Ligue 1 & 2

JSK/Chay : «Hannachi ? C’est la JSK de Sadmi qui ......»

Jean-Yves Chay : «Je viens à la JSK pour un projet sportif»

Auteur : Amine Lamri mercredi 11 octobre 2017 23:25

Le nouvel entraîneur de la JSK, le Français Jean-Yves Chay, est depuis hier soir à Oran pour prendre en main les commandes techniques de la formation kabyle qu’il a quittée, il y a de cela onze ans. L’ancien entraîneur des Canaris, que la direction a contacté juste après le départ du duo Rahmouni-Moussouni, n’a pas hésité à revenir au club où il a gardé de très bons souvenirs avec à la clé un titre de champion d’Algérie et une consécration à l’échelle continentale, en Coupe de la CAF. Le nouveau président Hamid Sadmi, qui était à l’époque de Chay à la JSK président de section football, n’a pas rencontré de difficulté pour convaincre le Français de revenir apporter toute son expérience et son vécu sur les terrains pour redresser la situation de la JSK en quête de son prestige perdu. Très sensible à la demande des Kabyles, Chay a accepté le challenge et se dit prêt à relever le défi. 
L’avion Lyon-Oran a atterri à 20h
L’avion qu’a pris le nouvel entraîneur de la JSK en provenance de Lyon a atterri à l’aéroport international d’Oran à vingt heures. Il y avait beaucoup de monde dans le hall de l’aéroport, notamment des fans et plusieurs proches de l’équipe qui ont fait le déplacement pour accueillir le nouvel entraîneur, une vieille connaissance qu’ils espèrent en lui la solution pour permettre à la JSK de se hisser au plus vite en haut du tableau. 
Les services de la PAF ont facilité toutes les procédures 
L’arrivée de l’entraîneur français Jean-Yves Chay à Oran a créé l’événement, hier soir, à l’aéroport international d’Oran. Les services de la PAF ont réservé eux aussi un traitement de faveur au nouvel entraîneur des Lions du Djurdjura puisque même les formalités douanières ont été effectuées en quelques minutes seulement C’est ce qui a d’ailleurs permis au nouveau coach de se présenter devant la presse rapidement, avant de rejoindre l’hôtel où la direction de son ancien club lui a réservé. 
Le président Sadmi à l’accueil
En présence d’une foule nombreuse, supporters et proches de la formation kabyle, le nouvel entraîneur de la JSK, Jean-Yves Chay, a été reçu par le président Hamid Sadmi qui a tenu à être présent à l’arrivée de l’ancien driver de la JSK pour lui souhaiter un bon retour en Algérie qu’il a quittée il y a quelques années avec un pincement au cœur. Chay a toujours affirmé à ses proches qu’il a passé de bons moments en Kabylie, surtout qu’après la JSK, il avait fait un passage aussi à Béjaïa pour coacher la JSMB. Chay n’avait d’ailleurs jamais caché la possibilité de revenir en Kabylie. 
Chay a accordé une conférence de presse à l’aéroport 
Avant de rejoindre l’hôtel à Oran où il a passé la nuit d’hier soir, Chay a aimablement accepté de répondre aux questions des journalistes qui ont couvert son arrivée à Oran. Le technicien français n’a pas caché sa joie de retrouver l’Algérie où il a exercé, plus particulièrement le club kabyle et les dirigeants avec lesquels il n’a jamais rompu le contact. 
Il ralliera Bel- Abbès cet après-midi et suivra le match de la tribune
Cet après-midi, Chay ralliera en compagnie des dirigeants de la JSK la ville de Bel-Abbès qui abritera le match USMBA- JSK, pour le compte de la 6e journée. Chay suivra ce match en tant que superviseur et ce n’est qu’après la signature de son contrat qu’il débutera officiellement ses fonctions. Une source bien informée nous a confié que la signature de son contrat n’est qu’une formalité et que la direction et le coach ont tout réglé. Les Kabyles espèrent accomplir toutes les démarches administratives pour obtenir la licence du coach le plus tôt possible, pour lui permettre de d’être sur le banc dès la prochaine sortie face à l’USMH prévue mardi prochain à Tizi Ouzou.

----------------------------

Jean-Yves Chay : «Je viens à la JSK pour un projet sportif»
Comme il fallait s’y attendre, le nouvel entraîneur de la JS Kabylie, Jean-Yves Chay, a débarqué hier à Oran. Il était 20h lorsque l’appareil que le transportait a atterri sur le tarmac de l’aéroport international Ahmed-Ben Bella en provenance de Lyon. Le président Hamid Sadmi était à son accueil accompagné de quelques proches de la JSK résidant à Oran. Malgré la fatigue du voyage, le coach français a accepté de lâcher quelques mots aux gens de la presse qui étaient sur place : «Je viens à la JSK sur demande de Hamid Sadmi avec lequel j’entretiens de bons rapports. La  JSK est aussi un club que je connais bien pour avoir passé quelques années à la tête de l’encadrement technique de l’équipe. Aujourd’hui, je viens pour un projet sportif qu’on définira après», a affirmé à son arrivée le nouveau coach de la JSK .
«Je serai présent en superviseur face à Bel-Abbès»
Il est clair que le technicien français va se contenter de superviser l’équipe qui défiera aujourd’hui l’USM Bel-Abbès, dans le cadre de la sixième journée du championnat de Ligue 1 Mobilis. «Ce match sera l’occasion pour moi de voir de plus près la JSK à l’œuvre. Je me ferai une première idée sur cette équipe avant d’entamer le travail», enchaîne-t-il. 
«Je rends hommage à mes prédécesseurs»
Le coach a tenu aussi à rendre hommage à ses prédécesseurs Mourad Rahmouni et Fawzi Moussouni. «Je rends hommage à ceux qui étaient avant moi pour le travail accompli et qui ont géré l’équipe jusqu’à cette journée du championnat», annonce encore Chay.
«Beaucoup de choses ont changé par rapport à 2006»
A la question de savoir s’il a l’ambition de faire comme en 2006 lorsqu’il est pratiquement venu dans les mêmes conditions, avant de gagner le titre à la fin de l’exercice, Chay n’a pas voulu aller en besogne directement : «Oui, c’est un peu dans les mêmes conditions que je reprends la JSK, mais je dois encore voir l’équipe, avant de parler d’un quelconque objectif», s’est-il contenté de nous dire avec le sourire. 
«Ceux qui me critiquent auront un jour mon âge» 
Critiqué pour son âge avancé par certains anciens joueurs, le technicien en question n’a pas voulu trop répondre à la question. «Ceux qui parlent de mon âge, ils l’auront un jour», dira texto le coach français. 
«Hannachi ? C’est la JSK de Sadmi qui m’intéresse»
Ayant travaillé avec Hannachi à deux reprises, le coach a été également répondu à une question liée au départ de l’ancien président de la JSK, Moh Chérif Hannachi. «Je préfère parler de la JSK de Hamid Sadmi», dira tout court Jean-Yves Chay, avant de quitter l’aérogare d’Es Sénia accompagné par le président de la JSK.

 

Publié dans : hannachi rahmouni Sadmi Moussouni Chay

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous qu’il faut laisser du temps à Lucas Alcaraz à la tête de la barre technique de l’EN ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3878 18/10/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir