Ligue 1 & 2

JSK : Hammar et Benyoucef présentés hier

Hammar : «Six mois ou deux ans, peu importe la durée, l’essentiel que je donne satisfaction» Benyoucef : «Certains voulaient me placer ailleurs, j’ai écouté mes parents»

Auteur : S. D.-M.L. samedi 30 décembre 2017 21:01

Le recrutement s’accélère à la JSK. En moins de trois jours, deux joueurs ont rejoint d’une manière officielle le club phare du Djurdjura. Après la traditionnelle signature du contrat en présence des deux joueurs et des responsables kabyles, Hammar et Benyoucef ont été tous les deux présentés à la presse hier après-midi, au siège provisoire de la JSK. Les deux éléments ont répondu aimablement aux questions des journalistes présents dans la salle. Avec ce premier pas, les dirigeants kabyles devraient, dans la semaine, finaliser avec un attaquant qui a été ciblé en attendant la décision du défenseur Essaïd Belkalem, lequel a promis de rendre une réponse définitive la première semaine du mois de janvier prochain.
La cérémonie retardée de deux heures
Alors qu’elle devait avoir lieu à midi, la cérémonie de présentation des joueurs a été retardée. Elle a finalement commencé à 14h30 soit après l’arrivée des dirigeants et des deux nouvelles recrues.
Madjene, Zouaoui, Aït Djoudi et Doudane présents
Comme on s’y attendait, la présentation de Hammar et Benyoucef s’est déroulée au siège de la JSK. En effet, le président Madjene ainsi que Zouaoui, Aït Djoudi et Doudane étaient tous présents. Ils ont profité de l’occasion pour discuter énormément avec les deux joueurs afin de les mettre à l’aise avant qu’ils débutent le travail avec l’équipe, dans l’après-midi.
Les deux joueurs parlent couramment kabyle
Au moment où les journalistes commençaient à poser des questions, les nouvelles recrues, très à l’aise, ont commencé à répondre l’un après l’autre. Mais grosse fut notre surprise lorsque Hammar et Benyoucef répondaient en français et en… kabyle. D’ailleurs, la majorité des questions, par la suite, ont été posées en kabyle. Ce qui a facilité la tâche aux joueurs de répondre aisément.
Ils ont passé la visite médicale…
Avant qu’ils ne soient présentés, Hammar et Benyoucef ont été d’abord conduits au CHU de Tizi-Ouzou pour passer la visite médicale. Une fois réglé, ils ont rallié le siège du club pour être présentés aux médias d’une manière officielle.
…et seront présents face à la JSS
Malgré le fait qu’ils soient fraîchement enrôlés, Hammar et Benyoucef ont repris le travail avec leur nouvelle équipe hier soir, à l’occasion de la séance de reprise. Et d’après nos sources, les deux éléments seront tous les deux du voyage à Béchar, jeudi prochain, pour affronter la JSS. Et apparemment, Aït Djoudi pourrait compter sur eux d’entrée puisqu’un bon résultat permettrait à l’équipe de gagner en confiance et d’aborder la phase retour avec plus d’assurance.
 

Hammar : «Six mois ou deux ans, peu importe la durée, l’essentiel que je donne satisfaction»

C’est désormais officiel, Ziri Hammar est un joueur de la JSK pour les six prochains mois. Après de longues semaines de négociations avec les dirigeants de l’USMA, un accord a été vite trouvé entre les deux parties. Et grâce aux bonnes relations, les Algérois ont accepté de céder l’un de leurs meilleurs joueurs gratuitement jusqu’à la fin de saison. Alors que le contrat a été signé à Alger, jeudi dernier, c’est hier que le Franco-Algérien a été présenté à la presse. Très à l’aise devant les micros et les caméras, Hammar a surpris plus d’un, lui qui répondait aux questions des journalistes en français mais aussi en… kabyle. Dans un premier temps, le joueur a été interrogé sur la durée de son contrat et la possibilité de le voir rester encore plus longtemps à la JSK. Selon lui, le plus important actuellement serait de s’imposer et de donner satisfaction avant de penser à rester plus longtemps chez les Kabyles. «Tout d’abord, je tiens à dire que je suis heureux d’avoir rejoint la JSK. Sincèrement, six mois ou deux ans, peu importe. Actuellement, je dois d’abord faire mes preuves, gagner le respect des supporters avant de penser à rester plus longtemps. J’ai des défis à relever, je dois être à la hauteur.»
«La JSK est un grand club, le plus titré d’Algérie. C’est un honneur de porter son maillot»
Poursuivant son intervention et toujours dans le même contexte, Hammar s’est dit heureux de rejoindre le club le plus titré d’Algérie. «Sincèrement, un club comme la JSK ne se refuse pas. J’ai atterri dans la plus grande équipe la plus titrée d’Algérie. C’est un honneur pour moi de faire partie de ce groupe. Les négociations se sont déroulées dans les meilleures conditions et aujourd’hui, j’ai posé avec le maillot jaune.»
«Je suis Kabyle, j’ai rendu toute ma famille fière en optant pour la JSK»
Malgré le fait qu’il soit né en France, Hammar parle couramment kabyle. Il a d’ailleurs surpris plus d’un hier, lors de la conférence de presse. Originaire d’Ighil Ali, l’attaquant estime qu’en optant pour la JSK, il a rendu fier toute sa famille. «Je ne vous le cache pas, en tant que Kabyle, en optant pour la JSK j’ai rendu fière toute ma famille.»
«Je n’ai pas trop joué à l’USMA depuis ma blessure, avant je ne ratais aucun match»
Interrogé sur le fait qu’il ne jouait plus régulièrement à l’USMA, Hammar estime qu’il n’enchaînait plus les titularisations depuis qu’il a contracté une blessure mais qu’avant, il jouait pratiquement chaque semaine. «En début de saison, je faisais partie du groupe aligné chaque semaine. J’étais très régulier avec des belles prestations à la clé. Mais par la suite, j’ai contracté une blessure qui m’a freiné.»
«Je suis un compétiteur, je n’aime pas perdre»
Concernant ses objectifs, le nouvel attaquant de la JSK estime qu’il a accepté de rejoindre le club kabyle pour apporter un plus et faire la différence. «Je suis un compétiteur et un gagneur. Je n’aime pas perdre. J’espère pourvoir apporter le plus attendu de moi.»
«Face à la JSS je laisserai mes sentiments au vestiaire, il faut revenir avec les trois points»
Avant de conclure, Hammar ajoute : «Effectivement, mon premier match sera contre mon ancien club, la JSS. Je laisserai mes sentiments au vestiaire. On ira à Béchar pour chercher les trois points.»
 

Benyoucef : «Certains voulaient me placer ailleurs, j’ai écouté mes parents»

Présenté hier à la presse, le nouveau milieu de terrain kabyle, Lyès Benyoucef, a répondu aisément et sans détour aucun à toutes les questions des journalistes. D’emblée, il a rappelé les conditions et les circonstances qui ont marqué son arrivée cet hiver à la JSK alors qu’il avait été courtisé par de nombreuses formations de l’élite, le MCA entre autres : «J’ai opté pour la JSK par conviction. Je suis très heureux de rejoindre ce club où je veux vraiment m’épanouir. Même si dans ma tête, le choix était déjà fait, je ne vous cache pas que j’ai vécu une pression. Ma venue à la JSK, je la dois aussi à mes parents. Ils ont tout fait pour me convaincre. Certains voulaient me placer ailleurs, mais j’ai écouté les conseils de mes parents, qui aiment la JSK et veulent voir leur fils réussir dans ce club.»
«Aucun joueur ne peut refuser la JSK»
Sur le plan personnel, Benyoucef a aussi souligné que dès lors qu’il est originaire de la Kabylie, jouer à la JSK ne se refuse pas : «Je suis originaire de la Kabylie. Avant même de venir porter le maillot du club symbole de cette région, je suis toujours un fervent supporter de la JSK. En fait, c’est quelque part un rêve d’enfance qui se réalise et j’espère que ça sera un passage réussi pour moi. La JSK n’est plus un club à présenter, il a formé de grands joueurs et je ferai tout pour suivre leurs traces. Je me donnerai à fond pour ne pas décevoir.»
«Avant de signer, j’avais compris que les supporters me voulaient à la JSK»
Par ailleurs, Benyoucef a confié qu’en plus du souhait de ses parents qui ont pesé sur son choix, il y a aussi les supporters de la JSK qui ont insisté pour qu’il vienne à Tizi : « J’ai ressenti chez les supporters cette grande envie de me voir jouer à la JSK. Avant même de venir signer, les fans m’appelaient au téléphone pour me demander de ne pas signer ailleurs. J’ai de suite compris qu’ils voulaient me voir à la JSK et je tâcherais d’être à la hauteur de leurs aspirations.»  
«Je préfère prouver sur le terrain et pas ailleurs»
«Je ne suis pas le genre de joueur qui promet monts et merveilles aux supporters dans la presse. Je préfère leur donner rendez-vous sur le terrain et ça sera à eux d’en juger. C’est vrai qu’en venant à la JSK, les objectifs sont multiples et tout joueur ambitionne de réussir. Moi je ne voudrais pas me livrer dès aujourd’hui aux promesses, je donne RDV aux supporters dès ma première apparition sous le maillot jaune et vert.»
«Je suis prêt pour le match de la JS Saoura»
A la question de savoir s’il est prêt pour la compétition qui débutera dans moins d’une semaine, Benyoucef affirme : «Je n’accuse aucun retard. J’ai toujours entretenu ma forme et je peux vous dire que je suis prêt pour le match de la reprise du championnat face à la JS Saoura. Si le coach juge qu’il aura besoin de moi, je le rassure que je suis prêt pour cette rencontre. Je ferai de mon mieux pour réaliser une belle prestation pour mon premier match, ça me donnera des ailes pour la suite du parcours.»
«Nous ferons tout pour revenir de Béchar avec un bon résultat»
Après une qualification au prochain tour de la coupe face à l’ES Ben Aknoun, billet qualificatif composté jeudi soir au stade du 1er-Novembre 1954, les Canaris préparent le match de la JS Saoura prévu le week-end prochain, pour le compte de la 16e journée du championnat. Benyoucef sera incontestablement de la partie et à propos de ce déplacement il a déclaré : «C’est un match solide qui nous attend devant une solide équipe de la JSS. On va le préparer avec le maximum de sérieux possible et avec un seul objectif, celui de revenir de Béchar avec un bon résultat et faire plaisir à nos chers supporters.»
 

 

 

Publié dans : JSK Hammar - Benyoucef

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Qui du Bayern ou du Real Madrid va se qualifier pour la Finale de la Ligue des Champions ?

Qui de Liverpool ou de l'AS Rome va se qualifier pour la Finale de la Ligue des Champions ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4062 21/04/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir