Ligue 1 & 2

MCA / Casoni essuie les premières critiques

«On n’a pas de tricheurs dans l’équipe»

Auteur : Kamel M. et T.che dimanche 01 octobre 2017 19:27

L’échec concédé vendredi dernier à Constantine était celui de trop pour le Mouloudia qui n’a récolté jusqu'à présent que quatre points sur les quatre rencontres disputées jusqu'à présent. Bien que les joueurs endossent la responsabilité de cet échec, en étant les principaux acteurs sur le terrain, il n’en demeure pas moins que Bernard Casoni a tout de même une part de responsabilité. Ce dernier a d’ailleurs essuyé les premières critiques, après la défaite concédée face au CSC où le MCA a fourni l’une de ses plus mauvaises prestations depuis l’entame de la saison, ne parvenant même pas à préserver au moins le visage affiché lors de la double confrontation en Coupe de la CAF.

Il est appelé à stabiliser son effectif
Dans l’entourage du club, et même si on se montre solidaires avec l’ancien Marseillais, on lui reproche certaines erreurs commises dans la gestion de l’effectif. En effet, Casoni, après deux rencontres livrées en championnat, a complétement remanié la composante de son équipe, à l’occasion du derby face au CRB. En procédant au changement de sept joueurs, le technicien français avait affirmé qu’il voulait donner sa chance à tout le monde et éviter que l’un de ses poulains soit lésé. Ce dernier a décidé ainsi de dégager son équipe type, à commencer par le match aller de Coupe de la CAF  disputé au stade du 5-Juillet face au Club Africain, misant sur les joueurs les plus en forme. Casoni a reconduit d’ailleurs le même onze rentrant à Radès et tout le monde croyait qu’il avait enfin trouvé son équipe type. Cependant et contre toute attente, le coach a surpris tout le monde à Constantine en faisant titulariser Bernabas qui n’a rien montré, Bendebka ainsi que Hachoud qui a évolué carrément en attaque. Trois changements qui n’ont rien apporté à l’équipe, notamment sur le plan offensif où ce compartiment reste le maillon faible de l’équipe. Ce remaniement au niveau de l’équipe a déplu aux Mouloudéens et Casoni est appelé à stabiliser son effectif pour que les mécanismes soient bien huilés.
Le choix à trois récupérateurs n’est pas la meilleure solution
Outre le fait d’effectuer à chaque fois des changements au niveau du onze rentrant, les Mouloudéens reprochent aussi à Casoni d’évoluer avec trois récupérateurs, car même si ce système permet une meilleure maîtrise du milieu de terrain, il n’en demeure pas moins que le fait d’évoluer en 4-3-3 à pointe basse n’offre pas de grosses opportunités offensives et demande de gros efforts physiques, notamment pour les deux attaquants excentrés.

Nekkache manque de soutien en attaque        
Il faut reconnaître que ce système de jeu prôné par Bernard  Casoni facilite le passage au 4-5-1, dès la perte de la balle et favorise la récupération. Toutefois et à la récupération de la balle, l’équipe se retrouve avec seul attaquant devant, puisque les deux attaquants excentrés reviennent pour défendre et c’est la raison pour laquelle Nekkache se retrouve esseulé et manque ainsi de soutien, d’où la rareté des occasions de scorer pour le Mouloudia.
Des correctifs s’imposent
De cela, on peut dire que des correctifs s’imposent, à commencer par le prochain match face à l’Olympique de Médéa, si l’équipe veut se montrer plus entreprenante. Il est vrai que l’équipe a affiché une certaine volonté et de détermination lors des deux confrontations africaines, mais cela demeure insuffisant, lorsqu’on sait que les joueurs ne peuvent à chaque fois refaire des matchs intenses, eux qui avaient avoué en fin de partie face au CSC avoir ressenti les jambes lourdes en seconde période, en raison de la grosse débauche d’énergie sur l’ensemble des deux rencontres africaines et ce, en l’espace d’une semaine, ce qui s’est répercuté sur la forme physique pour cette dernière confrontation du championnat.

 «On n’a pas de tricheurs dans l’équipe»

Hier après-midi elors de la reprise de l’entraînement qui a eu lieu à Aïn Benian, le coach du Mouloudia n’a pas manqué de rassurer ceux qui doutent de la sincérité de certains joueurs et dira : «Sachez que nous n’avons pas de tricheurs dans l’équipe et que les joueurs mouillent leurs maillots. Nous allons faire de notre mieux face à Médéa pour gagner.»

«Ceux qui le feront vont s’éliminer d’eux-mêmes»
Toujours dans le même sens Casoni dira : «Ceux qui trichent vont s’éliminer d’eux-mêmes, mais je suis persuadé que nous avons un groupe sincère et ce n’est pas une contreperformance qui va tout remettre en cause. On saura se racheter ce mardi.»

«J’appelle les supporters à soutenir leur équipe»
Sachant que c’est pour la première fois de la saison que le MCA évoluera à Bologhine en présence de son public, après avoir joué à huis clos face à l’ESS, le coach du MCA dira : «Je lance un appel aux supporters pour qu’ils soient présents en grand nombre et soutiennent leur équipe, car nous avons besoin d’eux.»

Publié dans : mca Casoni

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Opposés à Liverpool en 8e de finale de la LDC, Brahimi et le FC Porto vont-ils se qualifier pour les quarts ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3933 12/12/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir