Ligue 1 & 2

MOB : Bouzidi démissionne officiellement !

«J'ai décidé de partir car je ne pouvais plus travailler dans des conditions pareilles»

Auteur : S.A. mardi 20 décembre 2016 20:35

C'est à présent officiel. Le technicien constantinois, Youcef Bouzidi, a claqué la porte. Le coach  du MOBa finalement jeté l'éponge après une semaine de suspens. En effet,  les appréhensions des dirigeants de voir Bouzidi démissionner de son poste se sont avérées réelles, puisque l'ex-coach du NAHD a décidé de rendre le tablier, sans faire trop de grabuge. Mardi dernier, il a dirigé son dernier match à la tête de l'équipe béjaouie face à l’USMH. La tempête continue au MOB. Visé par une série de sanctions de la Ligue professionnelle de football (LFP), suite à ce qui s’est passé lors du match face au MCO, le club des 13 martyrs connaît un nouveau coup dur. Cette semaine, l’équipe de YemmaGouraya a encore perdu son driver. Youcef Bouzidi qui a décidé de se rendre chez lui samedi dernier, a effectivement mis un terme à sa collaboration avec l'équipe du MOB.

Il a avisé la direction dans la soirée de lundi 
A l'installation de Bouzidi dans ses fonctions, les dirigeants du MOB se vantaient d'avoir donné carte blanche à leur coach qui sera le seul maître à bord sur le plan technique. Toutefois, le langage qu'ils ont tenu n'est autre qu'un discours à consommation publique. Ce dernier nous a confirmé  qu’il voulait vraiment continuer sa mission à la tête du MOB pour essayer de redresser la barre, mais il se passe des choses qui ne lui permettent pas d’accomplir son travail comme il le souhaite. C’est ainsi qu’il a pris attache avec les dirigeants avant-hier tard dans la soirée pour leur faire part de sa décision finale de quitter le MOB. Bouzidi a demandé aux dirigeants de chercher un autre technicien, du moment que lui n’a pas l’intention de revenir à Béjaïa après ce qui s’est passé ces derniers jours. 

Les problèmes des joueurs et sa situation financière l’ont poussé à remettre le tablier
Finalement, la démission de Bouzidi  n'était qu'une conséquence logique, lui qui n'est pas chaud pour continuer sa mission au MOB à cause des problèmes de tous les jours. Ainsi, selon lui, rien n'a changé au sein du club et il ne voulait en en aucun cas servir de bouc émissaire, si l'équipe n'enregistre pas les résultats escomptés. Pourtant, il était animé d'une bonne volonté pour la mener à assurer son maintien, avant de découvrir la triste réalité à laquelle il est confronté au point où la directionne peut même pas tenir ses promesses envers lui. Sans pour autant évoquer la régularisation de sa situation financière. Au lendemain du match joué face au MCA à Sétif, il avait même eu écho que les joueurs avaient l'intention de bouder cette rencontre, s'ils n'allaient pas percevoir la prime de la qualification en Coupe de la CAF. C'est devenu aussi une coutume au MOB de multiplier les bourdes, et on trouve même le moyen de se mettre dans une situation embarrassante. 

Hassissen et Bouchebah se sont déplacés à Alger pour lui faire changer d’avis, mais…
Avant même que Bouzidi ne quitte ses fonctions, son attitude a provoqué la réaction de certains dirigeants. Ces derniers refusent de le voir reléguer l'équipe au second plan, alors qu'il est mis dans de bonnes conditions pour bien mener sa mission. Les dirigeants estiment que Bouzididevait beaucoup plus chercher à trouver les solutions adéquates pour redresser la pente au lieu de parler de problème d’argent. Ainsi, profitant de leur passage à Alger, le président Hassissen et Bouchebah ont tenté de raisonner le coach et lui faire changer d’avis sur sa décision de quitter le MOB, mais le Constantinois était catégorique. Ce dernier leur a répondu sur place en refusant de reprendre, et sa décision a été mûrement réfléchie,en les invitant à chercher un autre technicien pour diriger l’équipe.

Il s’est engagé avec l’ASO
Sitôt parti du MOB, le coach Bouzidi qui a eu plusieurs contacts ces derniers jours, a fini par trouver sa nouvelle destination.  En effet, le désormais ex-coachbéjaoui devait signer un contrat avec l’équipe de l’ASO, hier dans la soirée. Ce dernier a été d’ailleurs perçu hier au stade de Boumezeragoù il a déjà entamé son travail après avoir supervisé sa nouvelle équipe contre le RCA. Cela dit, Bouzidi n’avait pas l’intention de revenir au MOB depuis bien longtemps et son engagement avec l’ASO confirme que ce dernier n’avait pas la tête à Béjaïa depuis le premier jour, sinon comment expliquer la non-signature de son contrat.  

 

«J'ai décidé de partir car je ne pouvais plus travailler dans des conditions pareilles»

Refusant toutes déclarations aux médias depuis la défaite face l’USMH, Youcef Bouzidi a quitté le navire sans crier gare, laissant libre cours à toutes les rumeurs. Finalement, l'ex-coach du NAHD a confirmé sa démission, hier. Bouzidi a tenu à expliquer aux supporters du MOB les raisons qui l'ont poussé à jeter l'éponge, après seulement un mois à la tête de la barre technique du club. «J'ai décidé de quitter mes fonctions, car je ne considère pas mon départ comme une démission, dans la mesure où je n'ai pas signé de contrat. Je suis désolé de ne pouvoir poursuivre ma mission, car il était impossible pour moi de travailler dans des conditions pareilles. Un manque de professionnalisme conjugué à une lutte intestine a rendu ma mission difficile, voire impossible. Voyant que toutes les conditions de travail n'étaient pas réunies pour bien accomplir ma mission, j'ai décidé de me retirer», dira Bouzidi,qui semblait très marqué par cette nouvelle expérience qui s'achève par un autre échec.

«J’ai attendu 27 jours pour toucher mes avances, mais en vain»
Bouzidi qui s’est entendu avec les dirigeants de toucher quatre mois d’avance sur salaire n’a reçu qu’un seul. Ce dernier affirme qu’il a trop attendu mais les dirigeants n’ont pas tenu leurs promesses : «J’ai toujours de bons rapports avec les responsables, je n’ai aucun problème avec quiconque, je sais pertinemment que je ne suis pas responsable des mauvais résultats enregistrés par le MOB, j’ai préféré partir dans l’intérêt du club, en premier lieu. À mon arrivée, on s’est mis d’accord pour que je perçoive quatre mois d’avance sur salaire. La direction m’a octroyé un seul salaire. J’ai attendu plus de 27 jours, mais je n’ai pas touché les trois autre mois de salaire. Je ne sais pas pourquoi. S’ils avaient l’intention de me garder, ils auraient dû juste me payer et me faire signer un contrat et comme ça je serai lié et je n’aurais où aller.»

«Prêt à leur rendre le mois de salaire que j’ai perçu»
Toujours dans le même sillage et concernant le mois d’avance qu’il a perçu, Bouzidi nous a fait savoir qu’il est prêt à remettre l’argent qu’il a perçu, même s’il a travaillé quand même durant cette période : «J’ai reçu un mois de salaire travaillé, mais je suis prêt à leur rendre cet argent s’ils veulent. Ce n’est pas un problème pour moi. J’étais juste contrarié par les fausses promesses des dirigeants. Je ne peux pas cautionner tout ce mal tout seul. Je voulais aider l’équipe à redresser la barre, mais apparemment, il y a des gens qui ne semblent pas mobilisés pour sauver cette équipe.»

Publié dans : Youcef Bouzidi Bouchebah Hassissen.

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Qui sera désigné meilleur joueur africain cette année ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4625 05/12/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir