Nostalgie

Hocine Gasmi découvert par le MCA, tête d’or à la JSK

Un nom est lié au Mouloudia d’Alger et à la JS Kabylie. Il a porté les couleurs des deux clubs avant de rendre l’âme sur un terrain de football, choquant ainsi toute la population algérienne un certain 21 mai 2000.

Auteur : Hamza Rahmouni lundi 28 avril 2014 01:08

 Les supporters des deux clubs l’ont sans doute reconnu, il s’agit de Hocine Gasmi, où la tête d’or comme le surnommaient les spécialistes d’alors. A l’occasion de la finale de la 50e édition de la Coupe d’Algérie entre le Mouloudia et la JSK, nous avons tenu de rendre un vivement hommage à ce joueur, décédé sur les terrains de football, à cause de la négligence des dirigeants de l’époque. Aujourd’hui, personne n’en parle de lui, bien qu’il avait beaucoup donné au Mouloudia et fait aussi les beaux jours de la JSK en quelques mois seulement, avant de s’éteindre. Gasmi est parti sur la pointe des pieds, mais il a laissé tout de même un vide au début des années 2000.

Un pur produit de l’USMH

Enfant du quartier Eucalyptus, dans la banlieue sud-est d’Alger, Hocine Gasmi commença ainsi à pratiquer le football dans son quartier, avant de rejoindre les jeunes catégories de l’USM El-Harrach. Dans son fief, il a appris les pratiques du football pour en devenir plus tard un joueur professionnel. Selon certains témoignages, il était sérieux à l’USMH et travaillait d’arrache-pied pour apprendre et progresser.

Une virée à Mécheria… puis repéré par le Mouloudia

Hocine Gasmi va tenter une expérience à CRB El Mécheria. Le jeune attaquant à peine 21 ans va essayer de s’imposer dans une division inférieure, mais il était très suivi par les grosses cylindrées, comme le Mouloudia ou l’USMA. Pour ce jeune, il était difficile de s’imposer dans un effectif d’El Harrach composé d’attaquants stars, avec les Khaled Lounici, Azzedine Fekid et le jeune Hocine Azizane et surtout que cette équipe jouait toujours le haut du tableau. Hocine Gasmi a réussi ainsi à s’imposer au CRB El-Mécheria, avant d’être repéré par les dirigeants du Doyen. Sur le coup, il est recruté au Mouloudia. Il venait, en effet, de réussir son pari.  

Avec l’engouement de la coupe du 1er novembre, pas de chance

La première saison de Gasmi avec le Mouloudia fut 97/98. Drivé par Abdelouhaba Zenir, l’ancien capitaine emblématique du club, ce Mouloudia commencera bien la saison en remportant un trophée honorifique par un 1er novembre 97 au stade du 5-Juillet devant une affluence record. La pression pesait fort sur le club qui cherchait à renouer avec les sacres. Abdelouhab Zenir a déclaré qu’il lui était impossible de l’aligner : «Il y avait une pression terrible. C’était impossible de faire confiance aux jeunes, comme Gasmi par exemple. Je garde de ce jeune un très bon souvenir. C’était un bosseur.» 

Une première incorporation timide à Blida

Au fur et à mesure, la pression augmentait sur le Mouloudia. Les mauvais résultats se suivent et Zenir est soumis à une pression terrible de la part des supporters. Il décida ainsi de jeter l’éponge, en cédant sa place à Mohamed Henkouche et Ali Bencheikh. Ces derniers tenaient à révolutionner leur équipe, en donnant la chance aux jeunes. Ainsi, un jeudi 26 février 1998, Hocine Gasmi fera sa première apparition avec les seniors du Mouloudia d’Alger, face à l’USM Blida, au stade les Frères-Brakni de Blida. Les Vert et Rouge avaient réussi à revenir avec un nul précieux. Quant à la prestation de Gasmi, elle n’a pas été si fameuse. Le joueur avait montré une certaine timidité. Malgré ça, Henkouche continuait à lui faire confiance, en l’alignant en cours de jeu pour gagner en maturité.

21 mai 1998, il marque ses débuts en D1

Il aura fallu attendre jeudi 21 mai 1998 pour assister au premier but de Hocine Gasmi en première division, au stade du 5-Juillet face à l’USM Blida. Zenir, revenu au club pour seconder Henkouche après le départ de Bencheikh, nous a raconté : «Je me souviens qu’avant ce match, on avait décidé d’aligner Gasmi car il fallait marquer. On avait décidé d’injecter du sang neuf dans le club. J’avais dit à Gasmi qu’il n’avait pas d’arguments à formuler s’il ne marque pas. Je lui avais mis de la pression et cela a apporté ses fruits.» Hocine Gasmi a réussi à sauver le Mouloudia avant que la fédération ne décide d’annuler la relégation, en inscrivant un joli doublé face à l’USMB.

Un but face à l’USMA le met en évidence

Pour la saison d’après, Hocine Gasmi s’est imposé en tant que joueur décisif. Le 9 novembre 1998, le Mouloudia jouait l’USMA au 5-Juillet. Mené au score, le duo Bacha-Biskri décide d’incorporer le jeune Gasmi. Après une égalisation de Rafik Saïfi, Hamid Rahmouni a réussi à passer toute la défense usmiste en s’envolant sur le flanc gauche avant de servir Gasmi, qui marqua le second but du Mouloudia à la 74’. C’est ce but-là qui a révélé Hocine Gasmi. Depuis ce match, il a commencé à avoir sa chance régulièrement. Malgré une rude concurrence et une attaque du Mouloudia qui crachait le feu, Gasmi retrouva les filets lors de la phase retour au stade Mohamed-Reggaz de Boufarik, en inscrivant un joli doublé.

Dernier but avec les vert et rouge le 24 mai 1999

Avec la grave blessure qu’il a contractée au stade Ahmed-Zabana d’Oran, Ameur Benali avait laissé ce jour-là, en coupe face au MC Saïda, son équipe amoindrie. Le Mouloudia a réussi ainsi à passer en quart de finale grâce à Hocine Gasmi, suite à son joli doublé. Son dernier but sous les couleurs des Vert et Rouge remontait au 24 mai 1999, lors du dernier match de championnat face à l’ES Mostaganem. Gasmi avait, en effet, réussi à marquer le troisième but de son équipe, dans une ambiance de folie au stade olympique. 

N’ayant pas cru ses yeux après sa libération, il versa des larmes

Après le titre de champion d’Algérie remporté haut la main par le Mouloudia d’Alger, Cheikh Kermali décide d’opérer un grand nettoyage. Il avait surpris tout le monde en décidant de libérer Hocine Gasmi. Même ce dernier n’en a pas cru ses yeux, tellement qu’il avait fait une bonne saison avec le Doyen. Très touché et peiné, le joueur avait versé des larmes, selon les joueurs.  

Destination la JSK !

Sur le coup, c’est le président de la JSK, Mohand-Chérif Hannachi, qui sauta sur l’occasion. Ainsi, il fait signer Hocine Gasmi. Après le départ de Mourad Aït Tahar vers l’USM Blida et Farid Ghazi vers l’ESTAC de Troyes, la JSK n’avait pas d’attaquant. Hannachi a misé sur cet attaquant prometteur et finalement, il ne s’était pas trempé.

Premier match et premier but à Sétif

Malgré la préparation mouvementée du club, Hocine Gasmi en a profité pour se remettre de niveau. Ainsi, il tenait à prouver que Hannachi ne s’était pas trempé sur son compte. Dès la première journée de championnat de la saison 99/00, il a su marquer son emprunte en inscrivant l’unique but de la JSK à Sétif, face à l’ESS, d’une superbe tête. 

Un doublé historique pour répondre à Kermali, déjà limogé

Hocine Gasmi ne digère pas sa libération du Mouloudia et estime qu’il a été victime d’une injustice. L’attaquant kabyle attendait le Mouloudia à pied ferme et au cours de la dernière journée de la phase aller, Hocine Gasmi mena la JSK vers le succès en battant son ancienne équipe, avec son doublé. C’était sa façon pour lui de répondre à Kermali, déjà limogé du Mouloudia, de la plus belle des manières. Ce but en appela d’autres. Hocine Gasmi s’illustre tout au long de la saison par ses buts décisifs et importants, tous de la tête. Il est devenu la tête d’or, rivalisant même avec le spécialiste du championnat, Ishak Ali Moussa, attaquant du CRB.

Baptême du feu en Coupe d’Afrique réussi

En rejoignant la JSK, ce joueur avait aussi opté pour le challenge sportif. La Coupe de la CAF était intéressante pour le joueur et a réussi à marquer son emprunte au cours de son premier match. Face au TP Mazembé, Gasmi fut un élément important dans l’écrasante victoire de la JSK (5-0), au stade du 1er-Novembre, en inscrivant même un but ce jour-là. Mais son compteur buts à l’échelle internationale s’en est arrêté là, puisqu’au match retour, il avait déjà rendu l’âme.

Un but face à Annaba puis une chute mortelle

Hocine Gasmi marqua son dernier but avant de rendre l’âme, le jeudi 18 mai au stade du 1er-Novembre de Tizi- Ouzou. Face à l’USM Annaba, d’une superbe tête, il a marqué un joli but, mais sur le feu de l’action, en duel avec Mourad Slatni, Gasmi chute sur le terrain. Cela lui a provoqué une hémorragie au niveau du crâne. De l’hôpital de Tizi-Ouzou, le joueur a été transféré vers l’hôpital Aït Idir d’Alger, avant d’être envoyé à Paris, précisément à l’hôpital Salpetrière. Malgré tous les efforts consentis pour le sauver, Hocine Gasmi a rendu l’âme un certains 21 mai 2000 à Paris, laissant derrière lui un grand vide. Ce décès tragique n’a laissé personne indifférent. C’est une foule incroyable qui accompagna la tête d’or à sa dernière demeure. Un moment émouvant que tous les sportifs et les passionnés de la balle ronde n’oublieront pas de sitôt.

La première coupe de la CAF de la JSK lui a été dédiée

A la JSK, on n’a pas oublié le passage de Hocine Gasmi. Joueurs, dirigeants et supporters étaient décidés d’une façon unanime à lui dédier cette Coupe de la CAF. Mounir Dob, qui avait pris le numéro 9 du joueur, après sa venue, raconte cette époque : «Le décès de Hocine Gasmi nous a tous touchés. Moi personnellement, j’étais très peiné car je le connaissais bien. Il était coéquipier de mon frère Fodhil au Mouloudia. Lorsque j’ai rejoint la JSK, j’avais porté le numéro 9 qui revenait au défunt. J’étais d’ailleurs le premier à le faire depuis son décès. Ce numéro m’avait porté chance lors de mon premier match face à l’ES Sahel où j’avais réussi à marquer l’unique but de la partie. Par la suite, on était tous décidés à lui dédier cette coupe. Dieu merci, nous avions pu le faire.» La tête d’or ou Hocine Gasmi sera sans doute présente dans les esprits des supporters des deux camps à l’occasion de cette finale.

 

 

 

 

 

Publié dans : mca JSK hocine gasmi

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3914 23/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir