Afrique

ESS 2 - Al Ahly 1 : L’Entente sort la tête haute

Taoussi «Je ne suis pas déçu, je suis ému»

Auteur : Khalil L. mercredi 24 octobre 2018 08:36

Stade : 8-Mai-45 (Sétif)
Affluence : record
Arbitres : Victor Gomes, Siwela et Moshidi (Afrique du Sud)
Buts : Bakir (67’), Ghacha (73’) (ESS) ; Souleymane (61’) (Al Ahly)

ESS : Zeghba, Radouani, Ferhani, Rebiai, Bedrane, Sidhoum (Saad 57’), Aiboud (Banouh 82’), Djahnit, Bakir, Djabou, Bouguelmouna (Ghacha 62’)
Entraîneur : Taoussi


Al Ahly : Al Chenawy, Coulibaly, Samir Saad, Mouhareb (Hacham 70’), Azarou,  Soulya, Walid Souleymane (Mohamed Hani 81’), Aymen Achraf, Ahmed Fathi, Ahmed Hamoudy (Abdelgaber 60’), Hossam Achour
Entraîneur : Carteron

 

L’ESS n’ira pas en finale, mais elle ne doit rien regretter. Elle a fait le match qu’il fallait, elle a dominé l’ogre égyptien, mais il lui a manqué cette touche d’expérience en attaque qui pouvait concrétiser sa domination, contrairement à Al Ahly qui, acculé, a tout de même réussi à marquer ce but qui a compliqué les choses aux Sétifiens. Auparavant, l’Entente avait débuté la partie pied au plancher dans le but de surprendre son adversaire dès les premières minutes de jeu et elle a réussi à le presser dans ses derniers retranchements, mais sans trouver la faille, malgré la tentative de Bouguelmouna (6’) qui s’est vu contré in extrémis. Ce sont plutôt les Egyptiens qui vont se créer les premières véritables occasions du match, contre le cours du jeu, avec une échappée d’Azaro qui a pu pénétrer dans la surface, avant d’enchaîner une frappe que Zeghba détournera en corner (10’), puis toujours sur des contres, une incursion de Souleymane a failli faire mouche, n’était l’intervention de Radouani qui a dégagé en corner (12’). Les Sétifens réagissent tout de suite après et vont se créer trois occasions de scorer, d’abord  par Bouguelmouna qui n’a pas pu reprendre  deux passes en retrait de Aiboud (22’) puis de Ferhani (23’), avant que Aiboud ne rate l’inratable sur un mauvais renvoi de la défense d’Al Ahly. Seul dans la surface et bien démarqué, il a eu le temps d’ajuster sa reprise, mais on ne sait trop comment, il rate lamentablement le cadre (31’). Dix minutes plus tard, Zeghba évite le KO à son équipe en sauvant un but tout fait face à Ahmed Hamoudy (41’), avant que Djabou n’échoue de peu en reprenant de la tête un corner de Bakir, sa balle sort légèrement à côté (43’). Concédant toujours ce retard de deux buts, les Sétifiens vont tenter le tout pour le tout à la reprise du jeu en se créant d’autres occasions, mais la défense d’Al Ahly, bien en place et bien organisée, réussira à anéantir toutes les tentatives de l’Entente, avec un Mohamed Chenawy impérial dans les airs. Et au moment où l’ESS cherchait ce but qui allait la libérer, elle se fait surprendre par un contre assassin mené par Hamoudy qui a pu lancer Souleymane en profondeur. Ce dernier prend Bedrane de vitesse et d’un tir croisé à ras de terre bat Zeghba (61’). C’est le scénario qu’il fallait éviter. Dès lors, la mission des Algériens devient presque impossible. Mais quelques minutes plus tard, l’espoir renaît avec un but de Bakir qui réduit la marque, suite à une erreur de Mohamed Chenawy qui n’a pas pu se saisir de la balle qui paraissait facile, mais qui a tout de même franchi la ligne (67’). A la 73’, Djabou déborde à gauche, pénètre dans la surface et offre un caviar à Ghacha qui était à l’affût au point de penalty et qui n’a eu aucune peine à doubler la mise. Le 8-Mai-45 s’enflamme, on croit de nouveau à une remontada, il y aura d’autres occasions, mais la défense d’Al Ahly va se ressaisir de nouveau, à l’image du portier égyptien qui sauvera un but certain sur une frappe à bout portant de Ghacha à la 84’. On en restera là et l’Entente quitte la compétition la tête haute.
-----

Taoussi «Je ne suis pas déçu, je suis ému»

«On n’a pas à rougir de cette élimination, je ne suis pas déçu, mais je suis plutôt ému. Nous avons été éliminés tout de même par une grande équipe d’internationaux, mais je fais savoir qu’on n’a pas perdu le match, nous l’avons gagné. Sauf que le scénario qu’on craignait le plus s’est produit lorsqu’ils ont réussi à nous marquer un but. C’était compliqué, ils ont été les premiers à marquer, je crois que le match aurait pris une autre tournure si nous avions marqué les premiers.»
« C’est l’expérience de Walid Souleymane qui nous a manqué»
«Je pense aussi que c’est l’expérience de Walid Souleymane qui nous a manqué, il a réussi à nous surprendre alors qu’on ne s’y attendait pas, c’est lui d’ailleurs qui a marqué le premier but au Caire. La différence, c’est qu’ils nous ont marqué un but ici et que nous n’avons pas pu leur marquer chez eux. C’est surtout pour cette raison qu’on n’a pas su transformer toutes nos occasions. Je dois féliciter mes joueurs pour le match qu’ils ont fait, je suis fier d’eux comme je suis fier de nos supporters qui nous ont poussés jusqu’au bout et qui nous ont applaudis en fin de match.»
 

Publié dans : ess al ahly

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour le match des Verts ce dimanche face à la Togo ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4267 17/11/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir