Ligue 1 & 2

CRB : Coupe de la CAF : le plus dur reste à faire à Alger

Allik «La qualification ne sera pas facile au match retour»

Auteur : Islam Tazibt lundi 16 septembre 2019 10:13

Oh qu’il faisait peur, le FC Pyramids, avant le coup d’envoi de ce 32e de finale aller de la Coupe de la CAF. Sur le papier, les Égyptiens impressionnaient avec leur portier El Shenawy ou encore leur attaquant vedette Ahmed Ali. Et on craignait quelque peu pour notre Chabab de Belouizdad dans cette première manche au Caire. Finalement, les coéquipiers d’Amir Sayoud s’en sont très bien sortis. Certes, ils auraient pu mieux faire, comme ils auraient pu aussi perdre la rencontre lors des dernières minutes, mais ils ont su revenir avec un résultat nul qui les met en ballottage favorable en vue du match retour. En effet, un simple match nul de zéro partout suffirait. Mais il faudrait le tenir ce match nul. Il faudrait aller le chercher dans deux semaines à Alger. Alors que la pression a baissé d’un cran après ce match aller prometteur, nombreux sont ceux dans l’entourage du club qui estiment que tout se jouera à Alger, au match retour.
Le bon
Pour revenir au match en lui-même, on peut s’arrêter sur plusieurs satisfactions. Sur le plan collectif, on a une équipe du CRB solide, avec un bloc équipe bien compact qui a longtemps résisté aux assauts des Égyptiens. Sur le plan offensif, il y avait aussi des idées dans le jeu. Les contre-attaques explosaient de tous les côtés du terrain. Amrani a énormément misé sur l’explosivité de ses deux joueurs de couloir, à savoir Ziti et Bousseliou, la qualité de déplacement entre les lignes de Selmi et Djerrar pour apporter du soutien au duo Sayoud-Belahouel et surtout le surnombre dans les phases offensives. Sur le plan individuel, deux hommes ont survolé le match côté belouizdadi : Amir Sayoud, qui a inscrit son quatrième but dans la compétition, et surtout Gaya Merbah, auteur de plusieurs arrêts de grande classe, qui a permis à son équipe de revenir avec le résultat nul.
Le moins bon
Le Chabab de Belouizdad était tout proche de la victoire. Il était même tout près d’une large victoire si les actions qui se sont présentées devant les attaquants, notamment devant Amir Sayoud, avaient été traduites en but. On parle surtout de ce face-à-face en première période entre le n° 10 du Chabab et le portier égyptien qui a vu le gaucher belouizdadi manquer de peu le cadre. Même occasion en seconde période, même face-à-face et même résultat : Sayoud manque le cadre et prive son équipe d’une victoire certaine. Le réalisme a donc fait défaut aux Belouizdadis. Sur le plan défensif, on a aussi relevé un certain laxisme et un manque d’agressivité sur le but égalisateur du FC Pyramids. Ni les milieux de terrain ni les défenseurs n’ont fait l’effort de gêner le joueur égyptien. En tout cas, des choses sont à revoir avant le match retour.
Ce qui aurait pu changer le cours du match
Si, si et si. Plusieurs évènements, actions ou décisions auraient pu changer le cours du match. Par exemple, le face-à-face manqué en seconde période par Sayoud aurait pu permettre aux Belouizdadis de prendre un avantage de deux buts et, éventuellement, de briser un peu la volonté de revenir des Égyptiens. D’ailleurs, le Chabab de Belouizdad pouvait avoir plusieurs situations de ce genre si on avait aligné un attaquant aussi rapide que Sayoud. Bechou par exemple. Ses qualités aléthiques auraient probablement posé des problèmes à la défense égyptienne. Mais Amrani lui a préféré Belahouel puis Gasmi, deux joueurs qui n’ont pas réussi à faire la différence. Pourtant, il y avait énormément d’espaces à exploiter dans le dos de la défense adverse. Quoi qu’il en soit, le Chabab s’est bien positionné dans ce match aller, mais il va falloir finir le travail à Alger.
 

Allik «La qualification ne sera pas facile au match retour»

Joint par nos soins, le directeur général du Chabab de Belouizdad est revenu sur le match nul décroché au Caire et sur les chances de qualification de son équipe. « On a réalisé un grand match. Ce match nul est une bonne opération pour nous mais ça reste un score piège. On ne doit pas miser sur ce score, on doit aborder le match retour avec beaucoup d’envie. La qualification ne sera pas facile car le FC Pyramids demeure une équipe mature tactiquement et qui est très difficile à jouer », a-t-il déclaré.
«On est passés tout près de la victoire»
Toujours concernant cette rencontre, Saïd Allik a ajouté : « Même s’ils ont eu la possession du ballon, je pense qu’on a eu plusieurs situations dangereuses dans des moments-clés du match. Malheureusement, on n’a pas su les exploiter à fond. Je pense qu’on aurait pu prétendre à une victoire. Mais bon, cela ne minimise pas ce nul décroché en Égypte qui reste, à mon avis, un résultat positif. Surtout qu’en face, il y avait une des meilleures équipes égyptiennes du moment ».
«Le staff technique a bien étudié le jeu adverse»
L’un des architectes du renouveau belouizdadi a aussi salué le travail d’analyse effectué par les membres du staff technique qui ont très bien lu le jeu adverse. Ce qui a permis aux joueurs d’éviter de se faire surprendre. « Je pense que les membres du staff technique ont très bien étudié le jeu adverse. Par moments, on sentait que les Égyptiens n’y arrivaient pas. On a su leur créer des problèmes dans leur circuit de relance. On a aussi mis du rythme dans nos attaques. Ce qui nous a permis de nous créer plusieurs situations de but. Donc, bravo au staff technique », a-t-il estimé.
«Les conditions de jeu seront difficiles au match retour»
Le match retour a aussi été évoqué par le responsable belouizdadi qui craint énormément la qualité de la pelouse du 5-Juillet. « Je tiens à remercier les responsables du FC Pyramids pour l’accueil qu’ils nous ont réservé. Ils nous ont mis dans les meilleures conditions possibles. Cela m’amène à parler du match retour et des conditions de jeu difficiles dans lesquelles on pourrait évoluer. La pelouse du 5-Juillet est dans un piteux état. On n’a même pas un terrain d’entraînement de bonne qualité à mettre à la disposition des Égyptiens », a-t-il regretté.
«Sayoud est un joueur exceptionnel et Merbah frappe aux portes de l’EN»
Pour conclure, Allik a commenté la prestation de deux joueurs : Amir Sayoud et Gaya Merbah, qui ont été les deux meilleurs éléments sur le terrain. « Sayoud ne cesse de prouver qu’il est un joueur exceptionnel. Certes, il a manqué deux belles occasions, mais il a tout de même inscrit notre seul but de la partie. Pour ce qui est de Gaya, je crois qu’il est en train de s’affirmer comme l’un des meilleurs gardiens en Algérie. Il est jeune et très talentueux. À mon avis, il frappe aussi aux portes de la sélection nationale », a-t-il conclu.
 

 

Publié dans : CRB Allik Sayoud Gaya Merbah

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Le projet d'un amical en Algérie entre les Verts et l'équipe de France, êtes-vous pour ou contre ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4582 16/10/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir