Afrique

MCA 1 - ESS 2 : L’ESS prend sa revanche, et plonge le Mouloudia dans la crise

Le Mouloudia domine, l’ESS rate l’occasion de plier le match.

Auteur : Mohamel L. mercredi 29 août 2018 11:55

Stade : 5-Juillet-62
Affluence : moyenne
Arbitres : Bamlak Tessema, Samuel Atango, Kindie Mussie
Buts :  Azzi (5’) (CSC), Bouguelmouna (27’) (ESS) Derrardja (41’) (sp) (MCA)
Avertissements : Dieng (63’), Azzi (90’) Zeghba (40’), Sâad (41’), Guecha (73’), Ferhani (76’) (ESS)
MCA : Châal, Hachoud, Hachi, Mebarakou, Azzi, Dieng ( Chaibi 75’), Amada (Cherif El Ouazzani 80’),  Bourdim, (Arous 71’), Bendebka, Derrardja, Nekkache
Entraineur : Casoni
ESS : Zeghba, Ferhani, Redouani, Bedrane, Sâad, Rebai, Isla, Djahnit, Guecha (Sidhoum 73’), Djabou (Aiboud 57’), Bouguelmouna (Banouh 68’)
Entraineur : Taoussi

Le Mouloudia, qui avait son destin entre les mains pour réaliser une qualification historique, vient de se faire éliminer, sur son terrain, par une équipe de l’ESS qui n’a pas usurpé son succès. Grâce à une victoire amplement méritée, les Sétifiens  accompagneront le TP Mazembe au prochain tour de la plus prestigieuse des coupes africaines, plongeant ainsi le Doyen dans une crise profonde. Et pourtant, rien ne présageait ce scénario, puisque toutes les conditions étaient réunies pour que les coéquipiers de Hachoud prennent le dessus sur une équipe sétifienne qu’ils ont battue au match aller. Il aurait suffi au MCA   de gagner cette confrontation, puisque le TP Mazembe a joué le jeu en préservant l’éthique sportive. Malheureusement, le vieux club algérois est passé à côté du sujet, face à une équipe de l’ESS qui revient de loin, réussissant à prendre sa revanche et à se qualifier au détriment du Mouloudia où beaucoup de choses sont à revoir.
5’, Azzi marque contre son camp et offre l’avantage à l’ESS
Pour revenir aux débats de cette confrontation, ce sont les Sétifiens  qui ont clairement affiché leurs ambitions en se ruant vers l’attaque.  Dès la 5’ de jeu, ils obtiennent un coup franc excentré suite à une faute d’Azzi, et c’est Djahnit qui s’est chargé d’exécuter la sentence. En enveloppant sa balle d’une manière magistrale, Azzi, qui n’a pas pris l’élan nécessaire pour réussir son saut, dévie le cuir de la tête dans son propre but, offrant l’avantage à l’ESS.
12’, Bourdim a failli remettre les pendules à l’heure
Menés au score contre toute attente, les Mouloudéens n’ont pas tardé à réagir en essayant de porter le danger dans le camp adverse. Suite à une action bien menée par Bourdim, ce dernier décroche un puissant tir à l’approche de la surface de réparation, sa balle a été déviée par Bedrane et frôle le poteau gauche de Zeghba.
Un jeu décousu du Mouloudia, l’ESS prend les choses en main
Bien que les Mouloudéens aient tenté de revenir au score, ce sont les visiteurs qui ont pris les choses en main, et ils se sont montrés menaçants à plusieurs reprises, profitant ainsi de la maladresse des joueurs du MCA qui ont perdu plusieurs balles et dont le jeu était  décousu. Une situation qui a mis les Sétifiens en confiance, en se montrant bien en place.
27’, Bouguelmouna réussit le break par une seconde réalisation
Au moment où le MCA a essayé de refaire surface et de reprendre le monopole de la balle, les Sétifiens ont vu leurs efforts récompensés logiquement par une seconde réalisation. On jouait la 27’ lorsque Guecha lance Djabou dans le dos de la défense du MCA. Le petit lutin sétifien s’infiltre sur le flanc gauche, adresse un centre à ras de terre à destination de Bouguelmouna qui était libre de tout marquage. Ce dernier ne se fait pas prier pour ajouter une seconde réalisation, compliquant la tâche du MCA.
40’, Derrardja obtient un penalty et réduit la marque
Menée par deux buts à zéro, la bande à Casoni n’avait d’autre choix que de se ruer vers l’attaque et prendre des risques, afin de réduire la marque avant la mi-temps. Obtenant un coup franc à la 34’, Hachoud,   d’une puissante frappe, oblige Zeghba à étaler toute sa classe pour écarter le danger. Le capitaine du Mouloudia, à la 37’, tire à nouveau, mais Zeghba était toujours à la parade. Toutefois, le Mouloudia obtient un penalty trois minutes plus tard. Après avoir hérité d’une passe en profondeur de Bourdim, le portier sétifien le descend dans la surface de réparation. Le directeur de jeu n’a pas manqué de désigner le point de penalty. Le spécialiste maison, Derrardja, se charge de le transformer et réduit la marque, à cinq minutes de la pause.
Le Mouloudia domine, l’ESS rate l’occasion de plier le match
En seconde période de jeu, le coach du MCA opère un changement tactique et son équipe a eu le monopole de la balle face aux Sétifiens qui ont reculé d’un cran pour préserver leur acquis. Les Mouloudéens,  malgré leur jeu offensif, ne se sont pas créés des occasions de buts, à l’exception du tir de Derrardja qui a frôlé le poteau de Zeghba à la 60’. C’est plutôt les Sétifiens qui ont failli sceller le sort de la partie puisque Banouh tire mollement dans les bras de Châal à la 74’, alors que Djahnit,  après avoir hérité d’un bon centre d’Aiboud à la 78’,  s’est retrouvé seul face au portier du MCA et dans une position idéale de scorer, il reprend le cuir de la tête, mais sa trajectoire se termine dans les bras de Châal qui  était bien placé.
Bendebka rate l’égalisation
L’occasion la plus nette de cette seconde période de jeu était celle de Bendebka qui a raté devant les bois vide à la 88’, une situation qui résume l’incapacité du MCA à défier les Sétifiens. Après avoir ajouté cinq minutes de temps additionnel qui n’ont rien apporté, le directeur de jeu met fin aux débats par une élimination du MCA, laissant le soin aux Sétifiens d’accompagner le TP Mazembe aux quarts de finale. 

Publié dans : mca ess hachoud Azzi Mebarakou Chaâl Hachi Dieng

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour le match des Verts ce dimanche face à la Togo ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4266 16/11/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir