Coupe d'Algérie

ES Sétif-JS Saoura, aujourd’hui à 17h : Chaud, chaud, chaud !

Zorgane : «On doit être présents physiquement»

Auteur : Akram F. lundi 26 décembre 2016 20:35

Après avoir bouclé la première manche du championnat sur une bonne note suite à un succès à domicile contre le Difâa de Tadjenanet, même si l’objectif tracé en début de saison n’a pas été atteint, l’Entente de Sétif a rendez-vous aujourd’hui avec un autre enjeu, non moins important, les huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie où elle accueillera à partir de 17h sur le terrain du 8-Mai-45 la JS Saoura dans un match qui s’annonce chaud, chaud, chaud. Eh bien, il faut l’avouer, les Sétifiens attendent cette rencontre avec impatience pour prendre leur revanche sur leur adversaire qui les a battus récemment en championnat à Béchar sur le score de 2 à 1. Il est à rappeler en effet que juste après le tirage au sort des 16es et 8es de finale, le président Hassan Hammar, dans une déclaration faite à chaud, a vivement souhaité rencontrer la JS Saoura en huitièmes de finale en sachant qu’il allait l’accueillir à Sétif. Tous les responsables du club l’ont souhaité, même les joueurs. Car voyez-vous, ce n’est pas la défaite en championnat contre la JSS qui les pousse à prendre leur revanche, mais c’est surtout l’accueil hostile auquel ils ont eu droit avant et pendant le match où on avait signalé quelques dépassement injustifiés de certains dirigeants de la Saoura et les intimidations de quelques stadiers. Cela dit, les Sétifiens ne comptent pas faire de même. La délégation de la Saoura va être accueillie comme il se doit et l’Entente réservera sa réponse sur le terrain. Le président Hammar aurait même parlé à ses joueurs en exigeant d’eux une victoire avec l’art et la manière sans qu’il soit obligé de leur promettre quoi que ce soit, car ils savent eux aussi que ce match est particulier pour diverses raisons. 
L’un des deux objectifs de la saison est en jeu
La deuxième raison qui fait de cette rencontre un match capital, c’est le fait qu’il s’agit d’une compétition particulière, la Coupe d’Algérie qui, comme on le sait, donnera son verdict définitif à l’issue des débats. Si l’ESS gagne, elle est qualifiée, et si elle perd, elle est éliminée, il n’y aura pas de matchs de rachat comme en championnat. En plus clair, l’échec est formellement interdit, d’autant qu’au point où vont les choses en championnat, l’on est de moins en moins sûr de pouvoir décrocher le titre. C’est tout simplement l’un des deux objectifs de la saison qui est en jeu et l’on comprend donc pourquoi l’enjeu est énorme.
Les trois éliminations de suite au 8-Mai-45 toujours en mémoire
Côté superstition, les choses sont prises au sérieux aussi, surtout quand il s’agit de la Coupe d’Algérie. Nul doute que le fait de recevoir sur son terrain en coupe constitue un grand avantage, mais apparemment, l’ESS a un souci avec une telle faveur de Dame coupe si l’on tient compte des trois dernières saisons où l’ESS s’est fait virer de la compétition à trois reprises sur son terrain, face au CSC en 2013/2014, le MOB en 2014/2015 et l’USMBA en  2015/2016. A chaque fois, l’Entente était favorite et penser passer sans grands soucis, mais le désastre était à chaque fois au rendez-vous. Et là, l’on se rappelle de la demi-finale de la saison dernière où imaginait déjà le trophée entre les bras avant de vivre un véritable cauchemar. C’est ce qu’on veut éviter en cette fin d’année où tout le monde souhaite partir en vacances avec le moral au beau fixe. Les responsables du club, dirigeants et staff technique, ont naturellement rappelé aux joueurs ces mésaventures afin qu’ils puissent prendre le match très au sérieux. Aucun match n’est gagné d’avance et aucun adversaire n’est prenable, surtout en coupe. De son côté, Zorgane leur a demandé d’oublier cette histoire de revanche et de ne penser qu’à la qualification. Car cela risque de les déconcentrer et de leur jouer un mauvais tour. En fin, il est à rappeler que l’ESS est un spécialiste en la matière et qu’elle n’a raté les quarts de finale qu’une seule fois, c’était en 2014 face au CSC. Il s’agit en effet d’un habitué traditionnel des quarts de finale.
---------------------------------------

Zorgane : «On doit être présents physiquement»
On sait que la direction du club a interdit les joueurs et les membres du staff technique les déclarations avent le match d’aujourd’hui, mais Malik Zorgane a accepté de nous donner brièvement ses impressions. « Nous avons axé toute la préparation de ce match sur la récupération, car nous sommes convaincus que les matchs du week-end derniers risquent de laisser des séquelles. On sait aussi que nous n’avons pas d’autre choix que de gagner le match, on ne peut pas avoir un autre objectif en coupe », a-t-il déclaré.

 

 

Publié dans : Zorgane ES Sétif-JS Saoura

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Opposés à Liverpool en 8e de finale de la LDC, Brahimi et le FC Porto vont-ils se qualifier pour les quarts ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3938 17/12/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir