Ligue 1 & 2

MCO : Le temps des incertitudes

Cherif El Ouazzani : «Le Mouloudia est lésé»

Auteur : A. L. mardi 17 septembre 2019 10:32

Alors que le Mouloudia a commencé en trombe la saison avec sept points récoltés en l’espace de trois rencontres, voilà que l’équipe entame la descente aux enfers avec deux défaites de suite en l’espace de cinq jours. Si le premier revers de Aïn M’lila a été vite digéré, celui du MC Alger concédé dans un stade de Zabana plein à craquer risque de laisser des séquelles chez les Rouge et Blanc. En termes de chiffre, le Mouloudia n’est pas loin des déboires de la saison passée où l’équipe comptabilisait cinq points à cinq journées. On n’a donc que deux points d’avance par rapport à l’exercice précédent.

Le plus dur est à venir
Le Mouloudia d’Oran, qui a présenté son plus mauvais match depuis le début de saison, sera appelé à entamer une série de matches très difficiles. Avec le déplacement à Saoura, la réception de l’USMA et du PAC et le voyage de Bordj Bou-Arreridj, les Hamraoua sont plus que jamais en danger. Cherif El Ouazzani est appelé à sortir indemne de ce très dangereux virage. Vu la prestation d’hier qui a surtout montré les limites de l’équipe et surtout de certains joueurs, Cherif El Ouazzani Si Tahar semble désormais avoir du pain sur la planche.

Des joueurs déçoivent
Apparemment, les changements (forcés ?) apporté au cours de ce match par l’entraîneur Cherif El Ouazzani Si Tahar n’ont pas porté leurs fruits au cours de cette rencontre. Il faut dire que certains éléments ont confirmé avant-hier. En effet, les Chouiter, Legraâ, Fourloul dans le milieu du terrain ont été le maillon faible de l’équipe notamment en première période. Il a fallu l’entrée de Motrani en fin de seconde période puis Mellal afin de donner un certain équilibre au jeu du Mouloudia qui a réussi à sauver l’honneur.

L’ombre de Heriat et Sebbah
Il faut reconnaître que l’absence de Sebbah Abidine et Hamza Heriat s’est douloureusement fait sentir. Les deux éléments sont considérés comme des pièces maîtresses dans l’échiquier de l’entraîneur du Mouloudia, Cherif El Ouazzani. Si Sebbah a purgé sa suspension, Heriat qui était présent avant-hier au stade Ahmed-Zabana est appelé à récupérer ses forces avant le déplacement de Saoura.
 

Cherif El Ouazzani : «Le Mouloudia est lésé»

Bien qu’il ne fût pas sur le banc de touche, Cherif El Ouazzani s’est étalé avant-hier sur les raisons de cette défaite à domicile subie contre le MC Alger. «Je pense que plusieurs paramètres ne nous ont pas permis de réaliser un résultat positif cet après-midi avec une programmation défavorable et un arbitrage vicieux. On s’attendait presque à ça. Je dirai que les joueurs ont tout donné au cours de cette rencontre pour gagner mais on n’a pas réussi à faire un match plein durant 90 minutes. On a senti cette fatigue en première période. Le MCA était plus frais ce qui lui a permis de faire la différence sur le terrain. En seconde période on a réussi à rectifier le tir mais ça n’a pas suffi, même si on avait inscrit deux buts. Je dois reconnaître que notre équipe est sérieusement lésée. Il n’y a que nous et les supporters qui sommes en train de batailler», affirme Cherif El Ouazzani.

«On ne doit pas se comparer au MCA qui nous dépasse sur le plan financier»
Le premier responsable du club d’El Hamri a reconnu que le MC Alger a été non seulement favorisé au cours de ce match mais possède tous les moyens pour être supérieur. «Je pense certes qu’on a commis des erreurs au cours de ce match mais elles sont dues essentiellement à la fatigue. N’oubliez pas qu’on a affronté une équipe du MCA qui était bien au repos grâce au report du match contre l’USMA. Il faut dire aussi que le MCA nous dépasse sur le plan financier. On ne peut pas se comparer à une équipe qui fonctionne avec 150 milliards alors que le MCO n’a bénéficié que de huit milliards de centimes et attend les quarante millions des recettes du stade pour gérer son quotidien. Il faut être quand même réaliste avant de comparer les deux équipes», enchaîne Cherif El Ouazzani.

«Le MCA mérite sa victoire»           
L’ancien capitaine de Verts reconnaît la supériorité du MC Alger au cours de ce match. «Je ne cherche pas des excuses pour justifier la défaite car même avec des moyens on peut perdre, mais c’est le fait qu’on soit dénigrés qui me désole. On veut aussi que le MCO soit bien considéré. Sinon, je trouve que la victoire du MCA est méritée car il dispose des meilleurs joueurs du championnat. C’est une seconde sélection dont dispose cette équipe du Mouloudia d’Alger», avoue-t-il.

«Medouar ne répondait pas à nos appels»
Cherif El Ouazzani n’arrive toujours pas à digérer qu’on ait forcé le MCO à jouer deux matches en l’espace de cinq jours. «On avait deux absences pour blessure et pour suspension. En plus, on a défié une équipe qui s’était bien reposée. Ce n’est pas du tout facile de livrer deux matches en l’espace de cinq jours avec une première rencontre qui s’est jouée sur du gazon naturel et en déplacement à l’est du pays. On a essayé vainement de contacter les responsables de la LFP à leur tête Medouar. Je l’ai joint personnellement sur son mobile mais il n’a pas voulu décrocher ni répondre aux sms qu’on lui a adressés. Cela prouve si besoin était qu’on est lésés par les responsables du football algérien», affirme-t-il.

«Le MCO est dénigré depuis plusieurs années»
Le coach du Mouloudia, qui connaît bien son équipe, affirme que ce n’est pas la première fois qu’on fait ce genre de coup au Mouloudia. «Cette attitude envers le MCO ne date pas d’aujourd’hui car il y a quelques années, on avait préparé le même coup lorsque le MCO était deuxième avec Belatoui en 2016 ou avec Bououkaz où on a forcé l’équipe à rester sans compétition pendant presque un mois. Allah Ghaleb, personne ne protège le Mouloudia au grand désarroi de son public», dira-t-il encore.

«Cette histoire de licence commence à me fatiguer»
Privé du banc de touche lors de cette rencontre face au MC Alger, Cherif El Ouazzani a eu toutes les peines du monde à filer des consignes à ses éléments au cours de ce match. «Les entraves sont partout. Là je soulève un autre cas. Je me demande pourquoi les actionnaires tardent à se réunir et régler ce cas afin de permettre à l’équipe d’avoir un staff technique sur le banc de touche ? À Oran, il existe une opposition destructive qui n’aide pas l’équipe.»

«Seul le wali peut régler ce cas»
Le coach oranais pense que seul le wali d’Oran peut réunir les actionnaires pour régler ce cas. «Je pense qu’on va poser ce cas au wali d’Oran afin de réunir les actionnaires et régler ce problème de licence. Le Mouloudia est une bombe, ce n’est pas à moi seul de la désamorcer. Je dois avoir l’aide de tout le monde. Il faut qu’on règle tous les problèmes», explique CEO.

«Le MCO est un grand club, pourquoi on n’a pas de société ?»
Cherif El Ouazzani, qui a été parmi les premiers à réclamer une société pour gérer le club, a réitéré son vœu avant-hier lors de la conférence de presse. «On est lésés partout. Le MCO est un grand club et doit avoir lui aussi sa propre société comme le MCA. Pourquoi le Doyen est géré par Sonatrach qui est située près de chez nous à Arzew et qu’on ne bénéficie que des miettes», se demande-t-il.

«Cette trêve tombe à pic»
L’entraîneur en chef des Hamraoua pense que le plus dur est à venir. «Je pense qu’on va entamer cette mini-trêve avec des blessés et un moral au plus bas car on doit parler avec eux pour les préparer aux prochains matches. La vie d’un footballeur est faite ainsi avec des défaites et des victoires. L’essentiel est de bien réagir», conclut le coach du Mouloudia qui a accordé deux jours de repos aux joueurs.
 

 

Publié dans : mco Cherif El Ouazzani Heriat et Sebbah

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Le projet d'un amical en Algérie entre les Verts et l'équipe de France, êtes-vous pour ou contre ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4582 16/10/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir