Ballon d'Or

Bennacer : «Remporter le trophée du meilleur joueur sera mon prochain objectif»

«La présence de Maldini a rehaussé cette cérémonie»

Auteur : Saïd Fellak mercredi 17 janvier 2018 08:26

Le jeune milieu de terrain d’Empoli, Ismail Bennacer, a reçu le trophée de joueur révélation de l’année 2017. Très heureux de remporter ce titre, il est revenu avec nous sur sa belle saison dans cet entretien.

 


Vous avez reçu le trophée du joueur révélation de l’année. Un commentaire ?
Ça fait vraiment plaisir. Ce trophée récompense le travail que je suis en train de fournir au quotidien. Ça va m’encourager à travailler davantage afin d’atteindre d’autres objectifs. Je suis pressé de montrer mes qualités et ce que je vaux réellement. Je veux vraiment apporter un plus et à l’équipe nationale et à mon club.
Qu’avez-vous pensé de cette cérémonie de la remise du trophée du meilleur joueur algérien de l’année 2017 ?
J’ai suivi cette cérémonie il y a deux ans à la télé et, cette année, j’y assiste. Je ne m’attendais pas du tout à recevoir un trophée, mais je suis très heureux. C’était un peu spécial, cette première.
L’objectif pour vous sera de remporter le trophée dans un avenir proche, n’est-ce pas ?
Oui, c’est ça mon but. Aujourd’hui, je suis récompensé par ce trophée de révélation de l’année, mais à l’avenir, mon objectif, c’est de remporter ce titre de meilleur joueur de l’année. Je sais que ça ne sera pas chose aisée, mais je ferai tout pour l’atteindre.
La soirée fut rehaussée par la présence de l’ancien capitaine emblématique du Milan AC, Paolo Maldini. Qu’avez-vous pensé de sa présence ?
C’est un honneur de voir une telle figure du football mondial venir assister à cette cérémonie. C’est vraiment quelque chose de grandiose. Maldini n’est pas vraiment de ma génération, mais avoir ce grand joueur parmi nous, c’est une fierté pour l’Algérie.
Vous étiez très sollicité à l’issue de la cérémonie par les présents. Votre popularité est grandissante…
C’est un réel plaisir d’être autant apprécié par les gens. J’espère être à la hauteur de leurs espérances.
Parlons maintenant de votre saison jusque-là avec Empoli. Il semblerait que vous vous êtes bien adapté au football italien, n’est-ce pas ?
Je ne vous cache pas qu’au début, j’ai eu un peu de mal. Le football italien, c’est différent de ce que j’ai connu, mais maintenant, ça va. Là, je commence à m’habituer et à enchainer les bons matchs. Mais après, pour moi, ce n’est jamais assez bon. Je vise toujours plus haut.
Beaucoup n’ont pas compris votre décision d’opter pour un club de Serie B. Pourquoi ce choix ?
Sincèrement, c’était le club qui me voulait le plus et qui m’a présenté le meilleur projet sportif pour moi et l’évolution de ma carrière. J’avais surtout envie de jouer régulièrement.
C’est un peu reculer pour mieux sauter, non ?
Je suis quelqu’un d’ambitieux et je sais qu’il faut dès fois se remettre en question et savoir se faire tout petit pour ensuite réussir. Je n’ai pas de regret et j’espère qu’à l’avenir, mes choix payeront.
Votre club réalise une bonne saison jusque-là puisqu’il occupe la troisième place au classement. On imagine que vous ciblez l’accession…
Oui, on va essayer d’atteindre cet objectif. Nous avons une bonne équipe qui joue bien au foot. On verra ce que ça donnera à la fin de la saison.
Vos belles prestations ne passent pas inaperçues. Les médias italiens assurent que la Lazio de Rome s’intéresse à vous au même titre que d’autres clubs. Y a-t-il du vrai dans tout ça ?
C’est vrai qu’il y a eu des approches avec la Lazio, mais rien de concret pour l’instant. Je sais que les dirigeants de ce club me suivent de près. Cela m’encourage à travailler davantage afin de progresser.
Après avoir connu Arsenal, votre ambition, c’est de retrouver un autre grand club, non ?
Oui, c’est clair. Empoli constitue un tremplin pour moi. J’espère rebondir dans un grand club en tant que titulaire.
Avec du recul, pourquoi vous n’avez pas réussi à briller avec Arsenal ?
Selon Arsène Wenger, il y avait beaucoup de joueurs du milieu de terrain au club. Je sais que j’aurais pu prétendre à une place, même si c’est difficile. Après, je ne voulais pas prendre de risque et perdre davantage de temps. Je voulais jouer et enchainer les matchs. Qui sait, peut-être qu’un jour, je reviendrai à Arsenal par la grande porte.
Mais vous avez été transféré de manière définitive à Empoli…
Oui, mais il y a plusieurs clauses dans mon contrat. Il y a donc une possibilité que je revienne à Arsenal. Tout dépendra de mon évolution.
Il vous reste beaucoup de choses à montrer…
J’ai beaucoup de choses à montrer. Je dirais que les gens n’ont rien vu. Je ne suis pas encore à l’aise à 100% sur le terrain. Avec plus d’expérience et l’enchaînement des matchs, je serai sans doute meilleur à l’avenir.
Madjer, le coach national vous apprécie beaucoup. C’est un avantage pour vous…
Je dois continuer à travailler afin de lui rendre cette confiance sur le terrain.
Vous avez 20 ans à peine et vous êtes marié depuis deux ans. Qu’est-ce qui vous a motivé à rompre rapidement avec le célibat ?
Ma femme, je la connais avant même mes 18 ans. Je n’ai jamais été comme les jeunes d’aujourd’hui. Je voulais vite me marier pour me stabiliser. Etre célibataire et aller à droite et à gauche, ce n’est pas fait pour moi, surtout par rapport à la religion. Je crains Allah et j’aime être dans ses règles.
Vous vous appuyez beaucoup sur votre épouse…
Bien sûr. C’est une stabilité. Si elle n’est pas là pour moi au quotidien, ç’aurait été encore plus dur. Peut-être que je ne serais pas là aujourd’hui.
Vous avez choisi d’opter pour la sélection algérienne très jeune. Vous ne regrettez pas votre choix sachant qu’au final l’Algérie ne jouera pas le Mondial 2018 ?
Si j’ai fait mon choix si jeune, c’est pour montrer à tout le monde que ce n’est pas un choix par défaut. J’avais le choix entre la France, le Maroc et l’Algérie, mais j’ai choisi cette dernière. Ça me tenait à cœur de porter le maillot algérien. Je n’ai pas du tout hésité.
Vous avez subi une pression terrible de la part de vos proches quant à votre choix de sélection, non ?
Non car j’ai été clair avec eux dès le départ. C’est l’Algérie et pas une autre.
Mais pourquoi l’Algérie justement et pas une autre sélection ?
Je pense qu’on a plus vu l’Algérie que le Maroc, ces dernières années. En venant ici, j’ai découvert l’ambiance qu’il y avait dans le groupe. Aussi, ce qu’ils font par rapport à la religion, par exemple, le fait de prendre un Imam quand on voyage. Le fait de faire la prière ensemble. Des choses qui sont importantes pour moi.
Certaines informations assurent que vous avez bénéficié d’avantages afin d’opter pour l’Algérie. Est-ce vrai ?
Je vous le redis, c’est un choix du cœur. Il n’y a pas de différence pour moi entre l’Algérie et le Maroc, mais voilà, pour moi, c’était plus la sélection algérienne qu’autre chose.
On sent que la religion, c’est important pour vous…
Oui, c’est sûr. C’est ce qui fait que je suis là aujourd’hui. La foi en Dieu m’aide tous les jours.
Sportivement parlant, comment vous vous voyez dans 5 ans ?
Je ne sais pas, mais j’espère avoir beaucoup progressé d’ici-là. Etre devenu un cadre de l’EN et une fierté pour le peuple algérien.

Publié dans : madjer Ismail Bennacer

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Classé 6ème, Mohamed Salah aurait-il mérité d'être dans le top 5 du Ballon D'or 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4296 16/12/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir