire quelque chose.
Les problèmes à la fédération et l’éventuelle intervention de la FIFA ne vous font-ils pas peur ?
Non, ça ne m’inquiète pas. Les élections ont eu lieu dans de bonnes conditions et la FIFA l’a validé à ce que je sache, il n’y a pas de danger. Je suis serein.

 

Publié dans : madjer ghoulam Brahimi Mahrez. djamel belmadi Tom Saintfiet

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour le match des Verts ce dimanche face à la Togo ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4266 16/11/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir