Ligue 1 & 2

JSK : Madjene nouveau président: « Aït Djoudi est l'homme qu'il.... »

« Si on n’avait pas eu l’amour pour le club et le devoir de le sauver, on ne se serait jamais engagés »

Auteur : L.A. vendredi 03 novembre 2017 22:34

Comme nous l’avions rapporté dans notre édition d’hier, la succession de Sadmi n’a pas tardé à se dessiner. Juste après son annonce officielle de quitter la présidence du club du désormais ex-président, une réunion extraordinaire a eu lieu jeudi dernier au siège du club et à l’issue de laquelle on a annoncé l’arrivée du trio Madjene-Zouaoui-Azzedine Aït Djoudi. Ces trois hommes arrivent avec un projet sportif mais surtout avec des moyens financiers pour régler la crise qui secoue le club. Selon des indiscrétions, l’annonce du nouveau directoire sera faite incessamment. Selon une source autorisée, c’est Lakhdar Madjene qui occupera le poste de président. C’est un industriel, gestionnaire de grandes entreprises installées à Tizi Ouzou, il compte mettre les moyens qu’il faut pour redresser la situation.
La deuxième réunion du directoire est imminente
Après une première réunion qui a eu lieu jeudi soir, on a appris qu’une deuxième réunion entre les membres du directoire est prévue aujourd’hui ou en début de  semaine pour formaliser les choses. Madjene et son équipe présenteront leur projet avant d’être installés officiellement.
Régulariser les joueurs d’abord, éponger les dettes du club se fera par étape
L’arrivée de Madjene, Zouaoui et Aït Djoudi intervient dans un contexte très difficile. La JSK vit une crise financière qui risque de se répercuter sur ses résultats en championnat. Les joueurs ne sont pas payés depuis plusieurs mois et le club risque beaucoup si la situation n’est pas réglée avant la fin du mois de décembre prochain. La nouvelle équipe dirigeante     est consciente du danger et compte y faire face. D’abord, il sera question de régulariser les joueurs puis d'éponger les dettes du club par étapes. Les dettes sont colossales, elles se sont accumulées depuis le mois de juillet dernier comme l’a souligné Madjene (lire entretien).
Aït Djoudi désignera le nouvel entraineur
L’autre dossier chaud qu’aura à gérer le directoire que présidera Madjene concerne la barre technique. Chay a décidé de se retirer par solidarité avec Hamid Sadmi, laissant l’équipe sans entraineur en chef à quelques jours d’un match important face à l’ESS. Aït Djoudi, qui revient en tant que directeur sportif, assistera le staff technique provisoire en attendant l’installation d’un nouvel entraineur. C’est lui-même qui étudiera toutes les offres avant de désigner celui qui convient.
L’ouverture du capital est inévitable, selon Madjene
L’ouverture du capital du club est l’opération qui revient à chaque fois. Les membres du directoire ont expliqué que cela nécessite du temps pour le faire mais elle demeure une préoccupation majeure pour permettre aux investisseurs et aux hommes d’affaires d’intégrer la direction. Toutefois, Madjene a annoncé que l’ouverture du capital se fera bientôt. Elle est inévitable car cela permettra à tous ceux qui ont les moyens financiers d’intégrer la JSK et apporteront leur précieuse contribution pour sauver le club.

« Si on n’avait pas eu l’amour pour le club et le devoir de le sauver, on ne se serait jamais engagés »
Lakhdar Madjene, l’industriel de la région, est désormais membre du directoire de la JSK. Il arrive avec deux autres hommes, Zouaoui et Aït Djoudi. Contacté par nos soins dans l’après-midi d’hier, il a confirmé son arrivée en compagnie de Saïd Zouaoui et Azzedine Aït Djoudi et annonce qu’il est déterminé à redorer le blason du club.

Une réunion s’est tenue, jeudi dernier, avec les membres du directoire de la JSK et à l’issue de laquelle vous êtes officiellement annoncé pour intégrer la nouvelle équipe dirigeante, le confirmez-vous ?
Effectivement, on a tenu une réunion avec les membres du directoire de la JSK et à l’issue des discussions, il a été décidé que moi, Zouaoui et Ait Djoudi intégrerons le directoire. Désormais, on pourra  apporter notre aide à la JSK qui est notre club le plus cher à tous. On tiendra encore une autre réunion incessamment pour formaliser notre arrivée à la JSK pour pouvoir commencer notre travail juste après de manière officielle.
Votre nom a été cité le mois de juillet dernier, qu’est-ce qui a retardé votre arrivée, selon vous ?
C’est vrai qu’on devait venir le 7 juillet dernier, par la suite il a fallu attendre jusqu’au 7 août, date de la tenue de l’AG à l’issue de laquelle un directoire a été désigné pour gérer les affaires courantes du club jusqu’au 7 du mois de septembre. Entretemps, les Italiens se sont manifestés pour investir à la JSK, une annonce qui n’a fait que des heureux. Nous-mêmes avions applaudi cette nouvelle. Ce projet n’a malheureusement pas été concrétisé, suite à quoi on s’est manifestés pour intégrer l’équipe dirigeante pour la simple raison qu’on ne peut pas rester les bras croisés devant cette situation.
On vous annonce pour le poste de nouveau président du directoire, quelle est votre réaction ?
Ecoutez, on doit d’abord formaliser notre arrivée au directoire, par la suite il sera question de désigner le président. Pour l’instant, l’étape la plus importante c’est d’intégrer le directoire, par la suite on désignera celui qui en sera à la tête. Aujourd’hui, comme vous le savez tous, la JSK traverse une période dangereuse, on est tous interpellés pour la sauver et je pense que chacun de son côté peut apporter une pierre à l’édifice pour régler la crise.
La JSK traverse une crise financière critique, comment comptez-vous gérer cette situation ?
Vous n’êtes pas sans savoir que les dettes du club sont colossales. Pis, elles se sont accumulées. C’est une situation très dangereuse pour notre club. Les dettes du club arrêtées au mois de juillet dernier ne sont pas celles d’aujourd’hui, elles se sont malheureusement multipliées. On fera dans les prochains jours une évaluation et on essayera de régler la crise par étapes. On procédera par étapes et par ordre de priorité jusqu’à rétablir l’équilibre financier au sein du club.
Un autre problème auquel vous serez confronté est celui du départ de l’entraineur en chef, le Français Jean-Yves Chay, comment  comptez-vous faire ?
On a avec nous Aït Djoudi qui n’est pas à présenter.  C’est l’homme qu’il faut pour gérer tout ce qui est lié au domaine technique. Aït Djoudi est un professionnel et connait bien la maison. Il  va gérer ce dossier comme il se doit. Dans un premier temps, il va assister le staff technique en place du moins pour préparer le prochain match, par la suite on pensera à l’installation d’un coach. La JSK aura très prochainement un nouvel entraineur.
Vous intégrez donc le nouveau directoire dans un contexte difficile, êtes-vous optimiste de voir la JSK retrouver sa vitesse de croisière ?
Je suis de nature optimiste et si on n’avait pas cet amour pour la JSK mais surtout ce devoir qui nous interpelle tous de la sauver de cette crise on ne se serait jamais présentés. Nous sommes convaincus qu’on a les moyens pour aider la JSK. Nous ne venons pas les mains vides, bien au contraire, on arrive avec un projet et nous avons les moyens de notre politique. Je ne serai pas seul, il y aura des hommes et des spécialistes avec nous. Je dis à tous ceux qui sont capables d’apporter un plus qu’ils sont les bienvenus. Tout le monde peut aider la JSK, pas seulement avec l’argent mais aussi avec leur propres connaissances et leur compétences.
Il y a aussi cette demande d’ouverture du capital du club qui revient à chaque fois ; quelle est votre réaction ?
L’ouverture du capital du club est inévitable. Le club doit ouvrir ses portes à tous ceux qui désirent apporter un plus. Cette opération ne peut pas se faire du jour au lendemain, ça nécessite du temps et l’urgence est de sauver la JSK de cette période   difficile et par la suite on procédera à l’ouverture du capital.
 

 

Publié dans : Azzedine Aït Djoudi Zouaoui Madjene

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3915 24/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir