Ligue 1 & 2

MCO: Des changements prévus contre la JSK

Quand l’attaque fait du surplace

Auteur : A. L. jeudi 05 décembre 2019 14:00

Après avoir digéré le nul concédé contre l’US Biskra et les sanctions qui ont suivi le match, les Hamraoua ont mis le cap sur ce prochain match du championnat prévu contre la JS Kabylie au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou, sans la présence du public. Ce report de 72h, puisque la rencontre était programmée pour samedi avant d’être renvoyée au mardi 10 décembre, devra arranger les affaires des Rouge et Blanc afin de se refaire une santé mais aussi de récupérer certains blessés. Selon une source proche du staff technique, il y aura une véritable révolution dans le onze rentrant face aux Canaris, à condition que tous les joueurs notamment convalescents soient prêts pour ce déplacement en Kabylie.

Maâzouzi sera reconduit dans les bois
Dans les bois, il n’y aura pas de changement pour deux raisons. La première est due au fait que Maâzouzi ait pu garder ses bois vierges pendant deux matches de suite mais aussi à cause de la blessure aux adducteurs de son conurrent, Oussama Litim. Il est donc quasi officiel que c’est Maâzouzi qui sera d’entrée ce mardi face aux gars de la ville des Genêts. Il faut reconnaître que l’ancien portier de l’USM Alger est en train de réaliser des prestations très honnêtes. Il n’a encaissé que deux buts en l’espace de six matches joués comme titulaire. Des statistiques qui jouent nettement en sa faveur et qui pèsent dans les choix du staff technique.

Vers le retour de Hamidi, Mekkaoui et Sebbah
Le plus grand changement touchera certainement la défense centrale avec le retour de Sebbah Abidine qui remplacera Masmoudi suspendu pour quatre matches ainsi que Hamidi qui palliera l’absence de Fourloul averti pour contestation de décision alors que Mekkaoui, qui a purgé sa double suspension de la LFP et celle de la direction, pourrait lui aussi reprendre sa place dans le onze rentrant, après cinq matches de suite joués par Ezzemani qui a laissé une bonne impression. Seul Vivien pourrait être le rescapé de cette défense qui a joué contre l’US Biskra, samedi passé.

Tout pour récupérer Legraâ, Mansouri et Nadji
Le staff technique du Mouloudia reconnaît que l’absence de quatre éléments cadres face à l’US Biskra que sont Mansouri Zakaria, Rachid Nadji, Mohamed Legraâ et Mekkaoui Zineddine ont déstabilisé l’entrejeu des Hamraoua. Certes, les Oranais étaient dominateurs samedi passé face à cette modeste équipe de Biskra mais les éléments qui peuvent réaliser ce dernier geste ont manqué à l’appel ce jour-là. D’aucuns estiment qu’en présence d’au moins trois ou même deux, à savoir Nadji et Mansouri, le Mouloudia aurait gagné avec une facilité déconcertante. Pour le staff technique, il existe actuellement des joueurs irremplaçables au sein de l’effectif de l’équipe.
 

Quand l’attaque fait du surplace

Si le Mouloudia n’a pas gagné lors de ses trois derniers matches en championnat avec trois nuls de suite, c’est aussi en raison de la défaillance de son secteur offensif qui ne marque pratiquement plus. En effet, les Hamraoua n’ont marqué qu’un seul but lors des 270 dernières minutes qui était l’œuvre de Fourloul Senouci sur balle arêtée. Des stats qui prouvent que la ligne offensive oranaise est en hibernation. Même avant ces trois matchs, le Mouloudia a peiné devant Magra en marquant un seul but qui est l’œuvre de Frifer sur une erreur d’un défenseur de l’équipe adverse. Ce qui nous amène à dire que le Mouloudia manque non seulement d’animation offensive puisque la plupart des buts sont marqués sur balles arrêtées et que les attaquants ne marquent pas souvent. Pour preuve, les meilleurs buteurs de l’équipe sont Masmoudi, un défenseur axial, et Mansouri, un milieu de terrain. Derrière, on trouve un autre défenseur qui est Fourloul, auteur de deux buts depuis le début de la saison, tout comme Mellal qui a inscrit deux coups francs directs.
Cinq buts seulement inscrits par les attaquants
Sur les 16 buts inscrits par le Mouloudia lors des 12 premières journées, 5 réalisations ont été l’œuvre des attaquants. Pire encore, aucun attaquant ou avant centre n’a pu marquer plus d’un but. En effet, Guertil, Motrani, Benhamou, Nadji et Frifer ont tous marqué un seul but chacun. Cela se passe au moment où les autres attaquants Hamia et Chouiter n’ont pas encore inscrit le moindre but. Cela nous amène à dire que les attaquants du Mouloudia sont actuellement loin du compte. Heureusement que les défenseurs sont là pour faire le boulot.
On ne se crée pas beaucoup d’occasions
L’autre statistique qui enfonce l’attaque est relative à la nature des buts que le Mouloudia est en train de marquer ces derniers temps. Généralement, c’est sur des balles arrêtées que le MCO trouve le chemin des filets. Déjà les trois meilleurs buteurs de l’équipe, à savoir Mansouri et Masmoudi ont marqué sur balles arrêtées. Mansouri a exécuté trois penaltys alors que Masmoudi a repris trois balles sur corner et des coups francs. Idem pour Fourloul qui a marqué deux buts sur coups francs de Mellal. Seuls Guertil, (USMBA) Motrani (ESS) et Nadji (CABBA) ont marqué sur des actions collectives.
Un renfort s’impose
Les responsables du Mouloudia, qui affirment avoir effectué le recrutement estival sous pression et face au manque des ressources financières, savent mieux que quiconque que le mercato hivernal est l’occasion pour se rattraper. Il faut reconnaître que l’équipe doit engager en urgence un avant-centre, un attaquant de couloir ou un milieu offensif, cet hiver, si on veut aller au bout des convictions du staff technique d’assurer le plus tôt possible le maintien et aller loin en Coupe d’Algérie.
 

Sebbah Benyagoub : «Il y avait bel et bien penalty»
L’entraîneur-adjoint, Sebbah Benyagoub, était très remonté lors de la reprise de l’entraînement, suite à la décision de l’arbitre de n’avoir pas accordé un penalty au Mouloudia : «On a l’habitude de ce genre de décision mais ce que je n’ai pas trop apprécié, c’est le fait qu’on ait retrouvé à redire alors qu’on a réclamé un penalty très évident. Des personnes essayent par tous moyens de cacher une vérité au grand jour. Certes, a concédé le nul dans un match qu’on aurait dû facilement gagner. Mais ce n’est pas la fin du monde car ce genre de match ne peut que renforcer le mental des troupes. Le Mouloudia est sur la bonne voie, on ne doit pas lâcher prise pour un simple faux pas. Au contraire, il faut continuer à travailler et remotiver les troupes, en prévision de la suite de cette phase aller qui tire à sa fin», précise-t-il encore.
 

Publié dans : mco Maazouzi Hamidi Mekkaoui et Sebbah

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Eliminatoires Mondial 2022 (2ème tour) : Votre pronostic pour le match des Verts face à Djibouti ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4667 25/01/2020

Archive

Année
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir