Equipe d'Algérie

Ould Ali : « Ramener Blaquart en Algérie est un acte grave commis par Zetchi »

«Alcaraz est là pour faire gagner l’équipe, sinon, la solution est tout indiquée »

Auteur : S. F. mardi 12 septembre 2017 23:14

L’invitation de François Blaquart en Algérie continue de faire des remous en Algérie. C’est au tour désormais du ministre de la Jeunesse et des Sports de s’interroger quant à cette invitation. Ould Ali n’a pas mâché ses mots en indiquant que l’initiative de Zetchi est un acte grave : «Je suis surpris par l’invitation d’un expert étranger. Si les informations données sur cet expert sont avérées (affaire des quotas), je pense que c’est quand même un acte grave de l’inviter. Je le dis avec beaucoup de réserve. On verra plus tard, car je le redis, c’est grave d’inviter quelqu’un qui a été à l’origine du système des quotas. C’est un acte raciste et condamnable, mais ne nous précipitons pas. Zetchi est responsable de cette invitation».  
« Au ministère, nous sommes surpris par cette initiative » 
«Je vous le redis, au ministère, nous sommes surpris par cette initiative. Il va falloir questionner la fédération à ce sujet. J’ose imaginer que la FAF a dû saisir la fédération française sur ça, et qu’il y a eu une collaboration pour connaitre la vérité sur cette histoire. Encore une fois, je le redis, s’il est coupable, il n’a rien à faire chez nous tout simplement», a ajouté Ould Ali. 
Pour information, le ministère des Sports en France et après avoir ouvert une enquête sur cette affaire des quotas, a blanchi en 2011, François Blaquart de tout soupçon. 
Blaquart quittera l’Algérie aujourd’hui 
François Blaquart qui est arrivé à Alger samedi dernier, quittera dans la journée d’aujourd’hui le pays pour rentrer chez lui en France. Rappelons que l’objet de sa visite est de discuter avec la direction de la FAF de la possibilité d’établir une expertise sur la formation en Algérie et sur le fonctionnement actuel de la Direction technique nationale et de proposer, à titre de consulting, des réformes afin d’en améliorer le rendement et la performance. Il sera d’ailleurs nommé conseiller en ce sens auprès de la DTN. 

« Les travaux dans les nouveaux stades avancent bien » 
Le ministre qui s'exprimait à la clôture de la 1re édition de la compétition "Sumer Playoffs 2017" qui s'est déroulée du 7 au 11 septembre à la salle Harcha Hacène, a indiqué que les travaux au niveau des stades de Baraki, d'Oran et de Tizi Ouzou avancent bien : «Les travaux dans ces stades connaissent un taux d'avancement appréciable et font l'objet d'un suivi particulier par le secteur. Nous suivons également de près le taux de réalisation du complexe nautique et du village olympique devant accueillir les Jeux méditerranéens de 2021 d'Oran. Une évaluation régulière se fait au niveau central et local». Pour ce qui est du stade de Rouiba, le premier responsable du secteur a indiqué : «Cette infrastructure sportive importante ne relève pas de mon secteur. Des travaux d'aménagement ont été lancés par l'Assemblée populaire communale de Rouiba et la wilaya d'Alger. Il est important que la reprise des travaux dans ce stade se fasse dans les plus brefs délais afin de renforcer les infrastructures footballistiques à Alger, d'autant que les travaux au stade de Baraki n'ont pas encore été achevés et que le stade du 5-Juillet abrite uniquement les derbys algérois». 
« Faux, le stade de Baraki n’a connu aucun affaissement d’une de ses 
tribunes ! » 

Une information faisant état de l’affaissement d’une des tribunes du nouveau stade de Baraki a été relaté ces derniers jours par certains médias. Le ministre a tenu à démentir tout cela : «J’ai entendu dire qu’un affaissement de tribune du stade de Baraki a eu lieu. Une équipe s’est déplacée ce matin (Ndlr, hier) en présence du bureau d’études, avec les services techniques de la wilaya et les services techniques du ministère. Je pense que c’est une fausse information. Il aurait fallu prendre attache avec les services techniques compétents pour vérifier l’exactitude de cette info, car c’est grave de lancer ce genre de rumeurs».

«Alcaraz est là pour faire gagner l’équipe, sinon, la solution est tout indiquée » 
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, n’est pas quelqu’un d’avare en déclarations. Après s’être longuement exprimé à la suite des deux défaites concédées par les Verts face à la Zambie dernièrement, le premier responsable du sport en Algérie a de nouveau donné son avis avant-hier sur la situation qui prévaut actuellement au sein de la sélection, mais surtout l’avenir du sélectionneur national, Lucas Alcaraz. Pour Ould Ali, le technicien espagnol n’aura plus droit à l’erreur et les deux prochains matchs face au Cameroun et le Nigeria seront ses derniers à la tête des Fennecs en cas d’échec.
«En ce qui concerne les résultats de la sélection. Tout le monde est bien évidemment triste. Je l’ai déjà déclaré. Je suis peiné pour notre EN. Peiné pour notre pays et peiné pour notre peuple. L’entraîneur, s’il a des résultats, il est bon, s’il n’a pas de résultats, il n’est pas bon, c’est ça la logique du sport et du football plus particulièrement. Si cet entraineur fait gagner l’équipe, il est donc bon, il reste, s’il fait perdre l’équipe ou qu’elle ne gagne pas avec lui, je pense que la solution est tout indiquée…» 
« Vivement un entraineur local ! » 
A la question de savoir s’il n’est pas temps de faire confiance aux compétences locales et de désigner un coach national algérien, le ministre Ould Ali s’est dit enchanté de cette hypothèse à l’avenir.
«Je pense que si on doit y aller vers un entraineur algérien pour l’EN, je dirais oui, vivement ! La fédération doit réfléchir sur ce point car si à chaque fois pour ramener un coach national, les yeux sont braqués vers l’étranger uniquement, je ne crois pas que ce soit toujours la bonne solution.»  
 « Je suis pour une révolution au sein de la sélection » 
Concernant les récentes déclarations du président de la FAF, Kheireddine Zetchi, qui a indiqué vendredi dernier que quatre ou cinq joueurs titulaires allaient être écartés du prochain stage et qu’une révolution de fond allait être entamée au sein de la sélection, El Hadi Ould Ali dira : «Aujourd’hui, la FAF se doit de réagir, et vite. J’ai entendu le président de la FAF dire qu’il allait faire une révolution dans cette sélection nationale, eh bien, vivement ! Ça veut dire qu’il y a eu un diagnostic de fait et donc, la révolution doit être faite rapidement, car nous avons un match à jouer au Cameroun en octobre et un autre à domicile, à Constantine, face au Nigeria au mois de novembre». 
« Quand on écarte un joueur professionnel, cela ne veut pas dire qu’il n’est pas algérien »
Et au ministre d’enchaîner : «On vient de découvrir trois joueurs d’un niveau appréciable, qui ont mouillé leur maillot comme il se doit. Je ne dirais pas que les autres sont mauvais, mais il faut vraiment faire une évaluation de la situation. On doit prendre les meilleurs, qu’ils jouent ici ou ailleurs en Europe et si on écarte un joueur professionnel, c’est qu’il n’est pas bon, c’est tout, il reste algérien». 
« Le joueur local, si on l’encadre, on lui fait confiance, il évoluera 
rapidement » 

Enfin, Ould Ali a appelé l’instance footballistique à apporter son aide au joueur local et l’aider à s’intégrer au sein de cette sélection nationale :
«Il y a des joueurs locaux de bon niveau en Algérie. Des Attal, Bensebaïni, Salhi et autres ont prouvé leur mérite. Je pense qu’ils sont nombreux comme eux dans le championnat local, il faut leur faire confiance. Le joueur local, si on l’encadre, on lui fait confiance et qu’on le met dans de bonnes conditions, il pourra évoluer rapidement et apporter beaucoup à l’EN». 
 

 

 

 

Publié dans : Zetchi Ould Ali Alcaraz Blaquart

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3910 19/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir