Nostalgie

Finale du championnat 1999: MCA 1- JSK 0 (après prolongations)

Hannachi : «C’est Djaballah qui a offert le titre au Mouloudia» Kermali : «C’est le titre qui me manquait»

Auteur : Hamza Rahmouni jeudi 01 mai 2014 13:27

Le Mouloudia met fin à 20 ans de disette

Stade : Ahmed-Zabana (Oran)

Affluence : record

Arbitres : Djaballah, Herraz, Djezzar

But : Rahmouni (118’) (MCA)

Avertissements : Derriche (40’), Dob (50’) (MCA), Driouèche (16’), Belkaïd (47’) (JSK).

MCA : Hamened, Slatni, Aïd (Benhamlat 80’), Khennouf, Lazizi, Derriche (Ouahid 72’), Dob, Saïfi, Meraga, Doudène (Benali 94’), Rahmouni.

Entraîneurs : Kermali, Biskri et Kadri

JSK : Bougherara, Nazef, Benhamlat, Driouèche, Zafour, Selmoune, Belkaïd, Boubrit, Ghazi, Meddane (Rahmouni 115’), Aït Tahar (Saïb 75’).

Entraîneurs : Mouassa, Aït Mouloud et Benarab

---------------------

Le Mouloudia d’Alger a dû attendre le dimanche 30 mai 1999 pour mettre un terme à une vingtaine d’années de disette. Le dernier titre de champion des Vert et Rouge a été remporté en 1979. Dans une finale pleine d’ambiance et d’intensité, le MC Alger a réussi à prendre le dessus sur la JS Kabylie dans une rencontre qui s’est déroulée au stade Ahmed-Zabana d’Oran. Le match était très serré. Les deux équipes ont prôné une stratégie de prudence. Le Mouloudia a évolué avec cinq défenseurs, Slatni, Aïd, Meraga, Khennouf et Lazizi. Idem pour la JSK qui a aligné cinq défenseurs, Nazef, Benhamlat, Driouèche, Zafour et Selmoune. En première mi-temps, on signale deux occasions nettes seulement, celle de Hakim Medane à la 35’, qui a bien botté un coup franc. Hamid Rahmouni a failli lui aussi ouvrir le score par une belle tête à la 41’. En deuxième période, le match fut équilibré entre les deux équipes. Chacune ne voulait pas encaisser de but. Les deux mi-temps de prolongation ont été en faveur du Mouloudia. Les Algérois ont pu gérer ce temps grâce à une fraîcheur physique. Saïfi en a raté deux buts tout faits. Il aura fallu attendre la 118’ pour voir le Mouloudia d’Alger ouvrir le score. Sur un tir de Brahim Ouahid, Liamine Bougherara, gardien de la JSK, commet une faute grave en relâchant la balle. Abdelhamid Rahmouni, le buteur-maison du Mouloudia d’Alger, ouvre le score, sans la moindre difficulté. Après ce but, les Kabyles ont perdu leur football. Le Mouloudia aurait même pu ajouter un second, si ce n’était l’excès de précipitation. Le Mouloudia a ainsi remporté son sixième titre de champion d’Algérie.

----------------------------  

Polémique autour de la domiciliation du match

Une grosse polémique a entouré cette finale tant attendue entre les deux clubs. En effet, la Fédération algérienne de football avait proposé le stade olympique pour abriter cette finale. Il était clair qu’une telle affiche draine la grande foule et pour cela, seul le stade du 5-Juillet pouvait contenir toute cette marée. Finalement, le président de la JSK, Mohand Chérif Hannachi, a refusé catégoriquement cette option. Pour lui, il était hors de question de jouer au stade olympique, étant donné que c’était le lieu de domiciliation du Mouloudia. Les Kabyles ont par la suite proposé le stade du 19-Mai-56 de Annaba, alors que les Mouloudéens celui d’Oran, Ahmed-Zabana. Un tirage au sort a eu lieu au siège de la FAF et c’est le Mouloudia qui a remporté cette première bataille. Le match a eu lieu au stade Ahmed-Zabana d’Oran.

 

Mecheri et Khezrouni présents au stade

Deux anciens joueurs du Mouloudia d’Alger ont marqué ce jour-là leur présence au stade Ahmed-Zabana d’Oran. Il s’agit de Mecheri Bachir, l’ex-attaquant du club, qui portait les couleurs du MC Oran, en 1999. Le deuxième, c’est Mohamed Khezrouni. Le Blidéen, qui a porté les couleurs du Doyen, était de tout cœur avec ses anciens coéquipiers, tout comme Mecheri.

Les supporters du MCO, NAHD, USMH et l’USMA ont soutenu le Mouloudia

Les supporters du Mouloudia d’Alger n’étaient pas seul dans les gradins du stade Ahmed-Zabana d’Oran. Les inconditionnels des Vert et Rouge, même en étant très nombreux, étaient accompagnés de ceux de l’USM Alger, de l’USM El-Harrach, du MC Oran et du NA Hussein Dey qui ont soutenu le Doyen au cours de cette finale historique.

Ceux de l’ASMO avec la JSK

Par contre, les supporters de l’ASM Oran ont soutenu la JS Kabylie. Contrairement aux fans du rival historique, le MCO, les Asémistes ont soutenu les Kabyles compte tenu des excellentes relations des deux galeries.  

Hannachi : «C’est Djaballah qui a offert le titre au Mouloudia»

Le président de la JSK, Mohand Chérif Hannachi, n’a pas hésité un seul instant à tirer à boulets rouges sur l’arbitre de la rencontre, M. Djaballah Touati. Selon lui, c’était la cause de la défaite de son équipe face au Mouloudia. Il avait déclaré ceci à la finale de la partie : «On a perdu à cause de l’arbitre. Il nous a privés d’un penalty limpide. Ghazi Farid a été fauché à l’intérieur de la surface de réparation. C’est M. Djaballah qui nous a fait perdre. Je comprends maintenant pourquoi il a été désigné à la dernière minute. Ajoutez à cela, il est originaire de Mostaganem, là où le Mouloudia s’était préparé. Certes, on a perdu le match après une faute de notre gardien de but, Liamine Bougherara, mais c’est l’arbitre qui a offert le trophée.» Tout comme aujourd’hui, Hannachi ne ménage pas les arbitres. En 1999, et après cette finale perdue, il a critiqué l’arbitre de M. Djaballah.

Nuit blanche à Alger

Au coup du sifflet final de l’arbitre M. Djaballah, c’était l’exposition de joie à Alger et notamment dans les fiefs du Mouloudia d’Alger, à Bab El Oued et à la Casbah. C’était une nuit blanche à Alger et la capitale n’a pas dormi. Les Mouloudéens ont ainsi défilé tout au long de la soirée jusqu’à l’aube.

-------------------------

Il l’a déclaré après le match

Djouad : «On va remporter la Ligue des champions»

Le président du Mouloudia d’Alger de l’époque, Mohamed Djouad, était l’homme le plus heureux de la planète. Il a réussi à conduire le club vers son premier sacre en championnat, après vingt ans de disette. A la fin du match, il a accordé un entretien à nos confrères arabophones d’El Heddaf et dans lequel il a annoncé la couleur : «Je suis content après ce sacre qui est venu après vingt ans de disette. J’ai travaillé dans la sérénité loin de la pression des gens, des opportunistes que je considère comme des ennemis du club. Je vais travailler encore pour que le Mouloudia redevienne comme avant, c'est-à-dire une machine à titres. Le Mouloudia est fait pour le haut du tableau, pour les consécrations. Désormais, on va jouer la Ligue des champions africaine et on  fera tout pour remporter ce trophée. On est un grand club et il faut renouer avec les sacres internationaux. On a les moyens de rivaliser avec tous les clubs d’Afrique. On recrutera deux ou trois joueurs internationaux pour prendre part à la Ligue des champions africaine et à la Coupe arabe.» Cette déclaration a été faite juste après le match, mais finalement, le Mouloudia a été éliminé au premier tour par les Sénégalais de Jeanne d’Arc sur le score lourd de (5-1), à Dakar.

-----------------------

Saïb présent pour soutenir la JSK

Moussa Saïb était présent au stade Ahmed-Zabana d’Oran pour encourager son équipe qui jouait le titre face au Mouloudia. A l’époque, Moussa Saïb portait les couleurs des Spurs de Tottenham et se trouvait en Algérie pour préparer le match des Verts contre la Tunisie, pour le compte des éliminatoires de la CAN-2000. Moussa avait critiqué le système de la compétition mis en place par la FAF : «Je dénonce ce système d’organiser une finale. Ce n’est pas normal que les efforts de toute une saison partent en l’air après un match.»

Le prix du ticket avait atteint les 1000 dinars à l’époque

Pour la finale d’aujourd’hui, le prix des billets a flambé au marché noir jusqu’à 1500 ou 2000 dinars. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que quinze ans auparavant, soit lors de la finale de 1999 à Zabana, le prix du billet avait atteint les 1000 dinars, soit dix fois le prix réel du ticket. Avec l’engouement qui entourait cette finale, notamment du côté du Mouloudia, plusieurs supporters ont acheté ce ticket à ce prix.

----------------------

Il a déclaré après le match :

Kermali : «C’est le titre qui me manquait»

Après le match, le défunt Abdelhamid Kermali était en larme. L’entraîneur du Mouloudia d’Alger venait, en effet, de remporter le seul titre qui manquait à son palmarès. En larmes, il a déclaré : «Je suis content d’avoir offert ce titre aux supporters qui attendaient beaucoup de ce match. Dieu merci, j’ai réussi aussi à remporter l’unique titre qui me manquait. Ce titre est venu grâce aux efforts des joueurs et de tout le staff.»

 

Publié dans : mca JSK hannachi djouad kermali

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Opposés à Liverpool en 8e de finale de la LDC, Brahimi et le FC Porto vont-ils se qualifier pour les quarts ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3933 12/12/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir