Ligue 1 & 2

ESS : La direction réclame les points de Biskra

L’Entente n’était pas obligée de formuler des réserves avant le match.

Auteur : Akram F. dimanche 04 février 2018 09:18

Une affaire, pour le moins inattendue, vient d’être déposée sur les bureaux de la Ligue par la direction de l’Entente de Sétif qui réclame les points perdus contre l’US Biskra. Et pour cause, le club des Ziban aurait fait jouer un élément non qualifié contre l’Entente. Il a pour nom Omar Mebarki qui ne devait pas jouer ce match, non parce qu’il était suspendu, mais parce qu’il n’était pas qualifié. L’affaire remonte au mercato lorsque le concerné était en conflit avec la direction de son club en raison de plusieurs salaires non payés. Mebarki avait déposé une plainte au niveau de la CRL, réclamant ses arriérés et sa lettre de libération. La Commission des recours et des litiges, après étude de son dossier, a fini par lui donner gain de cause le 11 janvier en lui signifiant qu’il était libre de tout engagement et qu’il peut aller signer là où il veut. Elle somme en parallèle la direction de l’US Biskra de lui payer quatre mois de salaires en l’informant de cette décision le 14 février. En même temps, la Ligue a pris le soin d’enlever le nom de Mebarki de l’effectif de l’US Biskra sur son site officiel, car pour la LFP, il ne fait plus partie de l’effectif de Biskra. Et à partir de là, Mebarki n’est plus qualifier pour jouer dans son club.
Mebarki devait signaler un autre contrat pour être de nouveau qualifié
Entre-temps, les dirigeants biskris ont appelé Mebarki pour essayer de trouver une solution à l’amiable et c’est ce qui a été fait et le joueur a réintégré le groupe comme si de rien n’était. Alors que pour qu’il soit qualifié de nouveau dans son club, il lui fallait un nouveau contrat, mais cela n’a pas été fait, car les responsables de l’USB, et même le joueur, ignoraient sans doute les lois. Car le faire jouer dans ces conditions, c’est comme si on avait ramené quelqu’un de la tribune, lui faire enfiler l’équipement et le faire entrer sur le terrain, c’est la même chose.
L’Entente n’était pas obligée de formuler des réserves avant le match
Selon nos informations, ce cas particulier n’oblige pas l’équipe adverse de formuler des réserves avant le début de la rencontre comme il est d’usage. Car il ne s’agit pas d’un joueur suspendu ou d’une fraude d’identité. Mais la loi permet au club adverse de saisir la Ligue bien après et d’attirer son attention sur cette entorse à la réglementation et c’est à la Ligue par la suite de prendre les décisions qu’il faut. Voilà, la LFP vient d’être mise au courant et l’Entente, dans la plainte qu’elle a déposée, réclame les trois points de la rencontre, d’autant qu’elle a été injustement battue dans ce match suite à un penalty très généreux de l’arbitre de la rencontre. A suivre.

Publié dans : ess Mebarki Ziban

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour le match des Verts ce dimanche face à la Togo ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4266 16/11/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir