Coupe d'Algérie

ESMK 1 - MOB 3 : Une fin de match palpitante !

Biskri : «Malgré la qualification, je ne suis pas satisfait du rendement de l’équipe» Achouri : «La coupe n'était pas notre objectif»

Auteur : Kamel O. vendredi 29 décembre 2017 21:08

Stade : Brakni (Blida)
Affluence : faible
Arbitre : Bendjihane, Bensenouci, Benslama
Buts : Mouhli (8’), Herida (73’), Belkacemi (90+3) (MOB) ; Kirouchen (87’)
Avertissements : Kadri (30’), Benali (33’) (MOB) ; Med El Hadi (64’) (ESMK)

ESMK : Rouag, Mansour (Izri 66’), Chorfi, Amroune, Benaziza, Kedjour, Med El Hadi, Neche (Bousria 48’), Kirouchen, Bouziane (Mehdaoui 75’), Touati
Entraîneur : Achouri

MOB : Bencherif, Mouhli, Benali, Bouledieb, Youcef, Salhi (Herid 58’), Boucherit, Kadri (Nezouani 80’), Noubli (Aggar 70’), Belkacemi, Soltane
Entraîneur : Biskri

Le MOB s’est qualifié, hier vendredi, pour le prochain tour de la Coupe d’Algérie, contre la modeste équipe de l’ESM Koléa, sur le tartan du stade Brakni de Blida. En effet, les Béjaouis ont  réussi à battre cette modeste formation sur un score de trois buts à un, dans une partie à deux visages, dans une palpitante bataille tactique entre les deux antagonistes jusqu’à l’ultime minute de la partie. A l'occasion du match d’hier, le coach béjaoui a décidé de faire un turn-over dans son effectif, laissant sur le banc quelques joueurs titulaires et donnant l'occasion à d'autres qui ont moins joué, de retrouver la compétition. La formation de Koléa, en adoptant une tactique défensive et en étant très disciplinée, a compliqué sérieusement la tâche aux Béjaouis qui, dès le coup d'envoi, se sont rués vers l'avant. Ce sont d'ailleurs ces derniers qui ont ouvert les hostilités dès les premières minutes de jeu par Belkacemi qui a failli ouvrir la marque, n'était la vigilance de Rouag qui a dévié le cuir à la 5’ en corner. 8’, les Béjaouis ont réussi à trouver la faille. Salhi dépose le cuir sur la tête de Mouhli qui n’a trouvé aucune peine à le mettre au fond des filets, laissant pantois Rouag. Les poulains de Biskri avaient pris d'assaut le camp de Koléa. Faisant valoir son talent, le portier Rouag a réussi à dévier la tête croisée de Belkacemi, (10’). Piqués au vif, les poulains de Kamel Achouri réagissent après ce but inattendu, et étaient plus menaçants. Mais on n’enregistrera que quelques actions dignes de leur part lors de cette première période. D’abord cette action à la 18’, un travail individuel de Touati. A la limite de la surface de réparation, ce dernier tir vers les bois, mais sa frappe a été déviée par le gardien Bencherif. La plus dangereuse action de l’équipe de Koléa était à l’actif de Benaziza qui tente un tir surpuissant qui bute sur le poteau gauche du gardien Bencherif (30’). Après cette action, c'est au tour des Béjaouis de donner des sueurs froides aux défenseurs de Koléa par l'intermédiaire de Belkacemi qui d’un tir des 25 mètres a failli doubler la mise (42’). C’est la dernière occasion de ce premier half. La partie se poursuivra, en seconde mi-temps, avec la même détermination affichée par les deux teams. L’équipe de Kamel Achouri saura occuper les espaces sensibles, tandis que le MOB procédera par à-coups, se procurant quelques occasions que Belkacemi et les autres Noubli ne purent exploiter jusqu’à l’action de Herida à la 73’, qui a réussi cette fois-ci à trouver la faille et inscrire le deuxième but pour son équipe après une passe lumineuse de Soltane. Un but qui aura des incidences psychologiques positives sur les Boucherit et consorts. Piqués dans leur amour-propre, les poulains d’Achouri sont revenus dans le match,  créent une multitude d’occasions, jusqu’à réussir à réduire la marque par l’intermédiaire de Kirouchen à la 87’. Un but qui a délivré les supporters, tout en incitant les joueurs de l’ESMK à se découvrir pour espérer remettre les pendules à l’heure. En se ruant vers l’attaque, l’ESMK s’est exposée aux contres des Béjaouis qui ont pu plier le match après le troisième but de Belkacemi à la 90+3’. Rassurés par leur acquis, les gars de Yemma Gouraya font circuler la balle au milieu du terrain, mais n'hésitent pas d'aller, parfois, inquiéter Rouag. Par la suite, les deux équipes vont se contenter de quelques incursions, mais sans grand danger. Il n’y aura plus de changement au score, et le MOB décroche sa qualification pour le prochain tour de Dame coupe.
-----------------------------------------

Biskri : «Malgré la qualification, je ne suis pas satisfait du rendement de l’équipe»

Malgré la qualification, le coach Mustapha Biskri reste insatisfait du rendement de l’équipe : «A ujourd’hui, on a joué un peu avec le feu. Même si je ne peux qu'être satisfait de la qualification, il ne faut pas s'enflammer pour autant, car nous avons réalisé une victoire contre un adversaire inférieur à nous, qui nous a posé beaucoup de problème. Il y a des lacunes qu’on doit corriger pour qu’on puisse rebondir. Dans ce type de match, il ne faut pas sous-estimer l'adversaire, sinon on risque de se mettre en difficulté. Se donnant à fond malgré l'écart de niveau, on reconnaît la plus belle forme de notre adversaire.»

Achouri : «La coupe n'était pas notre objectif»
Pour l’entraîneur de Koléa, Kamel Achouri, son équipe s’est faite éliminer avec les honneurs et que les joueurs n’ont pas démérité devant une bonne équipe de Béjaïa qui a su gérer la partie en seconde période. «On n’a pas à rougir de cette élimination. On s’est battus jusqu’au bout. On a joué devant une très bonne équipe et malgré cela, on a pu tenir le coup. On a fait un jeu égal en deuxième mi-temps. Toutefois, on n’a pas pu suivre le rythme. Le physique a fait la différence en seconde période, ce qui explique le relâchement de ses joueurs vers la fin de la partie. La coupe n’était pas un objectif pour nous et c’est pour cette raison que cette élimination n’influera pas sur le mental de mes joueurs.»

 

Publié dans : Mustapha biskri ESMK-MOB Kamel Achouri

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que le prochain Ballon d’Or sera autre que CR7 ou Messi ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4149 20/07/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir