Ligue 1 & 2

CSC / Arama : «On a joué contre un mauvais arbitre, un entraîneur provocateur et des joueurs venus jouer à l’africaine à Hamlaoui»

«Un joueur de l’OM méritait l’expulsion en première mi-temps»

Auteur : Samir K. samedi 28 octobre 2017 22:13

Le manager général du CS Tarek Arama se dit très déçu de rater ce match face à l’OM car son équipe méritait la victoire, mais vu les circonstances il était impossible d’atteindre cet objectif : « Je crois qu’on méritait de gagner, mais des facteurs ont influencé sur le résultat final, en commençant par un mauvais arbitre qui a tout fait pour nous pénaliser et nous casser. Il y a aussi le comportement provocateur du coach l’OM Sid Ahmed Slimani, sans oublier bien sûr les joueurs médéens qui sont venus à Constantine pour passer la majorité du temps sur le terrain en simulant des blessures. Ils ont joué à l’africaine pour casser le rythme du match et nous provoquer. »
«Un joueur de l’OM méritait l’expulsion en première mi-temps»
Tarek Arama précise : «Un joueur de l’OM qui avait déjà un carton méritait l’expulsion en première mi-temps, suite à un tacle très dangereux sur Cissé. C’est ce que j’ai expliqué à l’arbitre Sekhraoui, mais il m’a évité en me déclarant qu’aucun joueur ne méritait le rouge. »
«Slimani m’a provoqué et voici ma réponse»
Concernant son altercation avec le coach de l’Olympique Médéa Sid Ahmed Slimani à la fin de la première mi-temps, TareK Arama nous a répondu : « J’étais en train de discuter avec l’arbitre, en lui expliquant qu’un joueur de l’OM méritait le rouge, avant que je ne sois surpris par Slimani qui disait des choses pas du tout bonnes sur le CSC. C’est pour cette raison j’ai piqué une colère noire, car je ne laisse personne salir l’image de mon club et le CSC est plus grand que ce monsieur. »
«Sekhraoui nous a privés de deux précieux points, je le laisse à sa conscience»
Tarek Arama ne comprend pas la décision de Sekhraoui d’annuler le but marqué par Abid, car à ses yeux il n’y avait aucune faute sur le gardien Chiker qui a lâché le cuir : « Sekhraoui nous a privés de deux précieux points et je le laisse à sa conscience. Je lui demande de revoir l’action du but marqué par Abid afin de reconnaitre son erreur. Il nous a privés d’une victoire importante contre l’Olympique Médéa et c’est bien dommage. Le travail de toute la semaine est parti en fumée à cause d’un arbitrage pareil. Les caméras de la télévision ont confirmé que le but était valable et l’arbitre Sekhraoui a une dent apparemment contre le CSC et je ne veux plus qu’il remette les pieds à Hamlaoui pour nous officier. »

«Des arbitres comme lui faussent tout et on va rédiger un rapport contre lui»
Le responsable du CSC se dit stupéfait et en colère contre le directeur de jeu Sekhraoui lequel à ses yeux a faussé la partie et a privé son équipe d’une victoire certaine. Il nous déclare à ce sujet : « Des arbitres comme Sekhraoui faussent tout et on va rédiger un rapport détaillé sur sa prestation et ce but annulé pour nous sur l’action de Abid. On ne va pas se taire et on ne veut plus de lui à l’avenir pour arbitrer nos matchs à domicile ou à l’extérieur. Il nous a privés de deux points en or face à l’OM. Il a failli faire exploser le stade et provoquer l’ire des Sanafir. Fort heureusement, ils étaient à la hauteur en évitant que ça dégénère. »
«Ce qu’ont fait les supporters en fin de match est un honneur pour le club»
Notre interlocuteur n’a pas omis de remercier et de féliciter les supporters pour leur geste sportif en fin de match et ce malgré le nul concédé à domicile : « Je tiens à remercier les supporters pour leur sportivité et leur fair-play en fin de match en applaudissant les joueurs. Ce qui prouve que les Sanafir sont civilisés et font honneur au CSC en soutenant l’équipe dans les moments de gloire et dans les moments difficiles. On leur promet de faire le nécessaire pour ne pas les décevoir en fin de saison, car ils méritent tout le bonheur du monde. »
«Ce faux pas face à Médéa ne va pas nous freiner et on va continuer avec une grande détermination»
Tarek Arama se dit confiant et optimiste pour la suite du parcours, malgré ce faux pas enregistré face à l’Olympique Médéa : « Ce n’est pas la fin du monde et ce faux pas face à l’OM ne va pas nous freiner. On va oublier vite ce match et se concentrer sur le rendez-vous qui nous attend contre la JSS. Un match qu’on ne doit pas rater et inch’Allah on va renouer avec le succès pour redonner le sourire à nos supporters. »
«On a un grand projet et avec nos fans on y arrivera»
En conclusion, le manager général du club dira : « On a un projet de grande envergure pour le moyen et le long terme pour le CSC, et avec le soutien de nos supporters, on y arrivera inch’Allah. On demande à nos fans de rester derrière l’équipe et on leur promet de leur donner de la joie et de leur procurer du bonheur à l’avenir. »
 

 

Publié dans : csc arama

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3913 22/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir