Coupe d'Algérie

JSK - USMBA : Rahmouni : «La finale de 91 a été mal préparée certes, mais dire qu’il y a eu pied levé est une insulte aux joueurs»

«La finale perdue face à l’USMBA est le point noir dans ma carrière»

Auteur : Lyès Aouiche samedi 28 avril 2018 09:09

L’ancien international de la JSK et ex-coach du club, Mourad Rahmouni, a fait partie de l’effectif qui a joué la finale de 1991 face à l’USMBA. C’était lui-même qui avait raté le penalty, alors que la JSK était menée par deux buts à zéro. Dans cet entretien, Rahmouni, qui a gagné 10 titres avec la JSK, revient sur ce mauvais souvenir tout en apportant certaines précisions qu’il considère de taille. Entretien.

Malgré une saison très difficile, la JSK est en finale de la Coupe d’Algérie, quel est votre commentaire ?
Je vous assure que je suis très content pour la JSK d’atteindre la finale de la Coupe d’Algérie, après tout ce que le club a enduré cette saison. En fait, la crise dure depuis quelques années et à chaque fois, il évite le cauchemar de la relégation de justesse. A mon avis, la finale de cette saison est un bon signe pour l’avenir, je suis de tout cœur avec le club et je souhaite qu’il remportera le trophée et retrouver ses beaux jours.

Vous étiez à la barre technique en début de saison, qu’avez-vous à dire du parcours du club ?
Tout le monde sait comment on a été poussés à partir. Nous sommes revenus moi et Moussouni la saison passée pour sauver le club de la relégation et avant même le début de la nouvelle saison, on a préparé notre départ. C’était la manière qui ne nous a pas plu, sinon on avait accepté de partir sans faire de bruit.

Vous voulez rappeler l’épisode de Tunisie où la JSK s’est retrouvée avec deux coach en place, n’est-ce pas ?
Tout à fait, à la fin de la saison passée, si on nous avait clairement signifié qu’on ne voulait plus de nous, on aurait pris nos bagages sans faire le moindre bruit, mais malheureusement, on a préparé un scénario diabolique pour nous salir et salir notre image envers les supporters. On a ramené un coach étranger pendant qu’un staff technique est déjà en place, qui a même dirigé une première étape de la préparation à Tikjda.

Avez-vous suivi le parcours de la JSK depuis votre départ ?
Oui, avant tout la JSK est mon club de cœur et j’ai suivi comme tous les supporters le parcours de cette saison. Je salue le courage des joueurs qui ont su gérer des moments très difficiles, mais surtout je félicite les fans qui sont revenus en force au stade. Quand la JSK évolue dans un stade archicomble, il n’y pas de crainte sur le  club. Je suis très content pour ce retour et j’espère que la saison sera sauvée de fort belle manière, surtout s’ils arrivent à décrocher le trophée.

Le 1er mai, la JSK affrontera l’USMBA, une finale «Remake» de l’année 1991. Vous étiez dans l’équipe qui a perdu ce jour-là, quel souvenir gardez-vous ?
Honnêtement, la finale perdue face à l’USMBA est le point noir de toute ma carrière en tant que joueur. Je garde vraiment un mauvais souvenir néanmoins, je peux dire que nous avons mal préparé le match. Sportivement, je dis aussi que l’USMBA qui avait à l’époque une très bonne équipe, n’a pas démérité.

D’aucuns disent qu’il y a eu des paramètres extra-sportifs qui ont incité la JSK à s’incliner en finale, (2-0) quel est votre avis ?
La JSK s’est inclinée face à l’USMBA en finale il y a exactement 27 ans. Je veux dire que le match de la finale a été certes, mal préparé pour plusieurs raisons, notamment le départ du coach qui a entraîné avec lui une instabilité et une perturbation au sein de l’équipe. Mais dire qu’il y a eu pied levé comme je crois l’apprendre, ça c’est des calomnies et de graves accusations qui portent atteinte à l’image des anciens joueurs de l’époque.

Vous avez raté le penalty accordé à la JSK et on dit que vous n’étiez pas désigné pour tirer…
C’est du n’importe quoi, ce que les gens disent est totalement faux. J’étais toujours désigné premier tireur des penaltys et ce jour-là face à l’USMBA, on était menés au score par deux buts à zéro, j’avais la possibilité de réduire la marque, malheureusement la chance m’a trahie, même les grands joueurs du monde ratent des penaltys, qu’on cesse de salir l’histoire de la JSK et de ses joueurs.

Donc vous démentez toutes ces informations selon lesquelles les joueurs ont levé le pied…
Sincèrement, c’est grave de tenir de tels propos, à la JSK on ne connaît pas ce langage. Ce n’est que ces dernières saisons qu’on entend parler de matchs arrangés, jamais dans l’histoire du football national du moins à notre époque, on a entendu parlé d’un match arrangé. On a perdu en finale face à l’USMBA parce que on a mal préparé la finale et en face, il y a eu une très bonne équipe qui méritait en toute sportivité sa consécration.

Allez-vous assister mardi prochain à la finale ?
Malheureusement, je ne serai pas là pour me déplacer au stade et suivre cette finale. Je remercie le président Mellal qui a pensé aux anciens joueurs en nous invitant. Personnellement, il m’a téléphoné il y a quelques jours pour m’inviter à assister à la finale, mais je me suis excusé car j’ai un déplacement en début de semaine à l’étranger pour des soins. Je lui réitère à l’occasion mes remerciements d’avoir pensé à nous convier à ce rendez-vous sportif important pour la JSK.
Alors que le maintien est presque assuré, la JSK vise la coupe, comment voyez-vous ce match ?
La finale est un match à gagner et j’espère que la JSK remportera  la sixième coupe qui sera un signe du retour du club. Cela fait plusieurs années que la JSK souffre et joue pour le maintien. Il est grand temps que ça reparte sur des bases solides. J’espère que le 1er mai, la JSK annoncera un signal fort du retour à ses traditions et nous serons toujours derrière elle.

Un mot pour les supporters qui sont revenus en force ces derniers temps, pour apporter leur soutien au sauvetage de la JSK…
J’ai toujours dit que la force de la JSK est ses supporters. Vous avez tous vu la réaction des joueurs sur le terrain devant des gradins archicombles. Les fans de la JSK ont pris conscience du danger et sont une solution de sortie de crise. Ces derniers sont à féliciter et j’espère qu’ils seront très nombreux à faire le déplacement au stade du 5-Juillet pour contribuer à la consécration. Mardi prochain, je souhaite voir les Canaris monter sur la tribune et brandir la sixième coupe et l’offrir à toute la Kabylie qui a soif et qui a longtemps attendu le retour de son équipe fétiche.

 

Publié dans : JSK usmba Mellal Mourad Rahmouni

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que le carton rouge contre Ronaldo en Ligue des Champions face à Valence soit mérité ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4211 22/09/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir