Coupe d'Algérie

MCA - NAHD : Bracci : «Chaouchi prendra sa revanche en inscrivant l’unique but sur penalty»

Il a remporté la Coupe d’Algérie en 2006 après 23 ans de disette

Auteur : T.Che vendredi 29 avril 2016 23:39

On ne peut jamais dissocier le MCA de Youssef Bracci qui avait ramené la cinquième coupe au MCA après 23 ans de disette, c’était en 2006 face à l’USMA. A travers El Heddaf TV, nous avons réalisé un long entretien avec le coach corse qui nous parle de cette finale avec son œil d’expert et aussi avec son cœur : «Je pense que cette finale est celle de Chaouchi qui a envie de prendre une revanche après ce qu’il a vécu en 2013 et cet échec contre l’USMA. Moi, je vais surprendre tout le monde en déclarant que c’est Chaouchi qui fera la différence déjà en préservant sa cage vide et en marquant l’unique but de la partie sur penalty. Moi, je le dis et je le répète, lorsque Chaouchi est dans un très grand jour, il est très difficile de battre le Mouloudia».

«Les Chnaoua auront un rôle déterminant dans le résultat final»
Bracci qui voue un amour quasi religieux aux Chnaoua ne manque jamais l’occasion de rendre un vibrant hommage à ceux qui l’ont hissé au panthéon du football algérien : «C’est sûr que les Chnaoua auront un rôle déterminant dans le résultat final. Cela a été le cas pour moi en quarts de finale en 2006 contre l’ESS à Bouira puis à Mostaganem en demi-finale face au WAT. Pour l’avoir vécu, lorsque vous rentrez dans le stade en présence des milliers de Chnaoua, cela vous motive et vous transcende. C’est pour cela que, ce dimanche, les Chnaoua peuvent aussi faire basculer la rencontre en faveur de l’équipe».

«Ghrib sait comment transcender ses joueurs»
Sans lui poser la question, Bracci a évoqué à lui seul le retour de Omar Ghrib, qu’il juge déterminant pour le vieux club algérois : «Je connais bien Ghrib puisqu’on a remporté le titre en 2010 et la Supercoupe d’Algérie. C’est un homme qui sait comment transcender ses joueurs. Il a apporté de la sérénité et de la stabilité au vestiaire mouloudéen. C’est sûr qu’il jouera un très grand rôle dans le succès de son équipe car il a l’expérience des grands rendez-vous».

«Mokdad doit être dans le onze de départ»
Pour l’avoir eu sous sa coupe en 2010, Bracci connaît parfaitement les qualités de Mokdad et ce dont il est capable lorsqu’il est dans une forme éblouissante : «Mokdad a été l’un des meilleurs joueurs contre l’USMA. C’est un élément très technique qui possède une grosse force de pénétration. C’est le profil idéal pour essayer de percer la défense du NAHD réputée pour sa solidité. Pour moi, Mokdad doit être dans le onze de départ».

«En 2006, je me suis inspiré du Saint Coran lors de la causerie
avec mes joueurs »

Avant même d’embrasser la religion musulmane, Bracci nous a affirmé qu’il s’était inspiré du Saint Coran lors de sa causerie avec ses joueurs quelques heures avant le coup d’envoi face à l’USMA : «Je vais vous faire une confidence, avant même de me convertir à la religion musulmane, j’avais de la fascination pour le Saint Coran. D’ailleurs, je me suis inspiré de quelques versets du Coran lors de ma causerie avec mes joueurs».

«Je disais à Bouacida et Badji de fixer la coupe et de ne jamais la perdre du regard»
 Au registre des confidences, Bracci nous donne la recette de sa réussite : «En 2006 et même lors de la finale de la Supercoupe d’Algérie contre la JSK, je disais à Bouacida et Badji de fixer la coupe et de ne jamais la perdre du regard. C’est très important sur le plan psychologique».
 
«Je serai au 5-Juillet pour suivre et supporter le Mouloudia»
A jamais attaché au Doyen, Bracci affirme qu’il sera présent au stade olympique pour soutenir les Mouloudéens : «Bien évidemment, je serai au stade du 5-Juillet pour suivre cette finale. Je supporterai le Mouloudia. Et j’espère que les joueurs décrocheront cette huitième coupe dans l’histoire du club. C’est toujours des moments chargés en émotion lorsque vous montez sur le podium pour chercher la médaille du vainqueur et brandir Dame coupe en présence des autorités de l’Etat».

«En lui disant que j’étais Corse, le Président Bouteflika m’avait dit
en 2006 : ‘‘Vous êtes de chez nous’’»
Au rayon des anecdotes, Bracci nous parle de ce moment de partage avec le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en 2006 : «Au moment du sacre, je suis monté à la tribune présidentielle pour chercher la médaille avec mon drapeau corse. Le président Bouteflika m’avait alors demandé : ‘‘Vous êtes Corse ?’’ Je lui ai dit oui. Le Président m’a alors dit : ‘‘Vous êtes de chez nous.’’ C’était un moment très émouvant qui restera à jamais gravé dans ma mémoire. D’ailleurs, il y a une grande photo avec la coupe et un supporter qui était très jeune à cette époque. Il m’a rencontré à nouveau en me disant que c’était lui qui était sur l’arrière-plan de la photo en question. C’est aussi tous les souvenirs qu’on garde de la Coupe d’Algérie, surtout lorsqu’on est du côté des vainqueurs.»
 

Publié dans : mca chaouchi Nahd bracci

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Opposés à Liverpool en 8e de finale de la LDC, Brahimi et le FC Porto vont-ils se qualifier pour les quarts ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3937 16/12/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir