Coupe d'Algérie

ESS 2 - JSS 2 (L’Entente qualifiée aux TAB 7-6) : Au bout du suspense !

Zorgane : « C’était difficile, mais c’est ça le charme de la coupe »

Auteur : Khalil L. mercredi 28 décembre 2016 00:00

Stade : 8-Mai-45 (Sétif) 
Affluence : nombreuse
Arbitres : Abid Charef, Hamlaoui, Gourari
Avertissements : Tobal(14’), Maaziz (31’), Boussemaha (107’) (JSS), Ziti (33’), Bouchar (105’) (ESS)
Buts : Aït Ouamar (11’), Djabou (76’ sp) (ESS), Hammia (60’), Djallit (65’) (JSS)
ESS : Barki, Ziti, Lamri, Bedrane, Bouchar, Tambeng, Aït Ouamar, Amada (Bakir 68’), Djahnit (Rebiai 118’), Djabou, Amokrane (Boulemdaïs 101’)
Entraineur : Zorgane
JSS : Laouti, Tobal, Aggoun (Hamia 51’), Maaziz, Bapidi, Lagraa, Boussemaha, Bourdim, Zaïdi (Bekakchi 92’), Sayah (Merbah 66’), Djallit
Entraineur : Khouda

 

C’est à un vrai match de coupe auquel nous avons assisté hier, un match à rebondissement, jusqu’au bout du suspense. Il a fallu 120 minutes de jeu et pas moins de seize tirs au but pour départager les deux équipes, et le dernier mot est revenu aux Sétifiens qui l’ont emporté à la séance de tirs au but 7 à 6. Avant d’en arriver là, et comme attendu, l’Entente est entrée directement dans le vif du sujet en allant mettre le feu dans le camp de la Saoura avec un pressing continu et un milieu de terrain évoluant très haut. La première alerte fut un coup franc de Djahnit qui ne passe pas très loin au-dessus de la transversale (8’) avant que Laouti ne se mette en évidence avec un double arrêt remarquable, repoussant coup sur coup une reprise dans la surface d’Amada et une balle de Djahnit oublié au second poteau (10’ et 11’). Dans la foulée, l’ESS bénéficie d’un corner que Djabou va déposer sur la tête d’Aït Ouamar qui vient couper la trajectoire au premier poteau avec une balle qui fait mouche (11’). Les Sétifiens prennent logiquement l’avantage et continuent de presser leur vis-à-vis sans qu’ils se montrent aussi dangereux que lors des dix premières minutes. Mais ils vont se procurer d’autres belles occasions, comme celle de Djahnit (38’), sans les concrétiser. La reprise du jeu au retour des vestiaires a été semblable à celle du début de la rencontre, avec une occasion en or d’entrée qu’Amokrane ratera lamentablement lorsqu’il s’est retrouvé seul face à Laouti qui parvient à dévier en corner (48’). Le gardien de la Saoura va s’illustrer encore une fois par un double arrêt puisque suite au corner qui a exécuté par Lamri, Djabou, à l’entrée de la surface envoie un bolide que Laouti va repousser. On va assister alors à sept minutes cauchemardesques pour l’ESS. A la 58’, Bouchar intervient in extremis devant Djahnit qui allait se présenter seul face à Bakri, et deux minutes plus tard, Hammaia, qui venait de remplacer Agoune, reçoit une balle une balle lumineuse en profondeur de la part de l’excellent Sayah, et à l’aide d’un joli lobe, il met la balle au fond des filets, rétablissant ainsi l’équilibre (60’). Avant que les Sétifiens ne réalisent ce qui vient de leur arriver, Djallit les assomme avec un second but suite à une très belle action collective rapide entre Sayah, Zaidi et Djallit qui placera le cuir tranquillement du plat du pied (65’). La JSS a même failli ajouter un troisième but une minute après. Le scénario de la saison passée a plané alors sur le ciel du 8-Mai-45, mais Djabou était là pour redonner l’espoir aux siens. L’ESS bénéficie en effet d’un penalty suite à une faute évidente sur Bakir dans la surface que le capitaine sétifien a transformé sans trembler (76’). Dans le temps réglementaire, Bakir a évité une élimination certaine à son équipe en sauvant un but tout sur un lobe de Zaïdi qui n’a pas fait le bon choix en essayant de lober le gardien ententiste (90’+2). Dans les prolongations, l’Entente a nettement accusé le coup physiquement laissant l’initiative à la JSS qui a pris le dessus, mais le score en restera là. La séance de tirs au but a par la suite souri à l’Entente qui passe aux quarts de finale.
 

Zorgane : « C’était difficile, mais c’est ça le charme de la coupe »
«Je suis très content de cette qualification qui n’a pas été facile à arracher et c’est cela le charme de la coupe. Je dirai néanmoins que nous étions en mesure de plier le match dans son temps réglementaire, mais on a un peu reculé en seconde mi-temps et cela nous a coûté deux buts en l’espace de quelques minutes. Ce qui est à retenir, c’est que les joueurs ont trouvé les ressources qu’il faut pour revenir dans le match, égaliser et l’emporter à la fin.»

 

Hammar : «Je dédie cette qualification à notre supporter Hamdane»
«Il est vrai que nous étions capables de nous qualifier dans les 90 minutes de jeu, car on a eu beaucoup d’occasions, mais c’est ça le football et c’est ça les matchs de coupe. L’essentiel c’est la qualification que je tiens à la dédier à notre supporter Hamdane, qui s’est blessé.»

Publié dans : Bedrane Bouchar Lagraâ Boussemaha Tambeng Bourdim.

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Opposés à Liverpool en 8e de finale de la LDC, Brahimi et le FC Porto vont-ils se qualifier pour les quarts ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3933 12/12/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir