Equipe d'Algérie

Feghouli «La FAF doit s’expliquer sur les critères de sélection»

«Je n’ai pas eu de discussion avec Madjer»

Auteur : Hamza R. jeudi 21 décembre 2017 09:34

L’affaire des critères de sélection qui avait été évoquée par la FAF lors de la réunion du Bureau fédéral en novembre dernier ne cesse de faire couler de l’encre. Beaucoup d’anciens joueurs se sont ainsi exprimés, mais aucun des joueurs actuels n’a évoqué la question. Ainsi, seul Sofiane Feghouli en premier en a parlé, dans une interview accordée au site français, foot mercato. Le milieu offensif de Galatasaray estime, en effet, que la FAF doit s’exprimer sur le sujet pour expliquer les choses et surtout mettre fin à la grosse polémique : «J’étais à l’écoute comme tout le monde, mais je dis dire que ça m’a surpris. Sincèrement, je pensais que c’était une blague. Par la suite, je me suis dit qu’il fallait discuter avec les personnes et dialoguer parce que c’est important d’avoir une explication surtout que beaucoup de gens n’ont pas compris. Ça a choqué plein de personnes. Il faut discuter avec les gens qui sont en place, à eux de s’exprimer notamment dans les médias pour se faire comprendre car ça peut créer un malaise avec les joueurs binationaux et diviser», a t-il déclaré.  

«Je n’ai jamais eu de problème ni avec Belkalem, ni Halliche, ni Slimani»
Sofiane ajoute qu’il n’a jamais eu de problème avec les joueurs locaux en sélection et qu’il n’est pas possible de faire la différence entre un joueur local et un binational : «Depuis que je suis en Equipe nationale, je n’ai jamais eu de problème avec qui que ce soit. Vous pouvez demander à Rafik Halliche, Essaid Belkalem ou Islam Slimani. On n’a jamais fait de différences. Après, on peut avoir des affinités, mais on n’a jamais fait de différences entre le joueur local et binational.» L’ancien milieu offensif du FC Valence enchaîne aussi : «Il faut faire attention car ces décisions pourraient être mal interprétées. Il faut bien expliquer les choses pour calmer les esprits car cette façon d’agir a été mal perçue.»

«Je n’ai pas eu de discussion avec Madjer»
Quant à la nomination de Rabah Madjer, Sofiane Feghouli n’a rien dit. Il n’a pas aussi commenté sa mise à l’écart de la sélection nationale lors du stage du mois de novembre dernier et les deux matchs disputés respectivement face à la sélection du Nigeria et de la République centrafricaine. Le joueur s’est contenté de dire qu’il n’a pas eu le moindre entretien avec Rabah Madjer, depuis son installation à la tête des Verts : «Non, je n’ai pas eu de discussion avec lui. J’ai appris que la Fédération avait nommé Madjer, mais je n’ai pas échangé avec lui.»

«C’est frustrant de ne pas jouer la Coupe du monde 2018 !»
Comme tous les joueurs de l’EN, notamment ceux qui ont pris part à la précédente phase finale de la Coupe du monde, Sofiane Feghouli se dit frustré de rater cette Coupe du monde 2018. Il a déclaré à ce propos : «Il y a quatre ans, c’étaient des moments extraordinaires, magiques. On l’a dit des millions de fois. Ce qu’on a fait, ça restera certainement unique dans le football algérien. Malheureusement, on ne va pas participer à cette Coupe du monde 2018. C’est très frustrant. C’est dommage car je voulais vraiment rendre heureux notre peuple. J’ai toujours eu cette motivation et cette perception des choses, à savoir que quand je porte le maillot de l’Algérie, c’est pour le peuple que je le fais. Je suis très déçu de ne pas avoir pu donner autant de bonheur ou plus de bonheur qu’en 2014. Il y a des échecs, ça fait partie du sport. Il faut se relever et aller de l’avant, maintenant qu’on n’est pas qualifiés.»

«Les changements d’entraîneurs nous ont été fatals»
Concernant la baisse de niveau et des résultats des Verts, Feghouli estime que l’instabilité à la tête de la barre technique a joué un mauvais tour à l’EN. Il pense aussi que les joueurs n’ont pas été bons. : «Je pense qu’il y a beaucoup de choses qui font que l’équipe d’Algérie ne se soit pas qualifiée pour le Mondial. Sportivement, il y a eu des joueurs qui n’étaient pas au top. Il y a eu aussi beaucoup de changements d’entraîneurs (trois ont été nommés en moins d’un an, suite au départ de Christian Gourcuff, ndlr). À un moment donné, on a manqué d’humilité et de caractère. Il faut savoir se remettre en question. Il y a eu des échecs par le passé. Il y en aura encore. Il faut se reconstruire là-dessus et aller de l’avant.»

«Nous avons réalisé de bons résultats avec du cœur et de la rage»
Et pour clore son intervention, Feghouli dira : «Je pense que dans l’histoire de l’Equipe nationale d’Algérie, lors de ses grands matches, des grandes victoires, elle a joué avec du cœur et de la rage. Comme vous l’avez dit, il faut revenir aux fondamentaux. Il faut revenir à un jeu simple, direct et se battre. C’est comme ça qu’on caractérise le joueur algérien. C’est un battant et c’est quelqu’un qui n’a pas peur. Il faut surtout avoir de l’humilité, c’est comme ça que l’Algérie se relèvera.»

Publié dans : Rafik Halliche Rabah Madjer Sofiane Feghouli.

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Opposés à Liverpool en 8e de finale de la LDC, Brahimi et le FC Porto vont-ils se qualifier pour les quarts ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3975 24/01/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir