Coupe d'Algérie

MC Alger - OM Arzew, aujourd’hui à 15h (Huis-clos) : Depuis El Ouenza , le MCA n’a plus perdu face à un club amateur

Les éliminations face au HAC, Azzaba et l’IBKEK gravées dans l’esprit

Auteur : T. Che vendredi 25 novembre 2016 22:00

Même si le Mouloudia sort d’un échec démoralisant face au Chabab de Belouizdad, les Algérois ont cette occasion de renouer avec le succès en Dame coupe. Détenteur du titre, le MCA aura la chance de recevoir à Bologhine la modeste formation de l’OMA qui évolue en Ligue amateur Ouest. Bien que le club formateur de Bouguèche effectuera sa virée dans la capitale avec des idées plein la tête, il faut reconnaître que sur le papier cette affiche parraît très déséquilibrée. Seulement, souvent les clubs qui partent avec les faveurs des pronostics se font rattraper par la réalité du terrain. Et pour cause, plusieurs équipes données gagnantes avant même de croiser le fer, sont tombées de leur piédestal face à des adversaires d’un calibre très modeste. C’est aussi cela le charme de ce tournoi réputé capricieuse, d’où l’importance d’aborder ce type de rencontre avec un état d’esprit irréprochable. Alors que les Chnaoua sont convaincus que ce 32e de finale va être qu’un simple tour de chauffe, Kamel Mouassa n’a cessé de mettre en garde ses troupes contre cet optimisme béat qui pourrait envahir ses troupes. Un excés de confiance en est l’ennemi numéro un d’une équipe qui se retrouve devant un adversaire d’un niveau inférieur. Après avoir remporté la coupe lors de l’édition précédente face au Nasria, l’opération séduction doit se poursuivre pour les Algérois dans cette épreuve, qui lui a souvent réussi, avec cette obligation de s’imposer avec l’art et la manière, car personne n’a envie de replonger dans les doutes et les incertitudes. Et puis, qu’on le veuille ou pas, la rencontre d’aujourd’hui servira de tremplin pour préparer parfaitement le match de championnat contre le Rapid de Relizane qui pourrait permettre aux Mouloudéens de se saisir de cette place de dauphin tant convoitée. Il faudrait cependant se méfier de cette équipe d’Arzew qui évolue en division amateur Ouest qui aura à cœur de créer la grosse sensation du week-end en s’offrant le scalp du vieux club algérois.Vigilance et concentration ont été les maîtres mots de Kamel Mouassa qui a mis en garde ses joueurs contre toute déconcentration aux conséquences dramatiques. Bien que le groupe reste sur une série exceptionnelle de sept victoires de rang en coupe, il suffirait d’un grain de sable pour enrayer la machine qui commence à trouver son rythme de croisière. 
Et même si le Mouloudia a enregistré des fortunes diverses dans l’épreuve populaire, les Vert et Rouge ont rarement chuté prématurément. L’élimination contre la modeste équipe d’El Ouenza (inter régions ouest) le 21 février 2008, restera l’un des faits marquants de l’histoire du club. Double détenteur du trophée avec deux coupes à chaque fois face à l’USMA en 2006 et 2007, le Mouloudia avait le chemin tout tracé pour réussir la passe de trois, ce qui aurait été unique dans les annales du football national. Mais ce rêve se transformera en cauchemar lorsque le Doyen de Fayçal Badji allait se faire sortir en 16es  de finale par El Ouenza aux tirs au but. Badji avait ouvert la marque à la 10’ au stade Benabdelmalek avant que Tebib n’égalise à la 39’. Lors de la série fatidique, Moussa Coulibaly manquera son essai qui ira mourir sur la transversale, alors qu’il avait la qualification au bout du soulier. Nacim Bouchema ratera le huitième tir qui a permis à El Ouenza de créer l’une des plus grandes surprises de l’histoire de la coupe. Et avec le retour de Hadj Bouguèche, celui-ci est le dernier rescapé de cette journée cauchemardesque que les supporters ne veulent surtout pas revivre, même s’ils seront les grands absents, huis clos oblige. 
Les éliminations face au HAC, Azzaba et l’IBKEK gravées dans l’esprit
 Même si l’équipe de Bab El Oued s’est forgée une réputation de spécialiste de l’épreuve, il n’en demeure qu’elle a vécu des fortunes diverses. En 1995, le Doyen avait l’opportunité d’aller loin dans cette épreuve populaire, mais son chemin sera barré en quart de finale au stade du 20-Août par le HAC de Azzi et Benaïssi. Le score vierge avait sanctionné les débats avant que la série des tirs au but ne tourne en faveur de Hydra. Lors de l’édition suivante, en 1996, les Algérois devaient laver l’affront mais une nouvelle déception allait ruiner leur espoir. Cette frustration a pour nom Jil Azzaba qui allait s’imposer sur la plus petite des marges. La saison 1997-1998 sera aussi marquée par un autre revers du vieux club algérois. Le MCA alors drivait par Mohamed Henkouche, a connu une nouvelle fois les caprices de Dame coupe en se faisant éliminer dès le premier tour par la modeste équipe de l’IBKEK aux tirs au but, après que la rencontre s’est soldée sur un score de zéro partout.  

 

Publié dans : Bouguèche Henkouche Azzi et Benaïssi

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Opposés à Liverpool en 8e de finale de la LDC, Brahimi et le FC Porto vont-ils se qualifier pour les quarts ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3934 13/12/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir