Equipe d'Algérie

Hanni affiche ses regrets : «Il y avait de la place pour jouer l’Europa League»

«C’est grâce à Nantes que j’en suis là aujourd’hui»

07/12/2017 MCA 2 - USMH 0
Auteur : S. F. mercredi 06 décembre 2017 21:44

En dépit d’une belle victoire avant-hier soir sur la pelouse du Celtic Glasgow (0-1), pour le compte de la sixième et dernière journée de la phase des poules de la Ligue des champions, la formation d’Anderlecht a terminé dernière de son groupe, derrière respectivement, le Paris Saint-Germain, le Bayern Munich et le club écossais. De ce fait, le club belge dit adieu à toutes les compétitions européennes, cette saison, puisque c’est bien le Celtic qui sera reversé en Europa League, étant donné que celui-ci dispose d’une meilleure différence de buts particulière. A l’issue de la partie, Sofiane Hanni n’a pas caché ses regrets : «Il y avait de la place pour s’emparer de cette troisième place et jouer l’Europa League. On a montré un autre niveau que lors des précédentes confrontations, même si le dernier match contre le Bayern, c’était pas mal aussi. On peut avoir des regrets».

«On a gagné pour l’honneur»
L’international algérien admet qu’Anderlecht a gagné ce match pour l’honneur et pour l’image du club à l’échelle européenne.  «Aujourd’hui, si on marque ce but dans les premières minutes, on ne sait pas comment ça peut se terminer. Ce n’est pas ce soir qu’on perd notre ticket pour l’Europa League, c’était lors des matches précédents, a-t-il expliqué. On est quand même contents de finir sur une victoire, pour l’honneur, pour la fierté et pour l’image du club.»

«Je me suis amusé dans ce rôle de faux neuf»
Et d’enchainer :
«Oui, je me suis amusé, surtout en position de faux neuf. C’était vraiment plaisant de jouer sur une belle pelouse et dans une atmosphère pareille. Cela donne envie. Tout le monde était dans son match. Cela rend la tâche plus facile. Si c’est possible d’appliquer ce système dans le championnat belge ? Je ne sais pas… Peut-être, mais il faut que tous les joueurs soient au top. Là, on peut évoluer dans différents systèmes. Il faut essayer de maintenir ce niveau».

«C’est grâce à Nantes que j’en suis là aujourd’hui»
Et dans une interview accordée au journal français, Ouest-France, l’international algérien est revenu sur sa formation quand il était au FC Nantes : «Non, je suis fier de mon parcours. A Nantes, j’étais quand même déçu parce que je ne voulais pas juste passer par le centre de formation sans réussir là-bas en pro. Après, en tant que compétiteur, on est toujours revanchard. Mais aujourd’hui, je suis très fier de dire que j’ai été formé par Nantes. C’est grâce à eux que j’en suis là aujourd’hui. Ce qu’il me reste de Nantes ? Le plaisir de jouer au foot, le jeu à la nantaise, ce qu’on nous a appris quand on était jeune. La passion du foot… J’ai vraiment kiffé mes années de formation.»

«Les attentats qui ont frappé Bruxelles m’ont inquiété car je n’habite pas loin»
Sur la vie à Bruxelles, Sofiane Hanni a déclaré : «Les Belges ne sont pas pesants. Ils peuvent te demander une photo, mais, après, ils te laissent tranquilles. Je compare cette ville à Paris, en plus petit. On a beaucoup parlé de Molenbeek. Déjà, c’est un grand quartier. Il y a des coins chics et d’autres plus problématiques. Je n’habite pas si loin. Ma femme et ma mère font parfois leurs courses là-bas. À partir du moment où tu retrouves la planque des terroristes dans ce quartier, tu généralises. J’étais plus inquiet par rapport aux attentats car ce n’était pas loin de chez nous. À l’aéroport, ç’aurait pu être un jour où j’allais en sélection. Le métro, ma femme le prend quand elle veut se balader. C’est plus ça qui m’a inquiété que l’étiquette donnée à Molenbeek».
 

 

Publié dans : bayern munich. Celtic Glasgow sofiane hanni

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3932 11/12/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir