Ligue 1 & 2

JSK : Saïb : «Si Sadmi n’y arrive pas, qu’il laisse sa place à Mellal»

«Je me demande pourquoi l’attaque ne marque pas, pourtant…»

Auteur : Saïd D. dimanche 29 octobre 2017 21:10

Décidemment, on ne parle que des problèmes que la JSK connaît depuis quelque temps. Alors que les supporters avaient respiré après la nomination de Sadmi à la tête de l’équipe, ces derniers, deux moins plus tard, n’ont pas hésité à demander son départ, lui qui n’a pas réussi à tenir sa promesse, celle de ramener les Italiens pour investir et injecter de l’argent. Le temps passe mais le projet avec la société Cavallo Rocco n’est qu’une mise en scène, selon les fans, qui sont plus que jamais inquiets pour leur équipe. Lors de notre précédente édition, nous avons rapporté les déclarations de Malik Azlef qui a fixé un ultimatum à Sadmi pour lui présenter les garanties de ce partenariat avec les Italiens avant de le pousser vers la porte de sortie. Hier, une autre personne, à savoir Moussa Saïb, que nous avons contacté, a lui aussi déclaré que «Sadmi devait trouver des solutions et s’il n’y arrive pas, il n’aura qu’à céder sa place pour une autre personne. A ce sujet, il dira : «Effectivement, je suis l’actualité de l’équipe et je sais que les problèmes persistent toujours. Je ne vise personne mais si Sadmi n’y arrive pas, il n’a qu’à céder sa place à une autre personne. Si Hannachi a été remplacé, c’est pour placer un président capable de ramener de l’argent et de régler ce gros problème financier. Mais jusqu’à présent, on n’a rien vu et cela risque d’aggraver encore les choses.»
«Même Hannachi est parti à temps»
D’après l’ancien joueur de l’AJ Auxerre, celui qui ne se sent pas capable de ramener de l’argent et de régler les problèmes, n’a rien à faire à la JSK. Autrement dit, même Hannachi a cédé sa place lorsqu’il se savait qu’il ne pouvait rien améliorer : «Je le redis, je n’ai aucun problème avec Sadmi mais à la JSK, on n’a besoin de quelqu’un qui ramène de l’argent pour régler les dettes qui s’accumulent. Hannachi, lorsqu’il était temps qu’il parte, il est parti. Cela explique qu’un changement a eu lieu par rapport aux problèmes. Et si ces derniers persistent, alors rebelote !»
«L’erreur de Hamid fut de ne pas prévoir un plan B en cas d’échec avec les Italiens»
Interrogé par nos soins sur le projet avec les Italiens, qui n’a jusqu’à présent, pas vu le jour, l’ancien milieu de terrain de l’Equipe nationale estime que l’erreur de Sadmi fut de ne pas prévoir un plan B en cas d’échec des négociations : «Si Sadmi a été élu président, c’est par rapport à son projet avec les Italiens. Mais son erreur fut de ne pas prévoir un plan B en cas d’échec des négociations. Aujourd’hui, il se retrouve dans l’embarras, car dans le cas où les Italiens ne viendront pas, il n’a pas autre chose à présenter. Voilà l’erreur !»
«Il devait ramener de l’argent avant de finaliser avec la société Cavallo Groupe»
Ce que reproche Saïb à Sadmi, c’est de ne pas ramener de l’argent avant même de finaliser avec la société italienne. D’ailleurs, c’est ce qu’il a déclaré dans les colonnes du Buteur : «Ce que je reproche à Sadmi, c’est le fait de ne pas ramener de l’argent avant même de finaliser avec les Italiens. S’il y a eu un changement, c’est par rapport à la crise financière qui frappe le club. Donc, le nouveau président devait régler ça en premier.»
«C’est anormal que les joueurs ne soient toujours pas régularisés»
Interrogé sur le fait que les joueurs n’aient encaissés qu’un seul salaire depuis très longtemps, Moussa Saïb estime que cela est anormal, puisqu’un groupe ne pourra jamais se donner à fond s’il n’est pas payé : «Sincèrement, c’est anormal de ne pas payer les joueurs depuis aussi longtemps. La direction devait régler ce problème en premier lieu. La crise persiste et cela influera négativement sur les résultats. On ne peut pas faire de promesse qu’on ne peut honorer. Il devrait y avoir une certaine confiance entre les joueurs et la direction.»
«S’il veut reprendre le club, Mellal doit d’abord présenter des garanties»
Pressenti pour remplacer Hamid Sadmi à la tête du directoire dans le cas où ce dernier sera à son tour, destitué, Chérif Mellal, un homme d’affaires résidant à l’étranger, avait émis le vœu d’investir de l’argent à la JSK. Et comme Saïb le connaît assez bien, nous lui avons posé la question et voilà sa réponse : «Oui, je connais Mellal, qui a déjà déclaré qu’il souhaite présider la JSK. Il aime cette équipe, mais s’il souhaite vraiment avancer, il doit d’abord présenter des garanties. On ne peut pas se tromper, il n’aura la présidence que s’il se sent capable d’apporter un plus.»
«La réaction des fans est légitime»
Quant à la réaction des fans, qui ont demandé à Sadmi de partir à l’issue du match nul enregistré à domicile face à l’US Biskra, l’ancien milieu de terrain du FC Valence dira : «Je trouve la réaction des supporters légitime. Ils sont inquiets pour leur équipe et ils demandent du concret. Pour eux, les problèmes sont toujours les mêmes et la situation est loin d’être réglée. Donc, ils sont passés à la vitesse supérieure pour secouer la direction avant qu’il ne soit trop tard.»
«L’absence de Benaldjia face à l’USB s’est faite ressentir»
Evoquant le match nul concédé à domicile face à l’US Biskra, Moussa Saïb a souligné dans un premier temps l’absence de Mehdi Benaldjia, qui a été suspendu pour contestation de décision : «L’absence de Benaldjia a coûté chère à la JSK puisqu’il est actuellement le seul joueur à pouvoir créer le danger, dribbler les joueurs et mettre des buts. Son retour face à l’ESS sera bénéfique.»
«Je me demande pourquoi l’attaque ne marque pas, pourtant…»
Avant de conclure, l’ancien coach de la JSK a aussi parlé du compartiment offensif qui, selon lui, avait bien débuté la saison avant de sombrer : «Je me demande pourquoi l’attaque ne marque pas, pourtant, en début de saison, elle était l’une des meilleures avec à la clé cinq buts en trois matchs. Je ne sais pas ce qui ne marche pas, mais ce problème doit être vite réglé.»

 

Publié dans : Saïb Sadmi Azlef Cavallo Rocco

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3909 18/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir