Ligue 1 & 2

JSK : Salhi s’ouvre au Buteur : «Notre effectif est capable de réaliser une grande saison»

«Avec Dumas, la discipline est de rigueur»

Auteur : Adel Abdellaoui vendredi 07 septembre 2018 09:20

Ce n’est pas quelqu’un de bavard, il préfère plutôt s’exprimer sur le rectangle vert. Le portier Salhi n’est pas un attaquant dont on attend beaucoup de buts, il est ce dernier rempart qui a déjà permis à la JSK d’encaisser des buts en ce début de saison. Avec ses arrêts majestueux, sa lucidité et son sens de responsabilité, Salhi marque déjà ses débuts sous ses nouvelles couleurs. A la JSK, Salhi est persuadé qu’il va encore progresser surtout sous la houlette d’un staff technique compétent dirigé par Dumas. Profitant de la trêve qu’observe le championnat en raison du match Gambie-Algérie comptant pour les éliminatoires de la CAN, on a profité pour faire avec le portier Salhi le point sur les quatre premières journées de championnat, son avis sur le bilan provisoire et ce qu’il pense réellement de l’effectif cette saison entre autres. L’ancien gardien de but du CRB a aimablement accepté de répondre à toutes nos questions. Entretien.

C’est le troisième jour de préparation du prochain match du PAC, comment vous portez-vous ?
Je vous assure que je me trouve sur le point de rejoindre le stade pour la deuxième séance de la journée (entretien réalisé hier après-midi, ndlr). On a bien profité de deux jours de récupération cette semaine, et depuis mardi soir, nous avons entamé les préparatifs du match face au PAC. Je vous assure que l’ambiance est extraordinaire au sein du groupe.
Comment vous avez trouvé l’ambiance à la reprise du boulot ?
Je vous assure que l’ambiance était parfaite. Tous les joueurs ont récupérer après l’ASAM. Désormais, on met le paquet sur le rencontre face au PAC. Ramener un match nul de Batna est positif, même si je reconnais que nous étions proches de rentrer avec les trois points. Dans l’ensemble, tout se déroule bien aux entraînements, l’essentiel est de bien préparer le match du PAC avec l’objectif de le gagner.
Quel est votre analyse justement concernant le match nul face à l’ASAM ?
Je viens de vous le dire, le match nul est un résultat positif. On a manqué l’occasion de revenir avec une victoire, vu que nous étions supérieurs. Néanmoins, un point est mieux qu’une défaite, ça nous encouragera pour donner plus lors des prochaines rencontres. Améliorer notre position au classement reste notre objectif à court terme. On est pour l’instant invincibles, on tâchera de maintenir le rythme le plus longtemps possible.
Tout le monde reconnaît votre supériorité et la possibilité de revenir avec la victoire ?
Ceux qui ont suivi le match vous diront qu’on était effectivement dans notre match, on avait largement la possibilité de marquer des buts. C’est un match qu’on a bien entamé et su gérer jusqu’au coup de sifflet final. La chance nous a trahi, et ce n’est pas pour autant qu’on baissera les bras, nous avons devant nous d’autres occasions pour nous rattraper, à commencer par le match contre le PAC, et devant nos supporters.
Quel est votre avis sur le bilan de la JSK après quatre journées de championnat ?
Je veux dire que c’est un bon début de saison. On a gagné un match et trois matchs nuls. Pour l’instant, on n’a pas perdu et c’est l’essentiel. Deux matchs nuls en déplacement est une performance. Je regrette seulement les deux points perdus face à la JSS à Tizi. Globalement, c’est un bilan positif et motivant pour la suite.
Cela fait quelques années que la JSK rate son début de saison, pensez-vous que le fait de n’avoir pas perdu lors des premiers matchs vous motivera ?
C’est évident que cela nous encouragera pour les prochains matchs. On sait tous que la JSK a vécu des moments difficiles les années précédentes, ce qui s’est répercuté directement sur les résultats. Nous sommes tenus d’honorer les couleurs du club et rendre la joie à ses fans. La JSK mérite de jouer pour les titres, c’est une tradition.
Vous êtes à la JSK depuis trois mois, selon vous, l’effectif de cette saison peut-il réaliser un bon parcours ?
Je n’ai vraiment pas à me plaindre, depuis mon arrivée, je ne manque de rien et j’ai trouvé tous les moyens pour progresser. En parlant de l’effectif, les joueurs sont tous de bonnes familles, et aux entraînements vous remarquerez tout ce que je suis en train de vous dire, tout le monde se donne sans relâche et notre objectif est de réaliser le meilleur parcours possible. Le collectif est notre point fort, il existe une grande solidarité entre tous les joueurs et ça sera la clé de notre réussite.
Avez-vous senti un changement avec la nouvelle direction ?
Il y a un grand changement par rapport à ce qu’on a entendu ces dernières années. La nouvelle direction a mis tous les moyens pour cette saison, on  travaille dans d’excellentes conditions et dans une bonne organisation. Ces paramètres sont importants et nous offrent la possibilité de travailler sereinement. On redouble les efforts pour réussir dans notre mission le jour du match, et notre objectif va pour le retour des résultats, ce qui fera plaisir surtout à nos chers supporters.
Y-t-il une différence par rapport à votre ancien club, le CRB ?
J’ai beaucoup de considération pour mon ancienne équipe le CRB, je lui voue un énorme respect ainsi qu’à ses dirigeants. Avec le CRB, j’ai eu l’occasion de remporter le titre de la Coupe d’Algérie. Je suis actuellement à la JSK, je suis tenu d’honorer dignement mon contrat. Le dénominateur commun entre le CRB et la JSK, c’est qu’ils sont deux grands clubs, ma fierté est grande d’avoir défendu les couleurs du Chabab et actuellement celles de la JSK.
Au début de la saison, certaines personnes ont fait circulé des rumeurs concernant votre souhait de résilier votre contrat…
Tout ce qui a été dit à ce propos ne sont que purs mensonges, je n’ai jamais demandé à résilier mon contrat et partir au MCA, je n’ai d’ailleurs jamais accordé une importance à ça, pour preuve, je n’ai pas répondu. Je préfère plutôt répondre sur le terrain, pour que les choses soient plus claires encore, je n’ai jamais songé à quitter la JSK. Bien au contraire, je suis honoré de défendre ses couleurs. Ceux qui ont voulu salir ma réputation ont raté leur coup.
Et la méthode de travail de Franck Dumas vous arrange…
Avec Dumas, je peux vous assurer qu’on travaille très bien, c’est un coach connu, il accorde aussi une attention particulière à tout ce qui est lié à la discipline, il a mis tous les joueurs sur le même pied d’égalité, on ne sent jamais une différence. Nous souhaitons que cela dure, et les résultats positifs suivront sans aucun doute. On a un effectif jeunes et beaucoup de talents qui brillent de mille feux.
On vous sent vraiment optimiste de vivre de bons moments cette saison avec votre nouvelle équipe…
Toutes les conditions sont réunies pour réaliser un bon travail et de bons résultats aussi. La direction n’a pas lésiné sur les moyens, c’est à nous les joueurs de faire notre devoir sur le terrain et être à la hauteur des attentes des amoureux de ce prestigieux club.
En abordant la sélection nationale, cette fois, votre nom ne figure pas sur la liste des joueurs convoqués, quel effet vous a-t-il fait ?
Avant de répondre à votre question, je tiens d’abord à souhaiter la bienvenue au nouveau sélectionneur Djamel Belmadi. Je lui souhaite toute la réussite, notamment face à la Gambie. Pour ce qui est de ma non convocation, je vous assure que cela n’a pas influé négativement sur moi. Le sélectionneur a adressé une convocation aux joueurs qu’il a jugé meilleurs pour l’instant, et personnellement, je continuerai à travailler avec l’objectif de retrouver un jour les rangs de l’EN.
Belmadi fut un bon joueur, actuellement entraîneur de la sélection, faire partie de son groupe serait pour vous une bonne expérience, n’est-ce pas ?
Effectivement, avant d’embrasser une carrière d’entraîneur, Belmadi a déjà fait ses preuves en tant que joueur. Les résultats probants qu’il a réalisés dans le championnat qatari plaident pour lui et j’espère qu’il réussira avec l’EN.
Il y a eu le retour du duo Mbolhi et Dokha, quel est votre commentaire ?
Dokha et Mbolhi sont deux bons gardiens et méritent amplement leur convocation. Ils ont tous les deux des qualités et je leur souhaite la réussite. Nous serons tous derrière notre sélection et j’espère qu’ils vont gagner en Gambie et faire plaisir à tout le peuple.
Vous avez à peine 25 ans, revenir en sélection est parmi vos objectifs, n’est-ce pas ?
Sans aucun doute, je suis encore jeune et je ne vais pas abandonner cet objectif. Je joue dans un grand club qui s’appelle la JSK, je profite de ma présence dans ce club pour progresser et mériter ma place chez les Verts. Je veux aussi gagner des titres avec mon club, c’est le souhait cher de nos supporters.
Vous affronterez le PAC lors de la prochaine journée, quel est votre avis sur cette sortie ?
Toutes les rencontres sont difficiles, celle du PAC ne sera pas différente des quatre premières sorties, nous préparons ce match avec rigueur et l’objectif de remporter les trois points. Je pense que c’est une bonne occasion pour nous de se ressaisir et récupérer les points perdus.
La trêve est venue à point nommé pour corriger certaines lacunes…
C’est vrai, nous sommes en train d’apporter quelques réglages, une occasion pour nous de revoir aussi certaines choses qui n’ont pas bien marché. On fera tout pour éviter les erreurs constatées lors des premiers matchs, et on aura un seul mot d’ordre mardi prochain :  gagner ce match.

Publié dans : JSK Salhi

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que le carton rouge contre Ronaldo en Ligue des Champions face à Valence soit mérité ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4215 26/09/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir