Ligue 1 & 2

CRB : Bakhti «Le report est une arme à double tranchant»

Nessakh : «Confiants pour le maintien»

Auteur : Islam Tazibt mercredi 20 mars 2019 15:38

Approché en marge de la séance d’hier, Karim Bakhti s’est exprimé sur plusieurs sujets concernant l’actualité du club de Laâquiba. En premier lieu, le technicien belouizdadi est revenu sur cette histoire de report et son impact sur le moral de ses joueurs. «Rester presque un mois sans compétition n’est bien évidemment pas en notre faveur. Cela pourrait peser sur la compétitivité des joueurs, même si on a programmé plusieurs rencontres amicales. En même temps, ça nous a permis de ne pas jouer deux rencontres cruciales en étant diminués», a-t-il déclaré.
«Je n’ai jamais vu une rencontre reportée à trois reprises»
Toujours concernant le report des deux rencontres face au DRBT et le CSC, initialement prévues les 21 et 25 mars, Karim Bakhti a ajouté : «Sincèrement, je n’ai pas vu une rencontre reportée à trois reprises. Pourtant, on vient de le vivre. Certes, la première fois, les conditions ne nous permettaient pas de jouer mais par la suite, on pouvait programmer les matchs en retard au lieu d’attendre les dates FIFA pour le faire.»
«La victoire de nos concurrents ne nous intéresse pas, on reste concentrés sur nous-mêmes»
Par ailleurs, l’adjoint d’Abdelkader Amrani n’a pas voulu faire un commentaire sur les résultats des principaux concurrents du Chabab, estimant que son club a encore son avenir entre les mains. «Vous savez, on ne s’intéresse pas aux résultats des autres. Ce qui nous importe le plus, ce sont nos résultats. On sait parfaitement bien que si on parvient à maintenir le niveau qui est le nôtre depuis plusieurs semaines, on pourra assurer notre maintien. Donc, on reste concentrés sur notre travail à l’entrainement seulement», a-t-il estimé.
«Bravo à la direction qui a fait du Chabab un vrai club professionnel !»
Ces dernières heures, la direction du Chabab de Belouizdad a procédé à la régularisation des joueurs, mais aussi et surtout en payant les dettes du club au niveau de la CNAS. Une démarche très bien accueillie par les joueurs et surtout par les membres du staff technique dont Bakhti. «Bravo aux responsables de MADAR qui ont fait du Chabab de Belouizdad un vrai club professionnel. Non seulement ils ont payé les dettes du club au niveau de la CRL, mais ils ont aussi payé les joueurs mais viennent de tout régler avec la CNAS. Ce qu’aucun club en Algérie n’a fait.»
«Nos chances de qualification sont intactes»
Pour terminer, il a évoqué le quart de finale retour de Coupe d’Algérie face au NAHD. Après la défaite 1 à 0 au match aller, l’ancien capitaine du Chabab de Belouizdad garde toujours l’espoir d’une qualification pour le carré final. «Certes, le NAHD nous a battus au match aller mais on est parfaitement en mesure de les battre aussi. Nos chances sont intactes. D’ailleurs, on croit dur comme fer en une qualification aux demi-finales», a-t-il conclu.

Nessakh : «Confiants pour le maintien»


Le calendrier a de nouveau connu un changement avec le report des deux rencontres de championnat. Un commentaire ?
Sincèrement, on ne comprend plus rien à la programmation. On reste plusieurs semaines sans jouer pour après enchaîner trois rencontres en une semaine. Puis à l’approche de ces rencontres, on les reporte de nouveau à une date ultérieure. Cela n’est nullement en notre faveur mais bon, on ne se laissera pas perturbés. Bien au contraire, on profite de cet arrêt pour poursuivre notre progression et attaquer la dernière ligne droite.
Même les résultats décrochés par vos principaux concurrents compliquent votre situation puisque vous êtes de nouveau dans la zone rouge…
Vous savez, les résultats des autres équipes ne nous intéressent pas. Ce qui nous importe le plus, c’est notre travail à l’entrainement et enchaîner des résultats positifs. Le reste n’est que secondaire.  Donc, comme nous l’a dit le coach, on doit maintenir notre concentration uniquement sur notre progression et ne pas faire trop attention aux résultats des autres. Le reste viendra systématiquement.
Comment voyez-vous les chances de votre équipe dans cette course pour le maintien ?
On part à chances égales avec toutes les autres équipes. Même si on se trouve actuellement dans la zone de relégation, je reste confiant quant à notre capacité de redresser la situation. Je sais que si on parvient à maintenir notre niveau de jeu, comme c’est le cas depuis le début de la phase retour, on a de très fortes chances d’assurer le maintien.
Vous êtes l’un des joueurs les plus expérimentés et l’un des meilleurs cette saison. Selon vous, quels seront les clés d’une fin de saison réussie ?
Je pense qu’on doit reproduire les mêmes ingrédients qui ont fait notre réussite, à savoir le travail à l’entrainement, la concentration et beaucoup de volonté lors des rencontres. On a démontré qu’on était en mesure de battre les meilleures équipes du championnat. Le bilan aurait pu être meilleur si on n’avait pas raté certaines victoires qui nous tendaient pourtant les bras. Mais bon, l’heure n’est pas aux regrets, plutôt à l’optimiste et au travail.
Comment se présente pour vous le match retour face au NAHD ?
Le NAHD réalise une bonne saison. C’est une équipe redoutable. D’ailleurs, ils ont réussi à nous battre au match aller mais je pense qu’on est en mesure de faire pareil et de décrocher notre billet pour le carré d’as. Ce qui serait magnifique après un début de saison catastrophique.  
Un dernier mot pour conclure ?
Je tiens à remercier les supporters pour le soutien qu’ils nous apportent depuis le début de la saison. Ils nous ont donné et ils continuent de nous donner de la force pour aller de l’avant. Je les appelle à venir en force le 28 mars prochain et à faire beaucoup de bruit car on aura besoin d’eux pour décrocher la qualification. Je leur promets qu’on fera tout pour les rendre heureux.
 

CRL, joueurs régularisés, CNAS…
Professionnalisme : le Chabab montre l’exemple

Pendant que certains clubs s’amusent à dépenser des milliards, depuis une décennie, sans pour autant réaliser des miracles sur le plan sportif, le Chabab de Belouizdad, lui, montre l’exemple de ce qu’est la bonne gestion d’un club professionnel, d’une société. En effet, dès sa prise du pouvoir, la direction de MADAR a procédé d’abord au paiement des dettes au niveau de la CRL, pour éviter au club de nouvelles sanctions. Les joueurs restés au club ont été régularisés par la suite. Au même moment, un travail monstre sur le plan sportif a été effectué. Allik, Amrani, Sayoud… les Belouizdadis ont réalisé d’excellentes opérations à tous les niveaux. Une école de football, digne de ce nom, est en train de voir le jour avec les meilleures compétences en la matière, en l’occurrence celles de Charef, Haniched ou encore Sebaâ. Tout ça, en quelques mois seulement. L’avenir promet à Belouizdad !
Un mois de salaire plus la prime du MCO
La politique prônée par la direction belouizdadie s’inscrit dans la durée. C’est d’ailleurs pourquoi les responsables du club se sont directement attaqués aux points essentiels. Maintenir une régularité au niveau du paiement des mensualités des joueurs en est un. Cela permet aux joueurs d’avoir une certaine stabilité. Cette dernière se répercutera forcément sur la qualité du travail fourni par le joueur et les résultats décrochés par l’équipe. On se souvient comment, en raison d’un retard de paiement, le CRB a été stoppé net dans sa lancée, la saison dernière, après un excellent début de saison. Les joueurs avaient alors perdu toute leur concentration, et surtout la confiance en la direction. Les responsables de MADAR le savent et ils ne veulent pas commettre les mêmes erreurs des anciennes directions. D’ailleurs, les joueurs devraient percevoir dans les prochains jours un mois de salaire mais aussi la prime du nul décroché à Oran. Ce qui leur permettra de bien préparer le match du Nasria.
2 milliards pour assurer les joueurs
Dépenser intelligemment et surtout efficacement, c’est ce qu’est en train de faire la direction du Chabab de Belouizdad. Pendant que certains clubs dépensent des sommes colossales pour des joueurs qui ne sont même pas bons pour un match de quartier, Charafeddine Amara et ses proches collaborateurs font l’essentiel et ce qui est obligatoire aussi. L’assurance des joueurs l’est. Et la direction belouizdadie a procédé dernièrement à la régularisation des dettes au niveau de la CNAS. Mieux encore, le Chabab est le seul club à avoir assuré ses joueurs, son staff et tout son personnel. Selon une personne proche du dossier, cette opération a coûté aux caisses du club pas moins de 2 milliards de centimes. Quoi ? C’est la moitié de ce que perçoivent annuellement certains joueurs évoluant au sein de clubs qui se disent «professionnels depuis une décennie».
 

 

 

Publié dans : CRB Nessakh Bakhti

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Riyad Mahrez peut-il devenir un jour un titulaire indiscutable dans l'effectif de Manchester City ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4420 20/04/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir