Ligue 1 & 2

JSK : La réunion Directoire - Conseil de surveillance n’a pas eu lieu !

Zeghdoud : (président du Conseil de surveillance) «On tranchera sur l’avenir du directoire lors de l’AGEx du 7 janvier prochain» Meftah : «Que cache-t-il ce directoire pour fermer les portes du siège provisoire ?»

Auteur : L. A. dimanche 24 décembre 2017 07:58

La réunion entre les membres de l’actuel directoire de la JSK et les membres du Conseil de surveillance, qui devait se tenir, hier à 11h, au siège provisoire de la JSK (domicile de l’actuel président Madjène, ndlr) n’a pas eu lieu finalement, en raison de la fermeture du siège de l’intérieur. En effet, le secrétaire général Zitouni, qui était le premier arrivé sur place, n’a pu ouvrir les portes. A sa surprise, elles étaient fermées de l’intérieur et il n’y avait personne pour les ouvrir. Les deux membres du Conseil de surveillance Zeghdoud et Meftah, les seuls parmi les sept membres à se présenter à la réunion, étonnés de trouver le siège fermé, décident de convoquer une assemblée générale extraordinaire pour le 7 janvier prochain pour débattre de la situation actuelle du club et de l’avenir de l’actuel directoire, ont-ils expliqué.
Seuls deux membres du Conseil de surveillance étaient présents
Parmi les sept membres du Conseil de surveillance, seuls deux se sont présentés hier devant le siège provisoire du club, pour la tenue de la réunion avec l’actuel directoire. Il s’agit du président Mohamed Zeghdoud et de Hanine Meftah, en sa qualité de représentant du club sportif amateur. Les autres membres , en l’occurrence Yarichène, Azouaou, Chioukh, Rachid Kana et Azzedine Mellal, n’ont pas répondu à l’invitation, pour des raisons qu’on ignore. L’ex-membre du directoire Nassim Benabderahmane, qu’on annonce de retour au Conseil de surveillance lors de la prochaine AGEx, était présent.
Aït Djoudi a attendu une heure puis s’en est allé
L’entraîneur en chef Azzedine Aït Djoudi, en sa qualité de membre du directoire, s’est présenté à 11h devant le siège provisoire de la JSK, pour assister à la réunion. Ayant remarqué que le siège était fermé et que la réunion n’allait pas avoir lieu, il a rebroussé chemin, une heure plus tard. Aït Djoudi a rejoint directement le Centre supérieure d’hôtellerie à Aïn Benian où la JSK a réservé pour son stage qui a débuté hier après-midi.
Hannachi aussi était là !
A la surprise des présents, hier matin, devant le siège provisoire de la JSK, la présence de l’ancien président Mohand Cherif Hannachi, était remarquée. Ce dernier, qui a assisté dans la matinée à un hommage rendu au défunt ex-président du club et moudjahid Mansour Abtouche, au musée régional de M’douha, était de passage a-t-il expliqué devant le siège provisoire, comme il l’a souligné. Hannachi s’est entretenu avec les membres du directoire sur la situation actuelle que traverse la JSK.
Une AGEx est programmée pour le 7 janvier prochain
N’ayant pu tenir la réunion-bilan avec le directoire de la JSK, les deux membres du CS Zeghdoud et Meftah ont décidé de convoquer une assemblée générale extraordinaire pour le 7 janvier prochain, soit dans un délai réglementaire de quinze jours. Des convocations seront signées et envoyées à l’ensemble des membres du Conseil de surveillance. Le lieu de l’AGEx sera communiqué ultérieurement, selon Zeghdoud qui précise que l’ordre du jour portera sur l’évaluation de la situation de la JSK, le bilan de la gestion de l’actuel directoire et d’autres choses.
-------------------------

Zeghdoud : (président du Conseil de surveillance) «On tranchera sur l’avenir du directoire lors de l’AGEx du 7 janvier prochain»

Le président du Conseil de surveillance, Mohamed Zeghdoud, avec qui on s’est entretenu devant le siège provisoire de la JSK, s’est dit outré par la fermeture inexpliquée du siège alors qu’une réunion de travail devait se tenir avec les membres du directoire. Zeghdoud affirme qu’une réunion extraordinaire sera convoquée dans quinze jours, pour demander des explications au directoire et discuter de son avenir : «Ce n’est pas normal de trouver les portes du siège temporaire du club fermées. On a informé le directoire qu’une réunion de travail était prévue pour présenter le bilan de deux mois d’exercice et parler des démarches à entreprendre pour ne pas rater le mercato et préparer la phase retour. A notre surprise, le siège est fermé et personne n’est là, sauf Aït Djoudi. On convoquera dans un délai de quinze jours une assemblée générale extraordinaire pour trancher sur l’avenir du directoire.»
«Fermer les portes du siège provisoire est une honte»
A propos de la fermeture du siège provisoire de la JSK, Zeghdoud affirme : «C’est une honte de fermer de l’intérieur les portes du siège. Le secrétaire général n’a  pu y avoir accès. Nous sommes scandalisés car ce ne sont pas des pratiques. C’est gravissime et nous n’allons pas nous taire. Nous formons un Conseil de surveillance qui agit dans la légalité, on n’a pas mis les bâtons dans les roues à Madjène et son équipe, on veut juste avoir des informations sur leur gestion, ce qui est de notre droit.»
«La réunion avait pour ordre du jour la présentation des bilans. De quoi ont-ils donc peur ?»
Et d’ajouter : «Je tiens à préciser à l’opinion sportive et aux supporters en particulier que cette réunion a été programmée pour faire un bilan sur les deux mois d’exercice de l’actuel directoire. Souvenez-vous qu’à leur installation, il y a deux mois, plus exactement le 4 novembre dernier, ils ont présenté un projet et des garanties sur le plan financier pour le concrétiser. On veut avoir un bilan détaillé de toutes les opérations effectuées, des démarches entreprises pour le recrutement, entre autres. De quoi ont-ils peur pour fermer les portes du bureau du club ouvert provisoirement au domicile de Madjène, en attendant l’achèvement des travaux du siège officiel ?»
«Ce n’est pas en contractant des crédits bancaires que la situation va changer»
Par ailleurs, Zeghdoud s’est dit contre toute forme d’emprunt bancaire pour régulariser la situation financière du club. À ce propos, il a déclaré : «Quand Madjène est arrivé à la JSK, il a promis de prendre en charge le passif et l’actif des dettes de la JSK. Un engagement a été pris pour que tout ce qu’il dépense sera comptabilisé, une fois le capital ouvert ou augmenté, pour intégrer le Conseil d’administration. Je pense que ce n’est pas en contractant des crédits bancaires qu’il va régler les dettes du club. Pire, les dettes vont s’accumuler et personne ne pourra par la suite y faire face.»
-----------------------------

Meftah : «Que cache-t-il ce directoire pour fermer les portes du siège provisoire ?»

Membre du Conseil de surveillance et représentant du club sportif amateur (CSA), Hanine Meftah s’est exprimé sur la non tenue de la réunion prévue hier avec les membres du directoire en déclarant : «Nous trouvons anormal de fermer les portes du siège provisoire de la JSK. C’est une insulte et un mépris envers les membres du Conseil de surveillance. Pourtant hier après-midi, on a tenu une réunion de coordination avec Zouaoui pour préparer la réunion d’aujourd’hui et tout s’est bien passé. Aujourd’hui et à notre grand étonnement, les portes sont fermées de l’intérieur. Que cachent-ils les membres du directoire ? On ne laissera pas passer cet acte sous silence.»
«Si le directoire n’a pas les moyens de sa politique, qu’il fasse comme Sadmi !»
Et d’ajouter : “Comme ils n’ont pas répondu à notre invitation pour tenir avec nous une réunion de travail pour évaluer la situation du club, on provoquera dans 15 jours une assemblée générale extraordinaire pour discuter de l’avenir du club. Ni Madjène ni Zouaoui ne peuvent nous interdire de demander des comptes. La JSK n’est pas leur propriété. S’ils n’ont pas les moyens de faire face à la situation actuelle, qu’ils aient le courage de rendre le tablier, comme l’a fait l’ex-président du directoire Hamid Sadmi. Lui, au moins il a eu l’honnêteté de remettre les clés quand il a constaté qu’il n’avait pas l’argent pour faire face… »
«Les dettes s’accumulent, où sont les 20 milliards qu’ils avaient promis ?»
Pour conclure, Meftah a parlé de la situation financière du club. «La situation financière de la JSK s’est aggravée, les dettes s’accumulent. Sinon, comment expliquer que les joueurs n’ont reçu aucun centime, ils sont revenus de la banque bredouilles et aujourd’hui, on veut nous faire croire qu’ils vont régler la crise. Où sont les 20 milliards qu’ils ont promis de ramener dès le premier coup pour régulariser le passif et préparer l’avenir ? Ils croient que c’est en allant à la banque pour faire des crédits qu’ils vont gérer le club. Tout le monde pourra alors devenir président… »

 

Publié dans : JSK Zeghdoud Hanine Meftah

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Opposés à Liverpool en 8e de finale de la LDC, Brahimi et le FC Porto vont-ils se qualifier pour les quarts ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3973 22/01/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir