Nostalgie

MCA : D’anciens entraîneurs du Mouloudia parlent de leur finale

Bracci : «J’ai demandé à Bouacida de fixer la coupe pendant l’hymne pour qu’elle ne lui échappe pas»

Auteur : K. M. vendredi 25 avril 2014 22:03

Le Mouloudia, qui a une histoire avec l’épreuve populaire, a connu plusieurs techniciens qui ont offert à l’équipe des trophées, parmi eux Zouba, Kaoua, Bracci, Fabro, sans pour autant oublier Djamel Menad qui, même s’il a perdu sa finale, a tout de même eu le mérite de mener le MCA à arriver à ce stade de la compétition en s’offrant de grandes équipes aux précédents tours, à savoir le CSC et l’ESS. Chaque technicien garde des souvenirs des finales disputées, sa propre manière de préparer un tel événement et les mots justes qu’il a trouvés pour motiver ses joueurs et les pousser à donner le meilleur d’eux-mêmes. C’est ainsi que nous avons sollicité quelques-uns pour nous parler d’une finale qu’il ont dirigée, en se remémorant cet évènement grandiose.

Bracci : «J’ai demandé à Bouacida de fixer la coupe pendant l’hymne pour qu’elle ne lui échappe pas»

Appelé à la rescousse, il a succédé à Nourredine Saâdi, dans une saison où le MCA a connu trois entraîneurs, lorsqu’on sait ce c’est Robert Nouzaret qui a entamé la saison. Son compatriote François Bracci a eu le mérite de mener le Mouloudia à décrocher sa cinquième étoile et gagner cette coupe qui a fui l’équipe durant 23 années. Bracci était donc au rendez- vous avec l’histoire et nous l’avons sollicité pour nous parler de cette coupe. «Le jour de la finale, je ne l’oublierai pas de sitôt. La finale s’est jouée dans un stade plein à craquer, l’ambiance du 5-Juillet m’a rappelé celle du Maracana que j’ai connue avec l’équipe de France lorsque nous avons joué dans ce grand stade. Etant le capitaine de cette équipe du Mouloudia, j’ai demandé à Bouacida de ne pas quitter la Coupe d’Algérie des yeux et de la fixer pendant l’hymne national en lui disant : ‘‘Tu es le capitaine, cette coupe est à toi, tu dois la prendre, tu dois être le leader sur le terrain’’, c’est de cette manière que je l’ai motivé et je savais bien qu’il avait de l’impact sur ses coéquipiers», dira le technicien corse.
«J’ai tenu à ce que les joueurs gardent leurs habitudes !»
Quant à la préparation de la finale, l’ancien coach du MCA n’est pas du genre de technicien qui a pour habitude d’isoler ses joueurs et dira : «Personnellement, je suis toujours contre l’isolement d’un joueur, avant de préparer un rendez-vous. Il ne faut pas faire changer à un joueur ses habitudes, car de telles mesures ne peuvent que lui mettre plus de pression. Je me souviens qu’on était en mise au vert à l’hôtel Hilton et j’ai laissé un peu de liberté aux joueurs, mais la veille du match, je leur ai évité le contact avec les gens pour leur permettre de se concentrer sur leur match», a ajouté Bracci.
  «Il fallait aussi gérer Abdouni»
Parmi les faits qui ont marqué Bracci, c’est le portier du Mouloudia, Merouane Abdouni, qu’il fallait gérer. «Abdouni était le meilleur gardien en Algérie, mais qui était un joueur de caractère. Il fallait donc le gérer et essayer de le mettre dans les meilleures conditions. Ainsi, j’ai décidé de le laisser un peu libre, à regarder aussi la télé afin qu’il puisse jouir de toute son énergie. Le jour du match, j’ai eu raison d’agir ainsi, car Abdouni a réussi une excellente partie, avec une mémorable série de jongleries», a affirmé l’ancien coach du MCA.
 «Bouteflika m’a dit : “Vous êtes de chez nous”»
«Après avoir gagné la Coupe d’Algérie,  j’ai fièrement brandi le drapeau corse. Lorsque le président, M. Bouteflika m’a remis ma médaille, il m’a dit : «Vous êtes bien de chez nous.» Faisant allusion à mon geste. Personnellement, je le remercie du fond du cœur en lui exprimant le sentiment d’admiration que je porte pour l’Algérie», a conclu Bracci.
 

 

Zouba : «Je disais aux joueurs que c’était l’occasion d’entrer dans l’histoire»

En évoquant l’histoire du Mouloudia, on ne peut s’empêcher de parler de l’une des figures révolutionnaires et emblématiques du pays, en l’occurrence M. Abdelhamid Zouba, qui a offert au MCA un triplé historique. En parlant de la Coupe d’Algérie, nous l’avons sollicité pour nous parler du sacre de 1976 face au MOC. A ce sujet, il dira : «C’est l’une des plus belles années de l’histoire du Mouloudia et je me souviens qu’à l’occasion de cette finale et après une saison très fatigante, je disais aux joueurs qu’il fallait coûte que coûte gagner la finale pour entrer dans l’histoire, car ce n’est pas toujours qu’on a l’occasion de gagner un triplé et qu’il fallait bien remporter la Coupe d’Algérie. Les joueurs ont été à la hauteur et le challenge, comme je l’ai présenté, les a motivé à plus d’un titre.»
«Beaucoup d’isolement pénalise l’équipe, Bachta, Zenir et Betrouni détendaient l’atmosphère»  
Quant à la préparation psychologique de l’équipe à cette époque, Zouba, l’ancien coach du MCA, de l’EN et ancienne gloire de l’équipe du FLN nous dira : «Les joueurs étaient exemplaires et il y avait ce respect de l’entraîneur, car les responsables du club imposaient le respect. On n’avait pas donc pas besoin de faire le gendarme ou une préparation psychologique spécifique. Je ne voulais pas trop isoler les joueurs car trop d’isolement et de pression pénalise souvent contre l’équipe. On a observé donc une mise au vert à l’hôtel Ryad et il y avait Bachta, Zenir et Betrouni qui détendaient l’atmosphère en mettant de l’ambiance dans le groupe.»
«On était très fatigués à cause de la Coupe d’Afrique et on avait battu la JSK à l’ultime journée du championnat à Tizi»
«Pour ce qui est de la préparation de l’équipe pour cette finale, nous avons misé sur la récupération car on était très fatigués à cause de la Coupe d’Afrique et je me souviens qu’à cette époque, nous avons remporté le championnat en battant la JSK à l’ultime journée de la compétition en l’emportant à Tizi Ouzou même. Les deux équipes sont en finale de la coupe cette année et je souhaite qu’elles soient à la hauteur»,  a conclu Zouba.
 

 

 

Publié dans : mca Zouba bracci Fabro

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3912 21/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir