Equipe d'Algérie

Bougherra : «C’est l’année Bounedjah ! Son Ballon d’Or est une juste récompense»

Recordman des Ballons d’Or gagnés avec Karim Ziani et Riyad Mahrez, l’ancien capitaine de l’EN, Madjid Bougherra, qui a soulevé ce trophée à deux reprises, revient sur la consécration de son ex-équipier en sélection Baghdad Bounedjah.

Auteur : Moumen Ait Kaci Ali samedi 19 janvier 2019 12:51

Recordman des Ballons d’Or gagnés avec Karim Ziani et Riyad Mahrez, l’ancien capitaine de l’EN, Madjid Bougherra, qui a soulevé ce trophée à deux reprises, revient sur la consécration de son ex-équipier en sélection Baghdad Bounedjah. Madjid appelle à respecter le choix de cette consécration et éviter de trop minimiser la performance de Bounedjah qu’il trouve amplement juste et méritée.

Madjid, vous avez gagné deux fois le Ballon d’Or algérien, on voudrait avoir votre avis sur la consécration de Bounedjah cette année ?
C’est une bonne distinction pour Baghdad qui vient récompenser son parcours de ces dernières années. Il faut dire qu’il est en ascension constante depuis qu’il est parti d’El Harrach vers la Tunisie où il avait brillé en terminant meilleur buteur avec l’ES Sahel. Ensuite il est venu au Qatar où il a pu finir plusieurs fois meilleur buteur, c’est un trophée qui tombe à pic puisqu’il termine l’année nettement devant tous les attaquants du monde avec je crois 59 buts.
Ce n’était pas une partie gagnée d’avance avec une forte concurrence, n’est-ce pas Madjid ?
C’est exactement ça ! La concurrence met encore plus en valeur son trophée. Gagner le Ballon d’Or devant Mahrez, Brahimi, Belaïli et Atal, c’est magnifique ! J’espère que ça va le motiver pour être Inch’allah encore au top lors de la prochaine Coupe d’Afrique des nations.
Vous avez été Ballon d’Or deux fois de suite et on sait que parfois on remet en cause la distinction de tel ou tel joueur par rapport au championant où il évolue. Est-ce que le fait de jouer au Qatar diminue de son mérite ?
C’est très difficile de comparer aujourd’hui le niveau des différents championnats parce que, vous savez, les gens évoluent vite et nous on se met à suivre leur progression sans se demander si on travaille ou pas. Je crois que c’est ça le problème. Après, chaque pays possède son style, le Qatar reste un championnat avec une grosse compétition entre deux équipes Al Duhail et Al Sadd. Ce qui est difficile dans un pays comme le Qatar c’est de durer en matière de performance, parce qu’il faut reconnaître qu’on n’a pas dans une équipe 10 joueurs du même niveau que Bounedjah donc marquer autant de buts est le résultat d’un travail intense à l’entraînement pour rester en forme. Il faut aussi être bien concentré. N’oubliez pas, il y a beaucoup de stars qui sont venues au Qatar mais qui se sont cassé les dents. Baghdad a du mérite car il a été constant et régulier.
Justement, 59 buts marqués, plusieurs records battus, c’est l’année Bounedjah. Êtes-vous de cet avis ?
Bien sûr ! Ce qui est bien chez Baghdad Bounedjah c’est qu’il est capable de rééditer les exploits pratiquement chaque week-end. Dans chaque compétition il arrive à se distinguer en marquant tout le temps des buts. Que ce soit en championnat, en coupe, en Ligue des champions asiatique ou en sélection, Baghdad parvient à s’illustrer. Comme vous avez pu le voir aussi en équipe nationale il marque de jolis buts. C’est le cas dans une compétition très élevée telle que la ligue des Champions. C’est un grand talent du football algérien, alors il ne faut pas minimiser son mérite.
La Coupe d’Afrique se jouera en Égypte. Croyez-vous que cela va permettre à Bounedjah de s’illustrer ?
C’est clair ! Après tout ce qu’il a démontré comme qualités, je crois qu’il sera très attendu. Comme j’ai pu le voir dans son interview avec vous, Baghdad est très motivé à sortir une grande CAN. J’ai compris qu’il mise beaucoup sur cette Coupe d’Afrique pour tamponner son statu de buteur. Ce sera l’occasion pour lui de confirmer et valider aux yeux des recruteurs qu’il était capable de marque beaucoup de buts dans n’importe quel niveau et surtout international.
Du coup il sera très attendu et suivi de près par les recruteurs ?
Il sera à suivre comme tant d’autres joueurs de la sélection à l’image de Slimani et Mahrez aussi, la CAN sera donc une belle occasion pour tous nos joueurs de montrer de quoi ils sont capables, pour surtout effacer la CAN 2017. Dans le football l’important est ce qu’on peut faire demain comme performances car ce qui est acquis est certes considérable mais restera toujours tributaire de ce qu’on peut confirmer comme performances à l’avenir. C’est là qu’il doit marquer l’histoire et on lui fait confiance.
Un dernier mot peut-être sur la cérémonie d’El Heddaf / Le Buteur ?
Comme d’habitude, c’était grandiose ! Avec un invité de marque de renom. J’ai pu suivre la cérémonie et j’ai trouvé qu’elle était réussie surtout dans une belle salle comme l’Opéra. À d’autres succès, inch’Allah.

                                                 Entretien réalisé par Moumen Ait Kaci Ali

Publié dans : Belmadi

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Riyad Mahrez peut-il devenir un jour un titulaire indiscutable dans l'effectif de Manchester City ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4388 19/03/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir