Ligue 1 & 2

MCA - CABBA : Casoni menace : «J’arrêterai après le CABBA si…»

« Deux heures d’attente à l’hôtel plus la fatigue du voyage, la pelouse et les intempéries ont fait qu’on a perdu le Clasico »

Auteur : Tarek-Che dimanche 17 novembre 2019 10:48

Animant hier après-midi une conférence de presse au stade du 5-Juillet, Bernard Casoni semblait en avoir plein sur le cœur. Le technicien mouloudéen n’a pas hésité à évoquer la possibilité de démissionner face à cette situation de crise qui perdure depuis quelques mois : « Il y a des joueurs qui ont quatre mois de retard et nous cinq mois. Comme les joueurs, j’ai emprunté de l’argent, j’ai demandé des prêts. Quand on est confronté à ce type de souci, on ne pense plus au football. Il est évident que dans le cas où cette situation perdure, je préfère arrêter avec mon staff. Je ne vais pas faire grève, mais on trouvera la solution pour arrêter notre collaboration.»  

 « Les joueurs viennent souvent se plaindre car cinq mois sans être payés c’est long »
« Les joueurs viennent très souvent se plaindre parce qu’ils ont des échéances à payer. Je suis avec eux et je vis au quotidien cette situation de crise financière car cinq mois c’est énorme ».   

« Peut-être que ça arrange certaines personnes que le MCA soit en
difficulté »  
« Actuellement, je constate qu’on n’est pas du tout sur la même ligne de conduite. Il faut que tous les feux soient au vert. Dès lors que les feux rouges clignotent cela devient difficile pour être performant. Peut-être que ça arrange certaines personnes que le Mouloudia soit en difficulté. Mais nous, ça ne nous arrange pas. Il faut de la stabilité pour avancer et je ne sens pas cela ».  

« Il y a 15 jours, j’ai mis au parfum ma direction sur le fait de partir après la Coupe arabe »
« Je ne vous cache pas que j’ai mis au parfum les dirigeants du club il y a    quinze jours. Je leur ai dit clairement que je voulais partir avec mon staff après la Coupe arabe. On m’a dit, ça va venir, ça va venir. Mais pour l’instant, je n’ai rien vu venir. A un moment donné, on est obligé d’agir ».     

« Deux heures d’attente à l’hôtel plus la fatigue du voyage, la pelouse et les intempéries ont fait qu’on a perdu le Clasico »
« Trois jours avant la JSK, on avait un déplacement très difficile qui mettait les organismes à rude épreuve. Et lorsque j’ai parlé de la récupération, c’est la vérité, je ne suis pas en train de faire du chichi. Il y a eu la veille du match cette attente de deux heures avant d’obtenir les chambres d’hôtel et pas pour tout le monde. Mais je tiens à préciser que ce n’est pas la faute de la direction, c’était au niveau de l’établissement. Ce sont   des petits détails qui viennent s’ajouter aux intempéries et à l’état de la pelouse. Autrement dit, on n’était pas dans les meilleures conditions pour faire un match de football. On aurait pu gagner comme on aurait pu faire match nul. Mais cela ne change rien au fait qu’on n’était pas dans les meilleures conditions. Le 3 à 0 fait très mal mais on ne peut pas tirer indéfiniment sur la corde ».

« Cela fait trois semaines que j’ai posé le problème d’argent à la direction »
 « Psychologiquement sa pèse, on n’est pas des machines, il faut nourrir sa famille. Ça gamberge lorsqu’on n’est pas payé depuis quelque temps. Pour que tout aille bien, il faut que tout le monde marche dans le même sens en respectant la ligne directrice. Mais avant que la corde  casse, il faut prendre des décisions. J’ai posé le problème d’argent à la direction depuis trois semaines. Ils savent ce qui va se passer après le match contre  Bordj ».

« Le staff technique et les joueurs ne sont pas responsables de cette situation »
« On nous a demandé d’être très performants. Je pense qu’on l’est depuis le début de la saison. Le staff technique et les joueurs ne sont pas responsables de cette situation. Alors, nous, on ne peut pas continuer dans ces conditions ».

« On nous demande de gagner la Coupe arabe et le championnat mais les conditions ne sont pas réunies »
« On nous demande de gagner la Coupe arabe et le championnat. Pour gagner la Coupe arabe, il faut partir dans de bonnes conditions ce qui n’est pas le cas. Pour remporter le championnat, tout doit être réuni pour remporter le titre. Ce n’est pas le cas non plus. Je ne peux pas demander à des joueurs d’être à 100% alors qu’ils ne sont pas payés depuis belle lurette ».

« Si j’ai tous les moyens, à ce moment-là, j’assumerai mes responsabilités »
« Maintenant, si on me met tous les moyens, à ce moment-là, j’assumerai toutes mes responsabilités en cas d’échec à atteindre les objectifs assignés. Mais là, on ne peut assumer des choses qui ne dépendent pas de nous ».
   
« On a eu trois blessés et la JSK est venue aussi avec l’intention de cibler quelques joueurs »
« Lorsque j’ai tiré la sonnette d’alarme depuis deux mois, je savais de quoi je parlais. Ce n’était pas pour embêter les gens. J’ai eu trois joueurs blessés à cause de la pelouse. Et puis, la JSK est venue aussi avec l’intention de cibler quelques joueurs. Mais cela fait partie du jeu, ce n’est pas un problème. Et puis, on n’a pas dit non plus qu’on allait gagner tous les matchs ».   
 
« Cela fait mal de perdre, mais le CRB a aussi perdu avec des joueurs qui sont payés chaque mois »
« Ça fait mal de perdre un match surtout le Clasico. Mais ça peut arriver de perdre une rencontre. C’est arrivé au CRB avec des joueurs qui sont payés chaque mois et qui sont mis dans de bonnes conditions. Mais on est toujours leader du championnat. On n’est pas avant-dernier ou quatrième ou cinquième. On est sur la première marche du podium ».

« On ne fait aucun favoritisme et avec Frioui et Lamara, tout est clair »
«Il n’y a aucun souci, avec Frioui et Lamara tout est clair. On n’a de problème avec personne. La preuve, Malek et moi on a pris en individuel Belkheir et Lamara pour un travail spécifique. On ne fait aucun favoritisme, on aime tous nos joueurs et on veut qu’ils soient tous performants».
« Ceux qui attendent depuis deux mois, je compte sur eux pour gagner contre Bordj »  
« Il y a plusieurs blessés qui imposent des changements. C’est l’occasion pour ceux qui attendent depuis deux mois de jouer. Il faut qu’ils saisissent leur chance mais cela doit s’inscrire dans un collectif. Il ne faut pas que chaque joueur cherche à surjouer. On compte sur eux pour gagner contre  Bordj  ».   

« Que ce soit Rooney, Nekkache ou Frioui, aucun pour l’instant n’a pu s’imposer »
« Rooney a été bon en Irak mais contre la JSK, il a dû jouer dans des conditions difficiles. Il faut dire que pour l’instant aucun attaquant que ce soit Rooney, Frioui ou Nekkache ne s’est imposé. On verra lors du prochain match ».  
 
« Les fans doivent soutenir leur équipe dans ces moments difficiles car la pression négative ne servira à rien »
« Les supporters doivent soutenir leur équipe car il ne sert à rien de s’en prendre aux joueurs en mettant une pression négative. Cela n’arrange nullement les choses de s’attaquer aux joueurs. On a besoin d’eux et de leurs encouragements dans ces moments difficiles. Je comprends la colère des supporters qui étaient derrière leur équipe durant une heure et demie ».  
 
« Je comprends l’envie de partir de Bourdim mais la décision sera prise en décembre »
« Je comprends les envies d’ailleurs de Bourdim qui ne joue pas très souvent. Il veut changer d’air en quête de temps de jeu. On va se réunir pour décider de l’avenir de Bourdim au mois de décembre. On optera pour la solution qui aidera tout le monde ».    
 
« D’accord pour le renforcement du staff technique mais c’est nous qui validerons celui qui viendra »
« On est d’accord pour renforcer le staff technique. Ce ne sera pas maintenant à cause de la situation actuelle. Il aura pour charge d’encadrer les joueurs blessés. Il supervisera nos adversaires et les joueurs qu’on cible. Mais ce renforcement du staff doit se faire avec notre validation ».    
 
« Content de retrouver le banc car je serai plus près des joueurs »
« Après quatre matchs de suspension, je suis content de retrouver le banc de touche. On est plus près des joueurs même si on a une vision différente lorsqu’on observe un match de haut à partir des gradins ».  
 
«Je rassure les Chnaoua, on va tout faire pour gagner le match contre  Bordj»
 « On est des professionnels. Et je tiens à rassurer les Chnaoua qu’on va donner le maximum demain. Il n’y a aucun souci, on va tout faire pour gagner le match en faisant abstraction de cette situation. On sera sur le terrain à 100% pour gagner la partie. Vous savez, les joueurs ne sont pas des tricheurs. Ils donneront tout pour rendre le sourire aux fans », a conclu le coach mouloudéen qui en avait plein les bottes et ras la casquette lors de cette conférence de presse qui a fait le buzz ».  

Publié dans : mca CABBA Casoni

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Qui sera désigné meilleur joueur africain cette année ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4625 05/12/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir